Année 2004   Juillet-Août Afficher en grands caractères

Demander à Dieu la foi réelle

par Douglas S. Winnail

Il y a quelque deux mille ans, Jésus-Christ posa cette question essentielle : « Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18 :8). Jésus parlait de notre époque. La Bible déclare que la foi réelle diminuera à mesure que nous approcherons des temps de la fin. Si vous regardez autour de vous, vous comprendrez pourquoi !

Nous vivons dans une époque de scepticisme, où l’on se moque souvent de la foi en Dieu, et de l’obéissance à Ses instructions. Des érudits se posent des questions sur l’existence de Dieu, et des théologiens doutent ouvertement de l’inspiration divine de la Bible. Des enseignants encouragent les idées séculières sur l’Histoire et la moralité, qui contredisent directement les instructions divines. Des ministres manquent souvent de foi et de confiance pour prêcher ce que la Bible dit réellement. Il n’est donc pas étonnant que tant de gens, aujourd’hui, manquent de foi réelle.

Mais, notre foi peut aussi être mise à l’épreuve et testée par des expériences personnelles. Lorsqu’un être cher n’est pas guéri, lorsque surviennent des divisions au sein de l’Eglise, lorsque nous rencontrons des épreuves difficiles et inattendues, et lorsque nos prières ne sont pas exaucées immédiatement, des doutes envahissent notre esprit, et nous nous posons des questions : Dieu entend-Il vraiment nos prières ? Dieu existe-t-Il réellement ? La Bible est-elle vraiment la parole divine ? Est-ce que cela vaut vraiment la peine de vivre de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ? Cela fait-il une différence si nous « mettons un peu en veilleuse » notre foi, pourvu que nous « aimions » Dieu ?

Parfois, notre foi augmente lorsque nous passons par des « épreuves de foi » ; mais parfois, nous traversons une expérience difficile qui l’affaiblit ou l’endommage. Parfois encore, la foi est laissée de côté et capitule devant le scepticisme, par peur du ridicule, ou sous la pression des autres. Les doutes ou les désillusions peuvent avoir un effet nuisible sur la foi.

Quels effets, les épreuves et les défis ont-ils eu, dernièrement, sur votre foi ? Votre confiance en Dieu, en Sa parole et en Son Eglise, a-t-elle été influencée par les forces puissantes de notre société séculière, égoïste et matérialiste ? Etes-vous confronté à une « épreuve » de votre foi en ce moment ? Lorsque vous luttez contre les influences négatives, voyez-vous votre foi s’affermir ou s’affaiblir ? Augmente-t-elle ou diminue-t-elle ? Quelle est la condition actuelle de votre foi ? Dans cet article, nous examinerons le sujet de la foi sous plusieurs aspects importants : Qu’est-ce que la foi ? Quelle est l’importance de la foi ? Pourquoi avons-nous besoin de foi ? Comment pouvez-vous croître dans la foi, et quels sont les ennemis de la foi ? La Bible nous donne les réponses à toutes ces questions vitales.

Qu’est-ce que la foi ?

Avant de développer ce sujet, nous devons comprendre ce qu’est la foi réelle. Les dictionnaires définissent la foi comme étant une confiance, une assurance, une ferme conviction. Nous exerçons la foi lorsque nous déposons notre salaire à la banque, en faisant confiance à l’employé qui crédite cet argent sur notre compte. Mais, lorsque nous lisons la Bible, avons-nous suffisamment de foi pour suivre les instructions divines ? La Bible définit la foi comme étant « une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas » (Hébreux 11 :1). Ce ne sont pas des propos spirituels équivoques ; il s’agit d’une description exacte des aspects importants de la foi réelle. La foi réelle est fondée sur une démonstration tangible et sur une ferme assurance – il ne s’agit pas de simples sentiments enthousiastes et vagues dans votre cœur.

Nous ne voyons pas Dieu, mais la foi réelle en Dieu est basée sur la preuve qu’Il existe. L’idée courante selon laquelle vous ne pouvez pas prouver l’existence de Dieu, et qu’il suffit d’accepter Dieu et la Bible par la foi, est tout simplement fausse – c’est un mensonge ! De nombreuses preuves tangibles existent (pour en savoir plus sur ce sujet, lisez la brochure Le Dieu réel : preuves et promesses). Les prophéties accomplies sont une preuve puissante que Dieu existe et qu’Il a inspiré la Bible, si vous connaissez le contenu des prophéties bibliques. Vous pouvez avoir la foi que le Royaume de Dieu approche, si vous êtes capable de reconnaître les signes que Jésus annonça, en disant qu’ils auraient lieu juste avant l’établissement du Royaume. Vous comprendrez l’importance qu’il y a à suivre les lois divines, si vous connaissez les bénédictions que procure l’obéissance – et les conséquences qu’entraîne la désobéissance. Ce sont des choses spécifiques, qui forment la substance [la solide assurance] de la foi réelle.

L’importance de la foi

Les Ecritures révèlent l’importance de la foi réelle. La Bible déclare que les doctrines fondamentales, qui identifient la véritable Eglise de Dieu, sont celles d’un solide enseignement au sujet de la foi en Dieu, et l’examen des Ecritures comme source de Vérité (Hébreux 6 :1-2 ; Jean 17 :17). Cela est très important, aujourd’hui, car de plus en plus d’ecclésiastiques libéraux ne croient pas, ou n’enseignent pas, que la Bible entend ce qu’elle dit. Le résultat est que la théologie diluée de nombreuses Eglises, qui se disent chrétiennes, détourne, sape et égare la foi de millions de personnes sincères. Alors que nous vivons dans une société où règne la diversité culturelle, et différents types de foi, une société où les gens vont à l’Eglise de leur choix – s’ils en ont décidé ainsi – la Bible parle d’une seule foi, de maintenir l’unité de la foi et de combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes (Ephésiens 4 :3-16 ; Jude 3-4). La Bible nous avertit également qu’aux temps de la fin, il y aura de sérieuses tentatives pour diluer et détourner la foi des gens sincères (2 Pierre 3 :17-18).

La foi réelle est une qualité essentielle pour les véritables chrétiens. La Bible déclare catégoriquement que « sans la foi, il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11 :6). Sans la foi réelle en Dieu et en Sa parole, nous ne pouvons pas suivre les instructions divines, telles qu’elles sont révélées dans les Ecritures. Selon la Bible, nous devons avoir la foi réelle – qui conduit à la véritable obéissance – si nous voulons être agréables à Dieu, et arriver dans Son Royaume. Mais, comment pouvez-vous développer cette sorte de foi ?

L’édification de la foi réelle

Nous ne sommes pas nés avec la foi réelle. C’est une qualité qu’il nous faut développer – en faisant des efforts considérables – dans le temps. A moins de cultiver la foi réelle, notre vie ne sera que pessimisme, doutes, soucis et intérêts frivoles. Jésus fit fréquemment remarquer le manque de foi des gens (Matthieu 6 :25-34 ; 13 :53-58), même parmi Ses propres disciples (Matthieu 17 :14-21 ; Marc 16 :11-14). Mais Il parla de la puissance potentielle de la foi réelle (Matthieu 17 :20), et Il souligna la foi remarquable d’un centurion romain : « Même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi » (Matthieu 8 :5-13).

Pour comprendre comment nous pouvons acquérir cette sorte de foi, nous examinerons sept étapes qui nous permettront de commencer à l’édifier :

1. Demander à Dieu la foi réelle

Jésus enseigna à Ses disciples de s’approcher de Dieu en Le considérant comme leur Père – de demander, de chercher et de frapper avec persévérance, lorsqu’ils avaient besoin de quelque chose (Matthieu 7 :7-12). La Bible nous donne des exemples de gens qui demandèrent la foi à Dieu. Les disciples de Jésus s’adressèrent à Lui avec une requête spécifique : « Augmente-nous la foi » (Luc 17 :5). Un homme qui savait que le Christ pouvait guérir, mais qui luttait également contre ses doutes, lui dit : « Je crois ! viens au secours de mon incrédulité ! » (Marc 9 :24). Lorsque les disciples du Christ Lui demandèrent pourquoi ils n’avaient pas pu opérer une guérison, Jésus leur expliqua que la foi nécessaire pour accomplir des miracles s’acquiert par le jeûne et des prières diligentes (Matthieu 17 :19-21 ; Marc 9 : 28-29). Demandez à Dieu de vous accorder le don de Sa foi (1 Corinthiens 12 :9 ; Ephésiens 2 :8). Nous devons Lui demander de nous donner la foi du Christ (Galates 2 :20 ; Apocalypse 14 : 12), qui nous permettra d’être patients dans les épreuves, et de reconnaître que Dieu agit en Son temps et à Sa façon – pas toujours selon nos désirs.

2. Augmenter votre foi

L’apôtre Pierre nous recommande de développer certaines qualités spécifiques, pour croître dans la foi : la vertu, la connaissance, la maîtrise de soi, la patience, la piété, l’amitié fraternelle et l’amour – le souci des autres, mais pas pour des intérêts personnels (2 Pierre 1 :5-10). Nous croyons qu’il est juste d’observer le sabbat, les Jours saints ou les lois sur les dîmes. Mais nous devons également développer le courage et la conviction pour agir selon nos croyances, et pour ne pas faire de compromis. Plus nous approfondissons nos croyances, plus nos convictions seront solides – et celles-ci nous aideront à marcher dans la foi réelle. Cependant, connaître, croire et obéir simplement aux lois divines ne suffit pas. Si nous voulons développer la foi réelle, nous devons aussi apprendre à contrôler nos émotions, pour être capables de témoigner d’un amour sincère, de sollicitude et de compréhension envers les autres – car ce sont aussi les qualités que doit cultiver une personne qui désire vivre par la foi (Galates 5 :22-26).

3. Prouver toute chose

L’apôtre Paul a écrit que nous devrions « examiner [soigneusement] toutes choses » et « retenir [fermement] ce qui est bon » (1 Thessaloniciens 5 :21). Il est important de rassembler tous les éléments importants avant d’agir dans un domaine. Si vous avez prouvé que le Christ, les apôtres et l’Eglise primitive ont observé le sabbat (Luc 4 :16 ; Actes 13 :42 ; 17 :2) et les Jours saints (Luc 2 :41-42 ; Jean 7 :7-10 ; Actes 18 :21 ; 1 Corinthiens 5 :7-8), selon les commandements de Dieu (Exode 20 :8-11 ; Lévitique 23), et que ces Jours seront observés à l’avenir dans le Royaume de Dieu (Esaïe 66 :23 ; Zacharie 14 :16-19), alors vous célébrerez ces Jours avec foi et confiance. Il est également important de savoir que l’Histoire rapporte comment les sentiments anti-juifs – trois siècles après l’époque du Christ et des apôtres – persuadèrent l’empereur romain Constantin (qui était païen) de proscrire l’observance du sabbat et des Jours saints, afin que ses croyances païennes soient mieux acceptées par le christianisme. Si vous prouvez ces choses, vous ne vous laisserez pas séduire par des arguments qui vous inciteraient à faire comme tout le monde, mais qui ont sapé la foi de tant de gens.

4. Connaître la Bible

Pour bâtir la véritable foi en Dieu et en Sa parole, nous devons connaître ce que dit la Bible. L’apôtre Paul recommanda à Timothée : « Efforce-toi [étudie afin] de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement [qui comprend correctement] la parole de la vérité », et d’éviter les discussions interminables, et les disputes stupides qui peuvent renverser la foi des gens (2 Timothée 2 :14-26). Jésus déclara à un groupe de chefs religieux étonnés que, certaines de leurs questions montraient qu’ils ne connaissaient pas vraiment les Ecritures auxquelles ils affirmaient croire, et qu’ils prétendaient être capables d’enseigner (Matthieu 22 :23-33). La Bible nous prévient que, dans les derniers jours, des enseignants fourvoyés se disant chrétiens, séduiront beaucoup de gens en promouvant des fables et de faux enseignements (Matthieu 24 :3-5, 11, 24 ; 2 Timothée 4 :3-4). Les Ecritures révèlent que beaucoup de gens suivront des enseignements erronés par manque d’amour pour la Vérité (2 Thessaloniciens 2 :9-12) – parce qu’ils ne sauront pas ce que dit la Bible, ou qu’ils auront oublié la Vérité qu’ils avaient apprise – ce qui signifie que leur foi est vaine. Si nous voulons croître dans la foi réelle, et éviter d’être séduits, il nous importe de connaître les Ecritures, et de demeurer fermes dans la Vérité.

5. Croire la Bible

Lorsque Jésus commença à prêcher au sujet du Royaume de Dieu à venir, Il dit : « Repentez-vous [changez votre vie], et croyez à la bonne nouvelle [à l’Evangile] » (Marc 1 :14-15). Etre au courant du Royaume de Dieu, savoir que le Christ est mort pour nos péchés, et savoir que nous devrions aimer Dieu et notre prochain est une chose ; mais comprendre ce que nous devons faire pour arriver dans le Royaume de Dieu, est une toute autre chose. Nous devons faire ce que dit la Bible ! Si vous aimez Dieu, croyez-vous que vous devez obéir aux commandements tels qu’ils sont enseignés dans les Ecritures (Jean 14 :15) ? Croyez-vous que Jésus-Christ reviendra sur cette terre (Zacharie 14 :4), et que nous régnerons avec Lui sur la terre, en tant que rois et sacrificateurs (Apocalypse 1 :6 ; 5 :10) ? Ou croyez-vous que vous irez au ciel – malgré ce qui est mentionné dans Actes 2 :29-34 et Jean 3 :13 ? Croyez-vous que l’Eglise de Dieu est la véritable Eglise de Dieu (1 Corinthiens 1 :2 ; Galates 1 :13), et qu’elle existe aujourd’hui (Matthieu 16 :18) ? Croyez-vous que c’est la responsabilité de l’Eglise d’établir les doctrines, ou pensez-vous que c’est la prérogative des membres d’établir les doctrines (1 Timothée 3 :15 ; Proverbes 3 :5-7) ? Si nous avons vraiment foi que Dieu Lui-même inspira la Bible (2 Timothée 3 :16), alors nous croirons et ferons ce que nous y lisons – et nous ne nous contenterons pas de raisonner avec les Ecritures !

6. S’attendre, accepter et supporter les épreuves

Dieu utilise les tests et les épreuves pour développer en nous les qualités de Son propre caractère juste. L’apôtre Pierre nous dit de ne pas nous étonner lorsque surviendront les épreuves : « Si vous êtes outragés pour le nom de Christ [pour ce que vous croyez], vous êtes heureux [vous êtes bénis] », car Jésus a été éprouvé d’une manière similaire (1 Pierre 4 :14). L’apôtre Jacques a écrit : « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits [adultes spirituellement] et accomplis, sans faillir en rien » (Jacques 1 :2-4). C’est pourquoi Jésus a dit que « celui qui persévérera jusqu’à la fin [qui ne fera pas de compromis, ou qui n’abandonnera pas] sera sauvé » (Matthieu 24 :13), et que ceux qui « vaincront » les épreuves recevront une récompense (Apocalypse 3 :5, 12, 21). Tout comme le développement des muscles vient en soulevant des poids, et que gagner des courses requiert de l’endurance, l’édification de la foi réelle requiert du temps – un apprentissage pour faire confiance et travailler avec Dieu afin de vaincre les épreuves.

7. Acquérir la perspective divine

La foi réelle est fondée sur autre chose que les émotions. Les exemples de foi rapportés dans Hébreux 11 décrivent des événements, qui sont survenus dans la vie des serviteurs de Dieu. Abraham et Sara développèrent la foi réelle lorsqu’ils virent Dieu intervenir dans leur vie. Ils reçurent la promesse d’avoir un enfant après que Sara eut dépassé l’âge normal. Moïse renonça à son statut privilégié de prince d’Egypte, parce qu’il crut en la promesse divine au sujet d’une plus grande récompense dans le futur, et parce qu’il vit Dieu œuvrer puissamment dans sa vie. Etienne garda son sang-froid face à la mort, parce qu’il avait fait l’expérience de la puissance divine au cours de sa vie (Actes 6 :8 ; 7 :59-60). L’apôtre Paul demeura confiant à la fin de sa vie : « Car pour moi, je sers déjà de libation, et le moment de mon départ approche. J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais, la couronne de justice m’est réservée » (2 Timothée 4 :6-8).

La foi de Paul était fondée sur l’évidence que Dieu était manifestement intervenu dans sa vie. Paul était devenu aveugle, et il avait retrouvé la vue (Actes 9 :17). A maintes reprises, il fut emprisonné, puis libéré. Il fit naufrage, mais il survécut (Actes 27-28). Bien que Dieu utilisât Paul pour guérir un grand nombre de gens (Actes 19 :11), Paul lui-même ne fut pas guéri, bien qu’il avait sincèrement supplié Dieu (2 Corinthiens 12 :7-10). La foi de Paul demeura inébranlable, parce qu’il avait confiance en Dieu. Il comprenait la perspective de Dieu, selon laquelle « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein » (Romains 8 :28), et que Dieu promet de nous accompagner dans les épreuves que nous rencontrons (1 Corinthiens 10 :13). Paul comprenait aussi que Dieu travaillait dans sa vie pour un but beaucoup plus important que sa guérison physique. Ce but était l’édification de la foi réelle et du caractère divin. Nous devons comprendre que Dieu fera la même chose dans notre vie. C’est l’essence de la foi réelle.

Les ennemis de la foi réelle

L’édification de la foi réelle n’est pas une entreprise facile pour les peureux. Des forces puissantes s’élèveront contre celui qui s’investit dans cette mission. La Bible révèle que notre principal adversaire, dans le processus de l’édification de la foi et du caractère divin, est Satan le diable. Dieu le décrit comme « un lion rugissant [qui rode], cherchant qui il dévorera » (1 Pierre 5 :8). La Bible nous dit que Satan utilise différents procédés [des manigances, des stratégies, des manœuvres fourbes] que nous ne pouvons pas ignorer, de peur qu’il ne prenne l’avantage sur nous (2 Corinthiens 2 :11).

Satan employa des mensonges et des arguments qui semblaient logiques mais qui étaient trompeurs, pour saper la foi en Dieu d’Adam et d’Eve (Genèse 3 :1-13). Il sème des doutes (Hébreux 3 :12, 19 ; Jacques 1 :5-8) qui rongent la foi, et il utilise les épreuves, les tentations et les appâts de ce monde pour détourner les imprudents (Matthieu 13 :18-23). Satan excite les pressions sociales pour empoisonner les esprits et décourager les gens (Actes 14 :1-2). Non seulement, il se sert des moqueurs et des critiques pour ridiculiser la foi des croyants (2 Pierre 3 :1-9) ; mais il utilise même des ministres qui se disent chrétiens et des enseignants, eux-mêmes séduits, pour détourner les autres (2 Corinthiens 11 :1-4). Si nous voulons développer la foi réelle, nous devons constamment être vigilants face à ces ennemis de la foi qui nous menacent, car Satan utilise ces mêmes tactiques, aujourd’hui.

La foi réelle n’est ni une espérance vague, ni un concept nébuleux. Si nous étudions ce que révèle la Bible, nous pouvons comprendre ce qu’est la foi réelle, et pourquoi elle est nécessaire. La Bible nous révèle comment développer la foi réelle, ainsi que les manigances tortueuses, et les stratégies que Satan utilise pour la saper et la détruire. Demandez donc à Dieu de vous accorder ce don (1 Corinthiens 12 :9 ; Ephésiens 2 :8) et, en suivant les principes bibliques mentionnés dans cet article, vous verrez votre foi augmenter. Nous devons utiliser les informations que Dieu nous donne dans Sa parole pour croître, afin que lorsque le Christ reviendra sur la terre, Il trouve la foi réelle en chacun de nous – et au sein de Son Eglise !

Revues
Années :
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Google+ Suivez-nous sur YouTube