Année 2003   Novembre-Décembre Afficher en grands caractères

Etudier la Bible !

Comment le faire et pourquoi est-ce important ?

par Douglas S. Winnail

Depuis quelques années, l’Eglise de Dieu a mis l’accent sur les quatre clés nécessaires à la croissance spirituelle : la prière, l’étude de la Bible, la méditation et le jeûne. La Bible nous révèle que ces outils furent employés par ceux qui étaient proches de Dieu, et qui furent utilisés par Lui. Cependant, le défi rencontré par bon nombre de gens qui apprennent à prier, à étudier, à méditer et à jeûner, consiste à savoir comment mettre en valeur ces outils de croissance spirituelle.

Pour ceux qui ne sont pas dans l’Eglise de Dieu, la prière, la méditation, le jeûne et même l’étude biblique sont considérés comme des rituels, ou des routines. Certains d’entre eux ont appris des prières à répéter par cœur. Pour d’autres, l’étude de la Bible consiste à lire un certain nombre de versets chaque jour, ou à réciter quelques passages bibliques, à genoux. Pour d’autres encore, la méditation consiste à contempler un autel, ou à répéter des mots ou des phrases qui produisent une sorte de transe. Pour les catholiques, « jeûner » signifie s’abstenir de viande au cours de certains jours. Pour les protestants, le jeûne n’évoque rien de plus que les images télévisées, montrées lors d’une grève de la faim ; pour eux, ce n’est qu’un vestige biblique qui ne concerne plus les chrétiens.

Certains supposent, à tort, qu’ils sont chrétiens du fait qu’ils prient, étudient, méditent et jeûnent. Néanmoins, le Christ recommanda aux véritables chrétiens d’observer les commandements de Dieu, et de manifester de l’amour envers les autres (Jean 15 :9-17). Certains croyants sincères pensent que la prière et la lecture de la Bible sont des moyens pour se sentir plus spirituels, ou plus forts en temps de crise. Lorsque les choses vont bien, ces activités semblent inutiles. Parfois, les gens lisent la Bible pour ne pas se sentir coupable de ne pas le faire, ou pour avoir l’air religieux vis-à-vis des autres !

Ceux qui viennent à l’Eglise, et qui sont issus d’un milieu où la religion fait défaut – ce qui, actuellement, arrive de plus en plus – n’ont souvent aucune idée sur la façon dont il faut prier, ou aborder l’étude biblique. Beaucoup ne se rendent pas compte de l’influence exercée par les idées orientales, sur leur façon de percevoir la méditation et le jeûne, et que ces influences diffèrent des instructions bibliques. Dans cet article, nous approfondirons l’un de ces outils de croissance spirituelle. Nous examinerons pourquoi l’étude de la Bible est importante, et comment étudier la Bible. Nous verrons aussi comment la prière, la méditation et le jeûne s’imbriquent à l’étude biblique.

La bonne approche

Il est en vogue, particulièrement dans les cercles « éduqués » de la société, de percevoir la Bible, non pas comme la parole inspirée du Dieu tout puissant, mais plutôt comme une tentative de mise en place d’un concept particulier du divin de la part des anciens Hébreux. Cette approche en décourage plusieurs à se tourner vers la Bible, en tant que source d’informations importantes, salutaires et même vitales. Il est stupéfiant de voir jusqu’à quel point notre vision moderne et « sophistiquée » contraste avec les opinions des gens de la génération qui nous a précédé, et celles des individus comme David qui fut appelé un « homme selon mon cœur » (Actes 13 :22). En tant que roi, David se référait aux Ecritures comme « une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier […] elle est tout le jour l’objet de ma méditation » (Psaume 119 :97, 105). David ne méditait pas en répétant sans cesse les mêmes paroles. Il étudiait et cherchait comment il pouvait appliquer la parole divine, dans sa vie quotidienne. David comprenait que les commandements divins ont plus de valeur que l’or (Psaume 119 :127), il réalisait également que ceux qui s’appliquent à vivre selon les commandements de Dieu sont bénis (Psaume 119 :1-2).

Jésus enseigna que les doux (ceux qui sont « enseignables ») hériteront la terre, et que ceux « qui ont faim et soif de la justice – ceux qui étudient et qui s’efforcent de vivre selon la parole divine (Psaume 119 :172) – seront rassasiés » (Matthieu 5 :6). David était un exemple vivant de cette attitude. Il a écrit : « Je serre ta parole dans mon cœur […] Enseigne-moi tes statuts […] Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de ta loi […] Fais-moi comprendre la voie de tes ordonnances […] Le fondement de ta parole est la vérité, et toutes les lois de ta justice sont éternelles […] Et ta loi fait mes délices » (Psaume 119 :11, 12, 18, 27, 160, 174). David avait une attitude de prière en étudiant la Bible ; il demandait à Dieu de l’aider à comprendre ce qu’il lisait. Daniel a non seulement étudié les Ecritures, mais il a aussi jeûné afin de montrer à Dieu son désir ardent de saisir pleinement l’étendue du plan divin pour Son peuple (Daniel 9 :1-3 ; 10 :12).

Le prophète Esaïe décrit l’attitude que Dieu apprécie : « Voici sur qui je porterai mes regards : sur celui qui souffre [qui est humble] et qui a l’esprit abattu [repentant, et qui désire faire mieux], sur celui qui craint ma parole » (Esaïe 66 :2). Pour aborder correctement la Bible, il faut le faire avec une attitude respectueuse envers la parole divine, au lieu du doute ou du cynisme, et il faut souhaiter apprendre au lieu de critiquer. Afin d’affermir cette disposition d’esprit, il faut se prouver à soi-même (1 Thessaloniciens 5 :21) que la Bible est véritablement la parole inspirée de Dieu, et non pas tout simplement de la littérature hébraïque ancienne. Avec une approche convenable des Ecritures, l’étude de la Bible devient extrêmement enrichissante, profitable et excitante. Mais pourquoi devriez-vous étudier la Bible ?

Croître dans la sagesse

L’une des clés du succès consiste à savoir prendre de sages décisions, éviter d’en prendre de mauvaises, et ne pas commettre d’erreurs insensées. Malheureusement, beaucoup de gens n’apprennent jamais ces leçons, ce qui renforce le dicton : « On devient vieux rapidement, mais sage trop tard. » Le Dieu de la Bible est un Père aimant, qui comprend la faiblesse humaine. Il ne nous a pas laissé sans instructions pratiques, car elles sont révélées dans les Ecritures. Le livre des Proverbes est rempli de conseils qui peuvent aider celui qui l’étudie pour développer la sagesse, la compréhension, la prudence et le jugement (Proverbes 1 :1-6). Salomon déclare : « La crainte de l’Eternel est le commencement de la science […] Le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Eternel » (Proverbes 1 :7 ; 9 :10). La façon d’aborder tout sujet important se trouve dans la parole divine, mais les insensés ont l’habitude de mépriser cette source d’informations. Nous ne naissons pas possédant de la sagesse. Mais en étudiant les recommandations divines, en priant avec ferveur pour être guidés par Dieu, en recherchant et en écoutant des conseils sages venant de gens plus âgés et plus expérimentés, nous pouvons croître en sagesse (voir Proverbes 2). Cette approche, basée sur la Bible, mène à une vie plus longue et plus riche (Proverbes 3 :1-2, 13-16).

Salomon révèle que les dirigeants efficaces règnent avec sagesse (Proverbe 8 :15). David a écrit que l’étude des commandements divins le rendit plus sage que ses ennemis, et lui donna plus de compréhension que ses enseignants (Psaume 119 :98-99). La Bible avertit les jeunes gens au sujet des dangers de vivre sans réfléchir (Proverbes 7), particulièrement dans des situations qui mènent à la fornication et à l’adultère (Proverbe 6 :32). Les Proverbes parlent également des conséquences liées à l’orgueil, aux commérages, à l’impatience, à la paresse, et même à la tendance de trop parler (Proverbes 11 :2, 9, 12 ; 12 :13, 24). Les Ecritures mettent constamment l’accent sur l’importance de rechercher de sages conseils, d’être prêt à pardonner, de corriger les enfants et de choisir ses amis avec prudence (Proverbes 11 :14 ; 12 :16 ; 13 :20, 24). Ils recommandent également une vision élargie et un but dans la vie (Proverbe 29 :18). En fait, l’explication du véritable but de la vie ne se trouve que dans la Bible. Tenant compte de la mine d’or que représente la Bible, il est surprenant de voir autant de gens, aujourd’hui, qui ont été « programmés par la société » à ignorer l’étude biblique !

Développer l’Esprit de Dieu

Nous nous étonnons de l’ignorance des gens « éduqués », qui ridiculisent souvent ceux qui essaient de vivre selon les commandements divins. Pourtant, même les chrétiens convertis se demandent parfois pourquoi il est si difficile de trouver le temps d’étudier ces commandements. Les Ecritures nous donnent la réponse. Nous sommes tous sujets à des influences spirituelles, venant à la fois de Dieu et de Satan. Et, à moins de s’être repentis, d’avoir reçu l’Esprit de Dieu et de faire des efforts constants pour avoir les yeux dirigés vers Dieu, nous serons influencés par Satan. L’apôtre Paul révèle que « l’affection de la chair – l’aspect physique, qui ne veut pas se repentir – est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas » (Romains 8 :7). Les gens non convertis ne disent pas nécessairement qu’ils haïssent Dieu, mais ils argumentent, tordent les Ecritures et essaient de raisonner autour des enseignements bibliques pourtant bien clairs, tout simplement parce qu’ils n’ont pas l’Esprit de Dieu !

C’est pour cette raison que l’apôtre Paul a écrit dans son Epître aux Philippiens : « Ayant en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ » (Philippiens 2 :5). Les chrétiens qui possèdent l’Esprit de Dieu seront humbles et « enseignables » ; ils désireront suivre sincèrement les instructions divines contenues dans la Bible. Ils trouveront le temps d’étudier la Bible et ils déploieront tous leurs efforts pour vivre de « toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4 :4). Nous ne pouvons pas vivre selon les instructions divines sans étudier la Bible ! L’apôtre Paul a recommandé à Timothée d’étudier les Ecritures avec diligence (2 Timothée 2 :15), affirmant que « toute Ecriture est inspirée de Dieu » (2 Timothée 3 :16). Lorsque nous lisons, nous étudions et méditons les Ecritures, lorsque que nous sommes volontairement prêts à nous laisser guider par le Saint-Esprit, nous apprenons à penser comme Dieu pense (Esaïe 55 :8-9), et nous commençons à acquérir Sa façon de penser (1 Corinthiens 2 :10-16). L’étude régulière de la Bible est un outil important pour favoriser ce genre de croissance spirituelle. Mais il y a plus !

Se préparer à régner

Les prophéties bibliques indiquent que les chrétiens seront, en fin de compte, appelés à régner avec Jésus-Christ, sur la terre (Apocalypse 1 :4-6 ; 5 :10 ; 20 :6). En tant que futurs rois et sacrificateurs, nous serons les dirigeants civils et religieux du Royaume de Dieu à venir. Jésus a dit à Ses disciples que leur récompense inclura le fait de régner sur des villes et des territoires (Matthieu 19 :2 ; 25 :14-30 ; Luc 19 :11-19). Esaïe révèle que les saints de Dieu seront des enseignants, dans le Royaume (Esaïe 30 :20-21), et que les lois divines sortiront de Jérusalem (Esaïe 2 :2-4) pour se répandre sur toute la terre (Esaïe 11 :9). Par contre, avant d’être en mesure de diriger selon ces lois, et de les enseigner aux autres, nous devons d’abord les étudier nous-mêmes, arriver à les comprendre, et vivre selon ce que Dieu a consigné dans Sa parole. C’est également pour cette raison que les Ecritures nous donnent des instructions précises pour étudier la Bible.

Lorsque Moïse conduisit les Israélites hors de l’Egypte, vers la terre promise, il leur dit d’apprendre, de se rappeler, d’obéir et de ne pas altérer les commandements divins (Deutéronome 4 :1-8). Les parents devaient enseigner Dieu à leurs enfants, leur apprendre à obéir à Ses lois (Deutéronome 4 :9-10). Moïse insista aussi sur le fait que les futurs dirigeants de la nation d’Israël devaient avoir une copie personnelle des lois de Dieu, et de l’étudier chaque jour, afin d’être en mesure de régner avec sagesse – et à la façon divine (Deutéronome 17 :14-20). C’est aussi l’une des raisons pour laquelle David méditait quotidiennement les lois divines (Psaumes 119 :97). Avant de retourner à Jérusalem, alors qu’il était en captivité à Babylone, Esdras suivit ces mêmes instructions : « Car Esdras avait appliqué son cœur à étudier et à mettre en pratique la loi de l’Eternel [les livres de Moïse], et à enseigner au milieu d’Israël les lois et les ordonnances » (Esdras 7 :10). Plus tard, après s’être diligemment préparé, Esdras fut en mesure d’enseigner et d’expliquer publiquement, au peuple d’Israël, la signification des Ecritures (Néhémie 8 :1-8).

Le Nouveau Testament nous donne le même exemple. Dieu choisit, en tant que mère de Jésus, une femme instruite selon les Ecritures (voir Luc 1 :46-56). La bonne éducation religieuse que Jésus avait reçue de ses parents lui permit, dès l’âge de douze ans, d’être à l’aise avec les Ecritures, ce qui étonna les dirigeants religieux à Jérusalem (Luc 2 :41-52). Jésus a dit que nous devons vivre de toute parole qui sort de la bouche de Dieu (Matthieu 4 :4). Il enseigna dans les synagogues de la Palestine (Matthieu 4 :23), puis Il envoya douze disciples, et ensuite soixante-dix autres, en leur disant : « Enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit » (Luc 9 :1-2 ; 10 :1-2 ; Matthieu 28 :10-20). Alors que l’Eglise grandissait, des hommes « pleins d’Esprit Saint et de sagesse » furent désignés comme diacres (Actes 6 :3). Cette sagesse venait de l’étude et de la méditation de la parole divine. L’apôtre Paul mentionne que les dirigeants, dans l’Eglise, doivent être « propres à l’enseignement » des Ecritures (1 Timothée 3 :2). C’est pour cela que l’apôtre Paul insistait sur le fait d’étudier la Bible avec diligence, afin de poser un solide fondement et d’éviter les discussions vaines et profanes (2 Timothée 2 :14-19). Les bons bergers doivent connaître leurs sujets, et être en mesure de faire face aux situations difficiles avec sagesse et conviction (Tite 1 :7-11). Cela nécessite une étude consciencieuse et une préparation minutieuse.

Alors que nous voyons la fin de cet âge approcher, nous devons nous « réveiller » et être certains de « racheter le temps », d’utiliser au mieux le temps dont nous disposons (Ephésiens 5 :14-16). Si vous êtes prêt à prendre le temps nécessaire pour étudier la Bible, pour apprendre comment expliquer et appliquer les Ecritures, vous serez peut-être parmi les ouvriers que Dieu pourra utiliser pour accomplir Son importante mission des temps de la fin.

Comment étudier la Bible
  1. Suivre le Cours de Bible
    Le Cours de Bible de Monde de Demain est un commencement pour l’étude de la Bible

  2. Lire des brochures et des articles
    Le Monde de Demain publie plusieurs brochures et articles qui traitent de sujets bibliques spécifiques.
    En étudiant cette littérature, simultanément avec les Ecritures, vous commencez à comprendre les sujets importants de la Bible

  3. Devenir un familier de la Bible
    1. Lire régulièrement la Bible
    2. Lire des histoires bibliques à vos enfants et leur apprendre les leçons à retenir de ces histoires
    3. Lire et tâcher de dégager les grandes lignes des livres de la Bible, retenir le contenu de chaque livre
    4. Jouer à des jeux de Bible (par exemple, un questionnaire biblique)

  4. Se procurer un dictionnaire biblique
    Les dictionnaires bibliques définissent les termes utilisés dans la Bible, et fournissent des informations historiques, concernant des sujets bibliques

  5. Utiliser un guide pour la Bible
    Les guides bibliques exposent les grandes lignes du contenu de chaque livre, et fournissent des informations telles que : Qui a écrit ce livre, quand ? ainsi que d’autres informations utiles

  6. Consulter des concordances bibliques
    Les concordances bibliques sont utiles pour rechercher les mots que la Bible emploie. Elles sont un outil précieux pour trouver des versets. Les petites concordances contiennent un nombre limité de mots ; les versions plus exhaustives contiennent tous les mots qui se trouvent dans la Bible, et en fournissent aussi la signification hébraïque et grecque

  7. Utiliser plusieurs versions de Bible
    Lire la Bible dans différentes versions ou langues peut être utile, afin de comprendre le sens des versets obscurs

  8. Lire des commentaires bibliques
    Les commentaires bibliques donnent des explications plus détaillées sur la signification d’un verset. Parfois ces commentaires sont utiles. Mais un tel ouvrage en un seul volume ne fournit pas beaucoup d’informations

  9. Utiliser des lexiques hébreu et grec
    Les lexiques bibliques hébreu et grec fournissent des informations détaillées, pour mieux comprendre l’utilisation des mots à l’époque où la Bible fut rédigée

  10. Etudier des sujets et des doctrines
    Avoir un cahier de notes avec tous les versets qui se rapportent à chaque doctrine biblique. Trouver ce que la Bible dit véritablement concernant un sujet, en recherchant tous les versets qui traitent du même sujet

  11. Lire des livres concernant la Bible, l’histoire de l’Eglise et autres sujets relatifs à la Bible
    Elargir vos connaissances en sélectionnant des livres qui fournissent plus de détails sur des sujets relatifs à la Bible. Apprendre à évaluer les livres en comparant leurs contenus et leurs idées avec la Bible elle-même

  12. Développer son propre programme d’étude de la Bible
    1. Définir un moment et un endroit particulier pour étudier la Bible, chaque jour
    2. Garder le matériel d’étude à cet endroit
    3. Prier avant d’étudier – demander à Dieu de vous guider et de vous aider à comprendre
    4. Etablir un plan d’étude pour l’année – vous fixer des objectifs
    5. Faire des études supplémentaires le jour de sabbat
    6. Réviser et méditer ce que vous avez étudié
    7. S’exercer à expliquer les Ecritures
Revues
Années :
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Google+ Suivez-nous sur YouTube