Année 2002   Janvier-Février Afficher en grands caractères

L’amour Agape

par Mike McDaniel

Quel aspect de votre vie de chrétien devriez-vous développer en priorité ? Si vous ne deviez croître que dans un seul domaine, lequel choisiriez-vous ? Il y a de nombreux domaines dans lesquels, en tant que chrétiens, nous devons tous croître.

La foi est l’une des qualités essentielles. Le Christ a dit : « Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impossible » (Matthieu 17 :20).

Devrions-nous chercher la sagesse ? Il est vrai que Dieu appelle les choses folles du monde (1 Corinthiens 1 :27), mais Il ne veut pas que nous le restions ! Salomon a dit : « Voici le commencement de la sagesse : Acquiers la sagesse » (Proverbe 4 :7).

La miséricorde est aussi un attribut très important. Le Christ a déclaré : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ! » (Matthieu 5 :7).

Une meilleure compréhension des Ecritures est également un objectif à atteindre. Beaucoup d’individus passent d’innombrables heures à étudier attentivement la Bible, pour augmenter leur compréhension de la parole divine. Certains travaillent avec ardeur pour trouver les détails des événements prophétiques à venir.

Toutes ces choses – la foi, la sagesse, la miséricorde et la compréhension des Ecritures – sont importantes. Cependant, quelle est celle que nous devrions rechercher par-dessus tout ?

Une autre façon de répondre à cette question est de se demander : Pourquoi suis-je né ? Les Ecritures révèlent que chaque être humain aura un jour la possibilité de développer une relation personnelle avec Dieu. Grâce à une soumission inconditionnelle de notre vie à notre Créateur – après avoir été baptisé et après avoir accepté Jésus-Christ en tant que notre Sauveur personnel – nous commençons à être transformés par la puissance du Saint-Esprit de Dieu, qui réside en nous. Au moyen du processus de conversion qui dure toute la vie, nous participons de plus en plus à la nature même de Dieu (2 Pierre 1 :4) – en ayant les mêmes sentiments qui étaient en Christ (Philippiens 2 :5). Nous avons les lois divines et Sa façon de vivre, qui sont écrits dans notre cœur et dans notre esprit (Hébreux 10 :16), alors que nous apprenons à penser comme Il pense, et que nous nous revêtons de plus en plus des attributs de Dieu Lui-même (Galates 5 :22-25).

Oui, nous devons croître pour parvenir à la ressemblance de Dieu – à la ressemblance de Jésus-Christ. Dans tous les cas, quel est l’attribut le plus important de Dieu ? Quel qu’il soit, c’est l’attribut que nous devons chercher plus que tout autre, avec ardeur, afin de Lui ressembler !

Dieu est amour

Si vous deviez décrire Dieu en un seul mot, que diriez-vous ? La réponse est, bien sûr, « amour ». Nous lisons dans 1 Jean 4 :8 que « Dieu est amour ».

L’apôtre Paul parle de trois grandes qualités – la foi, l’espérance et l’amour – mais il déclare que la plus grande de ces choses est l’amour (1 Corinthiens 13 :13). Considérez aussi les versets 2 et 3 : « Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas l’amour, cela ne me sert à rien. » Quelle forte déclaration sur l’importance de l’amour !

En lisant dans Galates 5 une liste des fruits de l’Esprit de Dieu, quel est le premier fruit qui est mentionné ? L’amour ! (verset 22).

Il s’ensuit que « l’amour » est extrêmement important pour Dieu, car Lui-même est amour. Cependant, il est essentiel de comprendre que l’amour dont il est question dans Galates 5 n’est pas l’amour « humain » ! Au contraire, il s’agit de l’amour divin – l’amour agape. Dans le texte grec original, c’est le mot agape qui est employé : « La foi, l’espérance et agape ». « Si je n’ai pas agape, je ne suis rien ». « Dieu est agape ». La seule façon, pour un être humain, d’avoir l’amour agape, c’est de le recevoir de Dieu par le Saint-Esprit (Romains 5 :5 ; Galates 5 :22).

L’amour accomplit la loi divine

La loi divine est spirituelle (Romains 7 :14). Par conséquent, il nous faut l’amour spirituel – l’amour agape de Dieu – pour accomplir cette loi. L’apôtre Paul dit que « l’amour [agape] est donc l’accomplissement de la loi » (Romains 13 :10).

Oui, l’amour accomplit la loi divine, car la loi divine est une loi d’amour ! Jésus l’a montré très clairement en déclarant que « toute la loi » dépend des deux grands commandements que sont l’amour de Dieu et l’amour du prochain (Matthieu 22 :36-40).

Les quatre premiers commandements nous montrent comment aimer Dieu. Les six autres contiennent les bases pour aimer notre prochain. Les Dix Commandements sont magnifiés tout au long de la Bible, particulièrement dans le Nouveau Testament. En fait, l’une des raisons pour lesquelles le Christ est venu sur la terre, était de magnifier la loi divine (Esaïe 42 :21). Loin d’abolir les lois d’amour de Dieu, le Christ a rendu ces lois plus puissantes encore, et Il nous a indiqué leur objectif (Matthieu 5 :17-28).

L’apôtre Jean est parfois appelé « l’apôtre de l’amour ». Comment cet apôtre de l’amour considéra-t-il la loi divine ? Il a dit : « Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements » (1 Jean 5 :3). Comme tout serait différent, si nous considérions que la loi divine est le reflet parfait de Son amour !

Les commandements divins définissent les bases pour exprimer l’amour de Dieu. Comme l’a dit M. Meredith : « L’amour de Dieu s’écoule dans le chenal, ou dans le lit de la rivière formé par les Dix Commandements. » Par conséquent, si une action quelconque est contraire aux commandements divins, elle n’est pas exprimée selon l’amour divin !

Est-il vrai, comme le disent certains, que les commandements de Dieu sont pénibles ? Ce n’est certainement pas ce que pensait le roi David, un homme que Dieu appela « selon mon cœur » (Actes 13 :22). « Combien j’aime ta loi ! » s’écria David (Psaume 119 :97). En vérité, lorsqu’un individu mûrit spirituellement, les lois divines sont de plus en plus gravées dans son cœur et dans son esprit (Hébreux 10 :16). Voilà pourquoi l’apôtre Jean dit que les « commandements [de Dieu] ne sont pas pénibles » (1 Jean 5 :3).

S’intéresser aux autres

Comme le déclare l’apôtre Jean : « L’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. » Cependant, il est essentiel de comprendre que l’amour agape inclut beaucoup plus que le simple fait d’observer « la lettre de la loi ». L’amour de Dieu – Sa façon de vie – est la façon de s’intéresser aux autres. C’est la voie qui consiste à « donner ». C’est l’attitude de servir (Marc 10 :43-45). C’est la voie qui consiste à aider et à coopérer.

Dans la parabole du bon Samaritain, le Christ montra à quel point le Samaritain – contrairement au sacrificateur et au Lévite – se détourna de son chemin pour aider l’étranger dans le besoin. Le Christ termine cette parabole en nous disant : « Va, et toi, fais de même » (Luc 10 :30-37).

1 Corinthiens 13 est connu comme « le chapitre de l’amour ». Il décrit les caractéristiques de l’amour agape. Il est vraiment bénéfique, pour chacun de nous, d’examiner régulièrement ces caractéristiques et de nous poser la question suivante : « Est-ce que j’exprime toujours ces qualités ? »

De toutes les caractéristiques mentionnées dans ce « chapitre de l’amour », la plus importante est peut-être celle qui figure au verset 5, déclarant que agape « ne cherche point son intérêt ». Au lieu de rechercher son intérêt, l’amour divin est focalisé sur les autres !

Ce principe est aussi développé dans d’autres passages des Ecritures : « Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui » (1 Corinthiens 10 :24). De même, notez ce que l’apôtre Paul déclare aux Philippiens : « Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de [meilleurs que] vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres » (Philippiens 2 :3-4).

La réciprocité n’est pas requise

La Bible nous montre que chaque chrétien doit faire preuve d’un amour spécial envers ses frères (Jean 13 :34-35 ; Galates 6 :10). Cela signifie-t-il que nous devons manifester un amour agape uniquement envers ceux qui nous témoignent de l’amour en retour ? Non ! Le Christ a dit : « Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi agissent de même » (Luc 6 :32-33).

Oui, Dieu veut que nous exprimions Son amour envers tous les hommes, pas seulement pour nos frères chrétiens (1 Thessaloniciens 3 :12). L’apôtre Paul a dit : « Pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous » (Galates 6 :10). Cet intérêt pour autrui doit être une façon de vivre – à exprimer en tout temps et envers tous.

Agape ne requiert pas une réciprocité de parole ou d’action ; nous devons aimer les autres, peu importe qu’ils nous témoignent ou non de l’amour en retour. Nous devons aimer notre prochain, même si nous savons que nous recevrons du mal en retour !

Lorsque des « faux témoins violents » s’élevèrent contre le roi David et lui rendirent « le mal pour le bien », comment David répondit-il ? « Quand ils étaient malades, je revêtais un sac, j’humiliais mon âme par le jeûne […] Comme pour un ami, pour un frère, je me traînais lentement ; comme pour le deuil d’une mère, je me courbais avec tristesse » (Psaume 35 :11-14).

C’est l’approche que nous devons avoir envers nos ennemis : « Aimez vos ennemis [dit le Christ], faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent » (Luc 6 :27-28).

Cette sorte d’amour n’est pas quelque chose que nous ressentons naturellement. Ce n’est qu’en le recevant de Dieu que nous pouvons ressentir et exprimer cet amour divin envers les autres.

Jésus-Christ est notre exemple parfait. Juste avant Sa crucifixion, les chefs religieux juifs L’accusèrent, crachèrent sur Lui, se moquèrent de Lui et Le frappèrent. Comment réagit-Il à tout cela ? : « Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces […] lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement » (1 Pierre 2 :21-23).

Plus tard, lorsqu’Il fut cloué sur la croix, le Christ demanda-t-Il à Dieu de Le venger ? Non, Il dit : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font » (Luc 23 :34).

Un amour

Agape est une attitude qui englobe tout. Quelqu’un peut-il vraiment aimer Dieu, sans aimer aussi son frère ? « Si quelqu’un dit : J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? Et nous avons de lui ce commandement : Que celui qui aime Dieu aime aussi son frère » (1 Jean 4 :20-21).

L’amour envers Dieu et l’amour envers notre prochain sont indissociables ! Par conséquent, notre Père céleste est personnellement concerné lorsque nous aimons – ou n’aimons pas – notre prochain : « Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ; j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez rendu visite ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi […] toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites » (Matthieu 25 :35-40).

Oui, notre Père est personnellement impliqué dans toutes ces choses ! Cela devrait nous servir de guide dans nos relations avec notre prochain.

L’amour constitue la réponse

Quel aspect de votre vie de chrétien voudriez-vous mettre le plus en valeur ? Evidemment, aucun autre aspect de votre vie chrétienne ne peut être mis correctement en valeur, sans l’amour agape. C’est la façon de s’intéresser aux autres – la façon qui découle des Dix Commandements de Dieu. C’est l’amour parfait que possède Dieu, et qui ne requiert pas de réciprocité.

Nous devrions tous croître dans tous les domaines. Mais sans l’amour agape, nous ne sommes rien !

Revues
Années :
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Google+ Suivez-nous sur YouTube