Des souvenirs de mon père

Commenter cet article

Mon père était un travailleur courageux et assidu. Il avait toujours des projets dans la maison et il s’assurait en particulier que ses fils contribuent à ces projets. Il savait travailler dur, mais il prenait aussi le temps de jouer et d’instruire ses enfants. Il n’avait pas étudié longtemps, puisqu’il avait seulement été à l’école primaire, mais il avait un cœur éduqué.

Ma mère et lui ont élevé dix enfants – sept fils et trois filles. La plupart d’entre eux sont nés et ont été élevés pendant la dépression des années 1930, en Amérique du Nord. Je suis l’avant-dernier de la famille, né au milieu des années 1940. Mon père n’a pas combattu pendant la Deuxième Guerre mondiale, mais il avait participé à la Grande Guerre de 1914-1918, la « Première Guerre mondiale ». J’aimerais partager quelques souvenirs qui ne m’ont jamais quitté et qui m’ont influencé au fil des ans – des souvenirs d’un père qui aimait et choyait ses enfants et petits-enfants, en nous enseignant par son exemple.

Mon père faisait fonctionner un fourneau dans une briqueterie. Pendant plusieurs dizaines d’années, il conserva ce travail qui était atroce pour le dos. Il a également dû faire les trois-huit pendant ces années, et il n’a jamais raté une seule de ses tranches horaires en près de 30 ans. Pour nous tous, il était l’exemple d’un travailleur dévoué se consacrant au bien-être de sa famille.

Malgré ses longues plages de travail irrégulières et le sommeil erratique que cela engendrait, il arrivait toujours à passer du temps avec ses enfants. J’ai de tendres souvenirs d’un été en particulier, où il avait amené ses plus jeunes fils à la plage pour jouer aux « cailloux » – le but du jeu étant tout simplement de lancer des cailloux et de réussir à atteindre un trou éloigné en forme de cratère. Mon père était très bon à ce jeu et il nous montra comment passer du bon temps en famille avec la plus simple des choses. Ces moments avec mon père étaient très précieux.

Je me sentais en sécurité lorsque j’étais auprès de lui et j’étais fier qu’il soit mon père.

Il nous enseigna comment scier une planche, tenir un marteau et planter des clous, mais aussi enlever des clous et les redresser. Ayant élevé une grande partie de sa famille pendant la grande dépression, il avait appris à « ne pas jeter ». Avec cela en tête, j’ai redressé des centaines de clous pendant ma jeunesse. Il nous enseigna aussi comment construire un porche, fixer une fenêtre ou planter le jardin.

Oui, les pères ont un rôle spécial à jouer dans la croissance, l’instruction et le développement familial – non seulement pour les sujets matériels, mais aussi dans le domaine spirituel. La Bible donne une recommandation importante aux pères comme à leurs enfants : « Écoutez, mes fils, l’instruction d’un père, et soyez attentifs, pour connaître la sagesse » (Proverbe 4 :1).

Les pères ont une responsabilité importante dans l’éducation de leurs enfants, y compris sur le plan spirituel. Ils doivent guider leurs enfants à développer une relation personnelle avec leur Père céleste. Ils ont aussi reçu l’instruction suivante : « Et vous, pères, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur » (Éphésiens 6 :4). Les pères doivent être patients et compréhensifs pendant le développement de leurs enfants, et ils doivent toujours diriger leurs fils et leurs filles vers la parole de Dieu, comme première source d’instruction.

J’attends avec impatience de revoir mon père dans un avenir proche, à la résurrection. À ce moment, je lui dirai un énorme « merci » pour son dévouement à l’égard de notre famille. Pères, donnez le ton et soyez un exemple – vous et vos enfants ne l’oublieront jamais.

Pour en apprendre davantage sur Dieu, qui est le Créateur et le Père de chacun d’entre nous, étudiez notre brochure Le Dieu réel : Preuves et promesses.