Le fléau du tabac

Commenter cet article

Je venais juste d’être ordonné ministre lorsque j’appris que Georges (le prénom a été changé) fumait en secret.

Membre de l’Église de Dieu depuis de nombreuses années, Georges savait que les chrétiens ne doivent rien faire qui puisse nous rendre malades ou nous tuer, car nous – notre corps – sommes le temple du Saint-Esprit divin (1 Corinthiens 6 :19). Il avait déjà vaincu un cancer des poumons quelques années auparavant et il savait mieux que quiconque la nécessité d’arrêter de fumer.

Après avoir fait beaucoup de recherches et avoir médité à ce sujet, je décidai que la première chose à faire était de donner un sermon mettant en garde contre les méfaits du tabac. Peut-être que d’autres membres de la congrégation luttaient contre le même problème.

Le groupement des Centres pour le contrôle des maladies (CDC) fournit quantité de faits à propos de la consommation de tabac, à quel point fumer devient addictif, comment cela paralyse progressivement les cils vibratiles dans les broches, et comment cela modifie les cellules dans les poumons et la trachée. Ces nombreux changements provoquent souvent de l’emphysème, qui peut être mortel, voire un cancer de la trachée et des poumons dans le pire des cas.

Les informations du CDC montrent aussi comment les enfants exposés au tabagisme passif peuvent être victimes de paralysie des cils vibratiles dans les trompes d’Eustache, qui vont de l’oreille interne à la gorge, en provoquant une accumulation de mucus et de bactéries qui peuvent provoquer des infections et des otites terribles, notamment chez les plus jeunes. De nombreux parents ont fait subir des interventions douloureuses à leurs enfants, suite à des otites, sans se rendre compte que leur consommation de tabac en leur présence était la cause du problème.

Dans ce sermon, j’expliquai le fait que Dieu tiendrait pour responsable l’industrie du tabac qui pousse les gens à fumer et qui leur vend, en toute connaissance de cause, un poison addictif – la nicotine. Dans le même temps, j’encourageai tous ceux dans la congrégation qui pourraient avoir du mal à arrêter de fumer d’implorer l’aide de Dieu pour les aider à vaincre cette addiction.

Après l’assemblée, Georges ne fit aucune allusion à son addiction. Je remarquai qu’il toussait un peu plus que d’habitude – il pensait que c’était de l’emphysème – mais il était toujours aussi aimable, fidèle à lui-même. Deux jours plus tard, alors qu’il rentrait dans sa maison, il s’effondra sur le sol de la salle à manger, sous les yeux de son épouse. Il venait de décéder brusquement.

Une autopsie du corps révéla qu’il avait un cancer des poumons, de la trachée et du foie. Lui-même ne le savait pas.

Les funérailles de Georges furent les premières auxquelles j’officiai en tant que ministre ordonné. J’aurais aimé voir sa famille être indemnisée par les fabricants de tabacs pour avoir contribué délibérément à son décès prématuré, mais ils n’avaient pas assez d’argent pour intenter un procès et, de toutes façons, ils n’auraient probablement pas obtenu gain de cause. Finalement, la faute en incombait principalement à Georges.

Cette histoire n’est qu’un exemple, parmi des millions d’autres, illustrant les méfaits de cette drogue, qu’il s’agisse de tabac à fumer, à mâcher ou à priser. Les maladies respiratoires et la perte de fonctions vitales provoquées par les cancers, et pouvant conduire à la mort, sont un cauchemar grandissant pour le personnel médical. Si vous consommez du tabac, sous n’importe quelle forme, faites vraiment tout votre possible pour arrêter MAINTENANT ! Vous devez le faire pour vos proches, pour vous-même et pour Dieu.

Si vous avez besoin d’une aide médicale et/ou d’un soutien moral pour arrêter de fumer, n’hésitez pas à consulter les sites Internet suivants (souvent gérés par des organismes de santé publique) :

Pour en savoir plus sur l’importance de prendre soin de votre corps et combien cela est important aux yeux de Dieu, vous pouvez aussi lire notre article « Principes bibliques pour une bonne santé ».

Faites votre part, je vous en prie. Ne mourez pas comme George.