L’Italie remet en question la fidélité au sein du couple

Commenter cet article

Les législateurs italiens cherchent à modifier le point de vue actuel sur la fidélité au sein du mariage. « Les couples mariés en Italie n’auraient plus à se promettre d’être fidèle l’un à l’autres, selon un projet de loi en discussion au Parlement […] La promesse de ne pas se tromper est un “héritage culturel hérité d’une conception désuète et obsolète du mariage, de la famille, ainsi que des droits et des devoirs des conjoints”, selon une dizaine de sénateurs qui soutiennent le texte. L’amendement a été présenté par Laura Cantini, une sénatrice […] a décrit ce changement comme une étape pour s’éloigner de ce qu’elle appelle “l’héritage d’une vision passéiste du mariage”. Elle déclare que l’amendement est cohérent avec la nouvelle ère d’unions civiles et un signe de liberté sexuelle au sein du mariage » (The Telegraph, 16 décembre 2016).

La Bible révèle que Dieu a conçu le mariage pour être un lien sacré entre un mari et son épouse, au sein d’une alliance divinement établie et irrévocable (Genèse 2 :24 ; Matthieu 19 :4-6). Dieu qualifie aussi d’adultère la violation de Sa loi divine (Exode 20 :14). De nos jours, la société rejette effrontément les instructions claires de Dieu concernant le mariage. La promiscuité avant le mariage est célébrée comme une libération de l’esclavage des valeurs morales bibliques. Cependant, Dieu montre clairement que nous récoltons ce que nous semons (Osée 4 :9 ; Galates 6 :7).

Les historiens comprennent que l’éclatement de la structure familiale fut un des facteurs principaux de la chute de l’Empire romain. Notre société se dirige vers la même issue, à moins que nous ne reconnaissions les lois établies par notre Créateur afin que le mariage soit la fondation d’une civilisation prospère. Pour en apprendre davantage à ce sujet, lisez notre article Sept secrets pour un mariage heureux.