La théologie libérale et la baisse de fréquentation des Églises

Commenter cet article

La fréquentation des Églises dans les nations occidentales dites « chrétiennes » est en chute libre depuis quelques décennies. En Amérique, moins de 20% de la population assiste désormais à un service religieux chaque semaine (Statistics and Reasons for Church Decline, Richard Krejar) et en Angleterre, moins de 2% de la population se rend à l’église chaque semaine (The Guardian, 12 janvier 2016).

Selon le Toronto Star, les principales dénominations protestantes au Canada ont perdu entre 40 et 60% de leurs membres depuis 1960. Une des raisons les plus citées pour expliquer ce déclin est le manque d’intérêt dans nos sociétés de plus en plus laïques. Cependant, l’article de The Star présente une étude statistique récente révélant que « la théologie libérale conduit au déclin ». Cette étude définit la « théologie libérale » comme une tentative du clergé de diluer ce que les Écritures disent vraiment et de mettre de côté les croyances liées aux choses surnaturelles, « afin de rendre leur message religieux plus acceptable pour les audiences actuelles ». L’étude ajoute que c’est la « théologie conservatrice – mettant l’accent sur les vérités factuelles des Écritures et l’activité de Dieu dans le monde – qui alimente la croissance de l’Église » (TheStar.com, 6 décembre 2016).

Le fait de s’éloigner de la Bible a conduit à une réduction de la fréquentation des principales Églises soi-disant chrétiennes dans les sociétés occidentales. En général, ces Églises ont une longue tradition consistant à ignorer les Écritures au profit des traditions d’hommes.

Jadis, les prophètes avaient mis en garde que cet éloignement de la Bible allait encore empirer. Dieu inspira Jérémie à écrire : « Les dépositaires de la loi ne m'ont point connu ; les pasteurs se sont révoltés contre moi […] Malheur aux bergers qui détruisent et dispersent le troupeau de mon pâturage [et qui ont] le projet de faire oublier mon nom à mon peuple » (Jérémie 2 :8 ; 23 :1, 25-27, Ostervald). Alors que le monde continue de se détourner de Dieu, il est encourageant de savoir qu’après le retour de Jésus-Christ, Sa vérité remplira la Terre (Ésaïe 11 :9). Pour en apprendre davantage sur cet avenir, visionnez notre émission L’espoir de jours meilleurs.