Le jour du Seigneur

Commenter cet article

Dans la Bible, plus de trente prophéties mentionnent un événement majeur, appelé à la fois le jour de l’Éternel ou le jour du Seigneur. Est-ce un jour de jugement – ou seulement un jour de la semaine ? Quelle signification faut-il donner aux nombreuses prophéties bibliques, et comment affecteront-elles votre vie en ces temps de la fin ? Vous avez besoin de le savoir !


Un événement important prophétique se dessine à l’horizon. Les grands prophètes de la Bible – Ésaïe, Jérémie et Ézéchiel en ont parlé. Les prophètes dits mineurs – Joël, Amos, Abdias, Sophonie, Zacharie et Malachie – ont également mis l’accent sur cet événement, de même que les apôtres Pierre et Paul. Il s’agit du jour du Seigneur. Mais qu’est-ce que le jour du Seigneur ou le jour de l’Éternel ? Comment s’intègre-t-il dans la structure des prophéties bibliques ?

Le livre de Joël contient une prophétie pour notre génération : « Sonnez de la trompette en Sion ! Faites-la retentir sur ma montagne sainte ! Que tous les habitants du pays tremblent ! Car le jour de l’Éternel vient, car il est proche, jour de ténèbres et d’obscurité, jour de nuées et de brouillards, il vient comme l’aurore se répand sur les montagnes. Voici un peuple nombreux et puissant, tel qu’il n’y en a jamais eu, et qu’il n’y en aura jamais dans la suite des âges » (Joël 2 :1-2).

Les trompettes servent à donner l’alarme – pour annoncer une bataille décisive, ou une invasion militaire, comme nous le voyons dans ce passage ! Nous lisons que le jour de l’Éternel commence par une terrible destruction – la politique de la terre brûlée, qui laissera le pays dévasté. « Devant lui est un feu dévorant, et derrière lui une flamme brûlante ; le pays était auparavant comme un jardin d’Éden, et depuis, c’est un désert affreux : rien ne lui échappe » (Joël 2 :3).

Nous lisons qu’en plus d’une destruction totale de la terre, l’humanité verra un bouleversement incroyable dans les cieux. « Devant eux la terre tremble, les cieux sont ébranlés, le soleil et la lune s’obscurcissent, et les étoiles retirent leur éclat. L’Éternel fait entendre sa voix devant son armée ; car son camp est immense, et l’exécuteur de sa parole est puissant ; car le jour de l’Éternel est grand, il est terrible : Qui pourra le soutenir ? » (Joël 2 :10-11).

Le Dieu tout puissant interviendra dans les affaires humaines d’une manière spectaculaire. Il y aura de grandes guerres à cette époque, lorsque Dieu exécutera le jugement sur les nations. Ce ne seront pas seulement des armes de guerre qui amèneront la destruction ; il y aura également d’énormes dégâts dans l’équilibre écologique. « Ce qu’a laissé le gazam, la sauterelle l’a dévoré ; ce qu’a laissé la sauterelle, le jélek l’a dévoré ; ce qu’a laissé le jélek, le hasil l’a dévoré » (Joël 1 :4).

Même à notre époque moderne, les invasions de sauterelles ne sont pas sans précédent. Une Commission australienne officielle estima à plus de 500 millions de dollars australiens les dégâts causés l’année dernière, par les sauterelles dans les cultures céréalières, maraîchères, vinicoles et autres (London Daily Telegraph, 12 juin 2000). L’année dernière également, la Chine a connu les pires dégâts causés par les sauterelles depuis 25 ans, avec plus de 5,2 millions d’hectares de cultures et de prairies détruits ; les scientifiques ont dénombré plus de 6000 sauterelles au mètre carré dans les régions les plus touchées de Tientsin près de Pékin (London Daily Telegraph, 12 juillet 2000).

Si les dégâts actuels causés par les insectes semblent importants, ils ne sont rien à comparer à ce que certaines nations connaîtront dans l’avenir. Lorsque Dieu châtiera les nations rebelles, Il leur demandera de s’humilier et de se repentir. Naturellement, vous et moi, nous n’avons pas besoin d’attendre jusque-là : « Publiez un jeûne, une convocation solennelle ! Assemblez les vieillards, tous les habitants du pays, dans la maison de l’Éternel, votre Dieu, et criez à l’Éternel ! Ah ! quel jour ! Car le jour de l’Éternel est proche : il vient comme un ravage du Tout-Puissant » (Joël 1 :14-15).

La parole de Dieu nous dit : « Criez à l’Éternel ! » Tandis que la situation s’aggrave, nous avons tous besoin de prier et de crier à Dieu – avoir l’assurance d’être de Son côté ! Dieu nous promet Sa protection – Il promet d’être un refuge pour Son peuple : « De Sion l’Éternel rugit, de Jérusalem il fait entendre sa voix ; les cieux et la terre sont ébranlés. Mais l’Éternel est un refuge pour son peuple, un abri pour les enfants d’Israël. Et vous saurez que je suis l’Éternel, votre Dieu, résidant à Sion, ma sainte montagne » (Joël 3 :16-17).

Oui, le Seigneur – le Sauveur – gouvernera la terre depuis Jérusalem ! C’est la Bonne Nouvelle, l’Évangile du Royaume de Dieu, que Jésus prêcha. Nous prions : « Que Ton règne vienne ! » Nous attendons avec impatience le Monde de Demain. Notre espérance est en notre Sauveur et dans Son règne à venir sur toutes les nations !

Ainsi, nous pouvons voir que le jour du Seigneur est l’époque du jugement de Dieu sur les nations. C’est cette époque au cours de laquelle le Dieu tout puissant commencera à intervenir plus directement, et avec plus de puissance, dans les affaires de l’humanité.

Un jour de la semaine ?

Dans l’Apocalypse, appelé le livre de la Révélation en d’autres langues, l’apôtre Jean écrit : « Je fus saisi par l’Esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une voix forte, comme le son d’une trompette » (Apocalypse 1 :10).

Jean n’a pas parlé d’un jour de la semaine (comme le croient à tort certains commentateurs), mais de la grande période prophétique décrite dans le reste de l’Apocalypse comme le jour du Seigneur. Il n’a pas déclaré que le dimanche était le jour du Seigneur. S’il l’avait fait, il se serait référé au dimanche en mentionnant « le premier jour » de la semaine, comme il le fait dans l’Évangile selon Jean. Jésus Lui-même déclara qu’Il était le Maître du sabbat – et Il ne parlait pas du dimanche ! Dans ce verset, l’expression « jour du Seigneur » se réfère au thème du livre tout entier ; ce jour prophétique s’achève avec le retour du Christ comme Roi des rois et Seigneur des seigneurs !

Dans Apocalypse 5, il est question d’un livre scellé de sept sceaux. Au sixième chapitre, Jésus – Celui qui révèle – ouvre les sceaux. Les quatre premiers sceaux sont connus comme étant les quatre cavaliers de l’Apocalypse. Le premier cheval (le cheval blanc) et celui qui le monte représentent les religions – des faux Christ.

Le second sceau révèle un cavalier (monté sur un cheval roux) ayant le pouvoir d’enlever la paix de la terre. Le troisième sceau présente un cavalier (sur un cheval noir) symbolisant le manque de nourriture dû à la famine. Le quatrième sceau montre un cavalier (monté sur un cheval pâle) ayant le pouvoir d’amener la destruction sur un quart de la planète.

Cette description est à mettre en parallèle avec les événements décrits par Jésus, dans Sa prophétie sur le mont des Oliviers : « Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre » (Matthieu 24 :7).

Aujourd’hui même, nous devons faire face à la menace d’armes militaires pouvant provoquer des épidémies mortelles dans le monde entier. La commission de contrôle des Nations unies, l’UNSCOM, a parlé des dangers des armes chimiques et biologiques de destruction produites par l’Irak. Pas plus tard qu’en novembre dernier, les rapports des services de renseignements occidentaux indiquaient que l’Irak de Saddam Hussein possédait 610 tonnes de « produits chimiques de base » pour la production du gaz VX neurotoxique et mortel – en quantité suffisante pour tuer tous les hommes, femmes et enfants sur la face de la terre (London Daily Telegraph, 19 novembre 2000).

Les dangers d’épidémies, de maladies et de mort sont d’autant plus réels que nous nous approchons de la fin de cette ère ! Mais le 21ème siècle se dote de plus grandes technologies de destruction de masse. Bill Joy, scientifique en chef dans la recherche de la miniaturisation des ordinateurs et co-fondateur de la firme Sun Microsystems, a lancé un terrible avertissement au sujet des dangers encourus par l’humanité aujourd’hui : le pouvoir de la technologie du 21ème siècle est si étendue et si puissant, notamment dans les techniques génétiques, la nanotechnologie et la robotique, qu’il est capable de générer toutes sortes d’abus et de nouvelles catastrophes.

Dans son article intitulé « Why the Future Doesn’t Need Us » (« Pourquoi l’avenir n’a pas besoin de nous »), M. Joy sonne l’alarme contre les recherches génétiques. Il écrit : « L’USDA [département des affaires agricoles américain] a déjà donné son accord pour la commercialisation illimitée de quelque 50 cultures issues de manipulations génétiques ; plus de la moitié du soja dans le monde et un tiers du maïs contiennent maintenant des gènes génétiquement modifiés. Bien que cela puisse avoir des horizons nouveaux, je m’inquiète personnellement que la recherche génétique soit capable – employée militairement, par accident ou par des terroristes – de créer une Peste Blanche » (Wired Magazine, avril 2000, pages 238-262. C’est nous qui traduisons).

Les plaies des trompettes, décrites dans le livre de l’Apocalypse, nous guettent à l’horizon. Et nous sommes en train de poser les bases de notre propre anéantissement. M. Joy déclara : « Nous aurions dû apprendre les leçons de la fabrication de la première bombe atomique et les conséquences de la course aux armements. Nous ne l’avons pas fait à cette époque-là, et la ressemblance avec notre situation actuelle est préoccupante. »

Comme Jésus l’a affirmé : « Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés » (Matthieu 24 :22).

Cette terrible évaluation de M. Joy sur la technologie du 21ème siècle s’accorde avec la prédiction de Jésus. Bill Joy observa : « Je pense qu’il n’est pas exagéré de dire que nous sommes au bord du mal limite, un mal dont le pouvoir dépasse celui des armes de destruction de masse dont nos états disposent, s’il était employé par des extrémistes suffisamment puissants. » Pensez à cet avertissement lorsque vous lisez le livre de l’Apocalypse.

Bill Joy a également cité le livre de Carl Sagan, paru en 1994, Pale Blut Dot : « C’est la première fois dans l’histoire de notre planète qu’une espèce déterminée devient, de son fait, un danger pour elle-même autant que pour les autres espèces. »

La Bible nous donne de nombreux avertissements sur la condition morale du monde et la punition qui en résulte, si nous, en tant qu’êtres humains faits à l’image de Dieu, ne nous repentons pas de notre violence et de nos mauvaises voies. Le livre de l’Apocalypse nous informe des principaux événements qui arriveront, comprenant la montée d’une superpuissance appelée la bête, dans la Bible. Pour en apprendre davantage sur cette bête prophétique, écrivez-nous pour recevoir votre exemplaire gratuit de notre brochure La bête de l’Apocalypse.

Nous avons vu que le jour du Seigneur est l’époque de l’intervention en force du Dieu tout puissant dans les affaires du monde. Dieu jugera les nations rebelles, les laissant même se détruire les unes les autres dans des conflits mondiaux. Nous avons vu, dans le livre de Joël, que Dieu utilisera les éléments de la nature – même les grandes plaies des sauterelles – pour détruire de vastes surfaces plantées. Et Dieu appelle tous les êtres humains à se repentir et à Le chercher.

Une intensification des problèmes

Les critiques disent qu’il y a toujours eu des guerres, des famines et des épidémies. Mais nous verrons que les quatre cavaliers de l’Apocalypse intensifieront leurs actions dont les conséquences à l’échelle mondiale deviendront dramatiquement croissantes. Ces quatre cavaliers apparaissent lorsque le Christ ouvre les quatre premiers sceaux. Que se passe-t-il, ensuite, lorsqu’Il ouvre le cinquième ? « Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu » (Apocalypse 6 :9).

Il s’agit ici du martyre des saints – des véritables chrétiens. Au premier siècle, l’empereur Néron persécuta violemment les chrétiens et les mit à mort. Ce cinquième sceau prédit également une grande persécution du peuple de Dieu aux temps de la fin. Ensuite, Jésus ouvre le sixième sceau révélant des signes célestes, qui bouleverseront les gens de par le monde.

Jean écrit : « Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau ; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme les figues vertes d’un figuier secoué par un vent violent. Le ciel se retira comme un livre qu’on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places » (Apocalypse 6 :12-14).

Non seulement des astéroïdes et des météorites effrayeront les gens, mais aussi de grands tremblements de terre ébranleront la planète. « Toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places », constate l’apôtre Jean dans sa vision. Le Dieu tout puissant attirera l’attention de l’humanité rebelle par ces séismes et ces signes célestes. Il nous dit : « Une fois encore j’ébranlerai non seulement la terre, mais aussi le ciel » (Hébreux 12 :26).

Évidemment, il est dans l’intérêt de tous de se repentir et de s’humilier dès à présent devant Dieu, plutôt que d’être secoués pour avoir rejeté notre Créateur et Sa façon de vivre ! Oui, les grands de la terre fuiront d’épouvante. L’apôtre Jean relate leur terrible réaction : « Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’Agneau ; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ? » (Apocalypse 6 :16-17).

Le monde sera terrifié par des signes célestes. Les grands dirigeants de la terre seront terrorisés.

Les signes célestes annoncent le jour du Seigneur, l’époque de la colère de Dieu et du jugement du monde rebelle et ingrat. Jésus-Christ, l’Agneau, sera rempli de colère. Il exécutera les justes jugements de Dieu. Le jour du Seigneur est appelé ici « le grand jour de sa colère ! »

Un jour pour une année

Combien de temps durera ce jour de la colère de l’Agneau ? Comme beaucoup d’étudiants de la Bible le savent, les prophéties utilisent souvent un jour pour indiquer une année. Le jour du Seigneur, dans un sens, est l’année qui précède le retour du Christ. Ésaïe rend ceci très clair, en disant : « Car c’est un jour de vengeance pour l’Éternel, une année de représailles pour la cause de Sion » (Ésaïe 34 :8). Les problèmes écologiques et politiques, symbolisés par les quatre cavaliers de l’Apocalypse, continueront en s’intensifiant. Il y aura une persécution religieuse en masse, comme le révèle le cinquième sceau. Le sixième sceau, les signes célestes, fera prendre conscience au monde que le jour du Seigneur, le septième sceau, commence !

Le septième sceau dure environ un an, et se divise en sept trompettes ou sept plaies. Comme Jean le décrit : « Quand il ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure. Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données » (Apocalypse 8 :1-2). Les trompettes nous lancent un avertissement – elles annoncent sept plaies ou jugements !

Notez, dans Apocalypse 8, que lorsque les quatre premiers anges sonnent de leur trompette, il y a une grande destruction écologique à l’échelle mondiale. Il y a des tremblements de terre, d’immenses étendues de végétation sont brûlées ; un tiers de tout ce qui vit dans l’eau périt ; les sources d’eaux sont empoisonnées.

Les trois dernières trompettes ou plaies sont appelées des malheurs. Le mot « malheur » est une exclamation de douleur ! « Je regardai, et j’entendis un aigle qui volait au milieu du ciel, disant d’une voix forte : Malheur, malheur, malheur aux habitants de la terre, à cause des autres sons de trompette que les trois anges vont faire retentir ! » (Apocalypse 8 :13).

Apocalypse 9 décrit le premier malheur ou la plaie de la cinquième trompette. Cette « plaie » représente une destruction par les armées qui durera cinq mois. Le second malheur, la plaie de la sixième trompette, décrit une grande contre-attaque militaire venant de l’est, par une armée de 200 millions d’hommes qui tuera un tiers de la population mondiale. Cette phase de la Troisième Guerre mondiale tuera des milliards d’êtres humains ! Oui, Jésus déclara que si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé – autrement dit, toute vie sur terre disparaîtrait (Matthieu 24 :22).

Ensuite, nous entendons le son de la septième trompette. Pour les chrétiens, le son de la septième trompette est une bonne nouvelle, car il annonce l’établissement du Royaume de Dieu sur la terre et le retour de Jésus-Christ. Nous devons tous nous préparer pour cet instant ! « Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles » (Apocalypse 11 :15). Quelle merveilleuse nouvelle !

Mais la septième trompette est aussi appelée le troisième malheur ! Pourquoi ? Parce qu’elle annonce les sept derniers fléaux. Ce sera l’accomplissement ultime du jour de la colère de Dieu. « Puis je vis dans le ciel un autre signe, grand et admirable : sept anges, qui tenaient sept fléaux, les derniers, car par eux s’accomplit la colère de Dieu » (Apocalypse 15 :1).

Vous pouvez en lire la description dans le seizième chapitre. Des ulcères douloureux frapperont ceux qui auront adorés la puissance de la bête et son image. Il y aura même une pollution plus importante des mers et des rivières au point où « tout être vivant mourut, tout ce qui était dans la mer » (Apocalypse 16 :3). Le soleil deviendra plus chaud – entraînant des vagues de chaleur exceptionnelles, qui tourmenteront ceux qui ne se repentiront pas de leurs péchés (versets 8-9).

Une issue victorieuse

En définitive, lorsque le Christ reviendra sur cette terre, Il jugera et Il vaincra tous Ses ennemis. Ce sont des ennemis de la paix, les ennemis du Christ dont les armées puissantes ont été influencées par les anges déchus, les démons (Apocalypse 16 :14).

Cette période d’une année, appelée le jour du Seigneur, s’achève avec l’annonce que le Christ prend possession de tous les royaumes et gouvernements de ce monde ! C’est la Bonne Nouvelle que nous attendons tous avec impatience !

Jésus sera victorieux de toutes les armées de la terre ! Dans leur folie, elles Lui déclareront la guerre à Son Avènement, mais Dieu Lui-même, le Roi des rois, empêchera l’humanité de s’anéantir ! Jésus sauvera le monde de la destruction, et apportera à notre planète la paix pour mille ans ! Nous attendons tous impatiemment le son de la septième trompette, car il annoncera l’arrivée du Royaume de Dieu sur terre.

Dans un sens, le jour du Seigneur est l’année précédant le retour du Christ. Dans un autre sens, il se prolonge dans le Millénium et s’étend à l’éternité.

L’apôtre Pierre le décrit ainsi : « Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. Puisque tout cela est en voie de dissolution, combien votre conduite et votre piété doivent être saintes. Attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, jour à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront ! Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera » (2 Pierre 3 :10-13).

Pierre exhorta les chrétiens à développer une attitude d’empressement spirituel. Nous devons être vigilants pour le jour du Seigneur, une terrible époque de jugement sur les nations. À la place de ce monde menteur, il y aura le Monde de Demain, un Millénium merveilleux de beauté, de prospérité et de rafraîchissement sous la direction du Christ. Puisse Dieu hâter ce jour ! Et puissions-nous, vous et moi, être prêts !