L’ancien a du bon

Commenter cet article

Les jeunes aiment souvent la nouveauté : nouveaux styles, nouvelles musiques, nouvelles tendances, nouvelles technologies. Dans ces domaines, « l’ancien » est rarement « cool ». Mais qu’en est-il des gens ? Les « anciennes personnes » jouent-elles un rôle important dans votre vie ? Si non, pourquoi ? Comment les « anciens » peuvent-ils être bénéfiques pour les jeunes ?


 

La glorification de la jeunesse

Nos cultures occidentales actuelles glorifient la jeunesse. Avez-vous déjà remarqué l’âge de nombreux artistes ? Si Justin Bieber avait 45 ans, attirerait-il autant de groupies hurlant pendant ses concerts ? Si Miley Cyrus avait 36 ans, attirerait-elle autant l’attention ? De nouveaux visages et de jeunes corps envahissent les écrans et les scènes de spectacle.

Les jeunes ne sont pas à l’origine de ce problème. Dans son livre Selling the Fountain of Youth (Vendre la fontaine de jouvence), Arlene Weintraub écrit que la médecine anti-âge a représenté un marché de 88 milliards de dollars pendant la dernière décennie. Elle avance que ces médecins ont créé une nouvelle industrie, en persuadant les baby-boomers qu’ils pouvaient ralentir le processus de vieillissement et en alimentant l’aversion de la vieillesse en Occident. Weintraub ajoute que « pour les 77 millions de baby-boomers [américains] qui s’approchent de la retraite, l’idée de vieillir est répugnante. C’est un auditoire parfait pour annoncer que des produits simples et sûrs peuvent traiter l’âge. »

Heureusement, pour ceux qui veulent regarder au-delà de cette culture incontrôlable dirigée par la publicité, les personnes âgées sont une ressource cachée qui peut enrichir la vie des jeunes. Voyons de quelle manière elles peuvent nous aider :

L’intelligence

Job déclara que « dans les vieillards se trouve la sagesse, et dans une longue vie l’intelligence » (Job 12 :12). Nous avons parmi nous des gens qui ont appliqué les instructions divines pendant des décennies. Le fait d’appliquer cette connaissance dans leur vie, quotidiennement, produit la sagesse et l’intelligence. Quand nous les voyons aujourd’hui, il est parfois difficile d’imaginer que Dieu a commencé à travailler avec ces personnes âgées quand elles avaient encore votre âge. David écrivit : « Ô Dieu ! tu m’as instruit dès ma jeunesse, et jusqu’à présent j’annonce tes merveilles. Ne m’abandonne pas, ô Dieu ! même dans la blanche vieillesse, afin que j’annonce ta force à la génération présente, ta puissance à la génération future ! » (Psaume 71 :17-18). Une femme ou un homme âgé qui a appris les voies divines et qui peut les enseigner aux générations suivantes est un puissant outil dans les mains de Dieu. Leur compréhension des instructions divines est une mine d’or pour les jeunes chrétiens.

La perspective

Si nous apprenons à voir les choses du point de vue d’une autre personne, nous élargissons notre horizon – et nous évitons de nombreuses confrontations. Combien de fois sommes-nous en désaccord avec un ami, avant de nous rendre compte que nous voyons la situation sous des angles différents, chacun avec une vue partielle ? Si nous prenons le temps de considérer la perspective étendue d’une personne âgée, en particulier dans notre monde qui évolue rapidement, nous ouvrons la porte sur une compréhension d’un monde qui était très différent du nôtre. En écoutant une personne âgée parler de l’époque où il n’y avait ni ordinateurs ou téléphones portables peut être très enrichissant. Mais parler avec un homme âgé ayant combattu pendant la Seconde Guerre mondiale, ou une femme âgée ayant fait partie de la résistance, ouvre notre esprit sur un monde difficile à imaginer. Un monde qu’ils ont pourtant connu ! Le roi Salomon décrit l’enfance et la jeunesse comme une « vanité » dans Écclésiaste 12 :2. Ici, le mot « vanité » ne veut pas dire « orgueil », mais simplement « bref », éphémère comme un souffle. Quand nous sommes jeunes, notre expérience de la vie est courte, mais les personnes âgées peuvent nous donner une perspective que nous ne possédons pas.

« L’ancien a du bon » pour d’autres raisons. La patience vient généralement avec l’âge et les grands-parents sont bien connus pour être un peu plus tolérants avec les petits-enfants. Le fait de prendre son temps semble aussi venir avec l’âge. Il est difficile de trouver un jeune dans la vingtaine, paisiblement assis dans un fauteuil, sur sa terrasse, et observant le monde autour de lui. Mais l’âge peut tempérer le besoin de suivre l’allure frénétique du monde.

Dans la pratique, comment pouvons-nous apprécier davantage les « personnes âgées » ? Voici quelques idées.

Honneur et respect

Exode 20 :12 nous dit : « Honore ton père et ta mère. » Autrement dit, il y a quelque chose à apprendre, et à enseigner, dans le respect des parents. Plus généralement, ce principe s’applique envers les personnes plus âgées que nous, comme nous le montre l’exemple inspiré par Dieu dans Lévitique 19 :32. Nous recevons ici un ordre précis : « Tu te lèveras devant les cheveux blancs, et tu honoreras la personne du vieillard… » Dieu attache de l’importance à la mise en application de ce principe de respect consistant à nous lever à l’approche d’une personne âgée ! Nous voyons un autre exemple spécifique de respect à l’égard des personnes plus âgées que nous trouvons dans Job 32 :4, après qu’Élihu, le plus jeune compagnon de Job, ait attendu pour parler devant Job et les autres : « Comme ils étaient plus âgés que lui, Élihu avait attendu jusqu’à ce moment pour parler à Job. » C’est une autre manière de montrer de l’honneur et du respect. Lorsqu’une personne âgée s’approche, vous levez-vous, la regardez-vous dans les yeux et la saluez-vous ? Ou l’ignorez-vous ? Interrompez-vous les personnes âgées dans leurs conversations en leur parlant d’égal à égal ? C’est alors un manque de respect. Nous apprenons le respect en agissant avec respect. Et si nous apprenons le respect, nous devenons plus réceptifs à la sagesse, l’intelligence et la perspective que les personnes plus âgées peuvent partager avec nous.

Vivre bien pour vivre mieux

Le roi Salomon écrivit : « Jeune homme, réjouis-toi dans ta jeunesse, livre ton cœur à la joie pendant les jours de ta jeunesse, marche dans les voies de ton cœur et selon les regards de tes yeux ; mais sache que pour tout cela Dieu t’appellera en jugement » (Écclésiaste 12 :1). En d’autres termes, Dieu a prévu que nos jeunes années soient utilisées pour apprendre, découvrir et faire l’expérience de la vie, sans se soucier des problèmes et des responsabilités qui viendront à l’âge adulte. Mais une jeune personne sage estimera les personnes âgées, apprendra de leur expérience, les écoutera et aimera être en leur compagnie. Elles peuvent aider à enraciner les valeurs bibliques dans le cœur des jeunes appelés par Dieu, jusqu’au jour où les jeunes d’aujourd’hui deviendront les mentors de la génération suivante. « Plantés dans la maison de l’Éternel, ils prospèrent dans les parvis de notre Dieu ; ils portent encore des fruits dans la vieillesse, ils sont pleins de sève et verdoyants » (Psaume 92 : 14-15).

Ne vous laissez pas avoir par les chanteurs de variété qui font l’apologie des années de collège, ces jours glorieux, ces « meilleures années de la vie ». La jeunesse est fantastique. Mais avec l’aide de mentors plus âgés et sages, une vie basée sur les vraies valeurs sera encore meilleure !