Recherchez la sagesse !

Commenter cet article

Salomon, l’homme le plus sage ayant jamais vécu, expliqua le but des Proverbes dès le début du livre : « Pour connaître la sagesse et l’instruction, pour comprendre les paroles de l’intelligence ; pour recevoir des leçons de bon sens, de justice, d’équité et de droiture » (Proverbe 1 :2-3).


 

Au chapitre suivant, il nous exhorte à rechercher (à poursuivre) la sagesse ! Il écrivit : « Mon fils, si tu reçois mes paroles, et si tu gardes avec toi mes préceptes, si tu rends ton oreille attentive à la sagesse, et si tu inclines ton cœur à l’intelligence ; oui, si tu appelles la sagesse, et si tu élèves ta voix vers l’intelligence, si tu la cherches comme l’argent, si tu la poursuis comme un trésor, alors tu comprendras la crainte de l’Éternel, et tu trouveras la connaissance de Dieu. Car l’Éternel donne la sagesse ; de sa bouche sortent la connaissance et l’intelligence » (Proverbe 2 :1-6). Il accentua ce point en nous exhortant à rechercher la sagesse à tout prix ! « Voici le commencement de la sagesse : acquiers la sagesse, et avec tout ce que tu possèdes, acquiers l’intelligence » (Proverbe 4 :7). Salomon comprenait l’importance primordiale d’acquérir la sagesse.

La vraie richesse

Ce roi sage expliqua pourquoi nous devons sincèrement rechercher ce don précieux : « Heureux l’homme qui a trouvé la sagesse, et l’homme qui possède l’intelligence ! Car le gain qu’elle procure est préférable à celui de l’argent, et le profit qu’on en tire vaut mieux que l’or ; elle est plus précieuse que les perles, elle a plus de valeur que tous les objets de prix. Dans sa droite est une longue vie ; dans sa gauche, la richesse et la gloire » (Proverbe 3 :13-16). Peu de gens ont eu à la fois la richesse et la sagesse. Ce fut le cas de Salomon, et il savait que la sagesse était ce qu’il avait de plus précieux.

Il écrivit : « Le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Éternel ; et la science des saints, c’est l’intelligence » (Proverbe 9 :10). La crainte de Dieu est l’élément primordial de la sagesse. La sagesse a peu de valeur sans la crainte et le respect de Dieu. Sans l’Esprit divin, l’humanité n’a pas la compréhension et la sagesse spirituelles lui permettant de résoudre les problèmes qui menacent désormais son existence même. La sagesse est une qualité. Elle est liée à tous les aspects de notre vie ; elle implique de changer de comportement et de s’engager à vivre selon les valeurs bibliques. Ceux qui sont sages possèdent même les solutions aux plus grands problèmes de l’humanité ! Les réponses aux obstacles à la paix et à la prospérité mondiales se trouvent dans l’application de la parole de Dieu.

Une demande exaucée

Au début de son règne, Salomon manquait de sagesse et d’expérience. Une nuit, à Gabaon, l’Éternel lui apparut dans un songe et lui dit : « Demande ce que tu veux que je te donne. »

Avec humilité, Salomon répondit : « Ton serviteur est au milieu du peuple que tu as choisi, peuple immense, qui ne peut être ni compté ni dénombré, à cause de sa multitude. Accorde donc à ton serviteur un cœur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien et le mal ! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux ? » (1 Rois 3 :5, 8-9).

Dieu répondit abondamment à la demande de Salomon, en lui accordant non seulement un cœur intelligent, mais aussi la sagesse de traiter avec talent les affaires difficiles de la vie. « Cette demande de Salomon plut au Seigneur. Et Dieu lui dit : Puisque c’est là ce que tu demandes, puisque tu ne demandes pour toi ni une longue vie, ni les richesses, ni la mort de tes ennemis, et que tu demandes de l’intelligence pour exercer la justice, voici, j’agirai selon ta parole. Je te donnerai un cœur sage et intelligent, de telle sorte qu’il n’y aura eu personne avant toi et qu’on ne verra jamais personne de semblable à toi. Je te donnerai, en outre, ce que tu n’as pas demandé, des richesses et de la gloire, de telle sorte qu’il n’y aura pendant toute ta vie aucun roi qui soit ton pareil » (1 Rois 3 :10-13). Dieu donna des capacités exceptionnelles à Salomon ! Ce jeune roi comprenait que la sagesse était plus précieuse que la gloire et les richesses. Il savait qu’il avait besoin de la bonne forme de sagesse pour guider et servir le peuple de Dieu.

Demander à Dieu

Avons-nous déjà demandé à Dieu de nous accorder la sagesse ? Nous devrions le faire ! Le Nouveau Testament parle également de la valeur de la sagesse. Jacques a écrit : « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée » (Jacques 1 :5). Souvent, nous n’avons pas ce que nous souhaitons car nous ne demandons pas. Parfois, Dieu ne répond pas à nos requêtes car nous demandons de mauvaises choses, ou avec des arrière-pensées. « Vous convoitez, et vous ne possédez pas ; vous êtes meurtriers et envieux, et vous ne pouvez pas obtenir ; vous avez des querelles et des luttes, et vous ne possédez pas, parce que vous ne demandez pas. Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions » (Jacques 4 :2-3). Chacun d’entre nous devrait prier pour obtenir la sagesse afin de pouvoir servir les autres plus efficacement.

Étudier et méditer

Nous ne devons pas oublier non plus l’étude et la méditation de la parole de Dieu. C’est un des meilleurs investissements possibles. En écrivant à Timothée, l’apôtre Paul mit l’accent sur ce point, valable pour tous les chrétiens : « Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises : dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ » (2 Timothée 3 :14-15). Paul établit un lien direct entre la connaissance des Écritures et la sagesse. La parole de Dieu nous montre comment Dieu pense. Elle nous donne des exemples illustrant la façon d’appliquer les principes spirituels de base qui gouvernent l’humanité. C’est pourquoi le psalmiste a écrit : « Combien j’aime ta loi ! Elle est tout le jour l’objet de ma méditation. Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis, car je les ai toujours avec moi. Je suis plus instruit que tous mes maîtres, car tes préceptes sont l’objet de ma méditation. J’ai plus d’intelligence que les vieillards, car j’observe tes ordonnances » (Psaume 119 :97-100).

Assurez-vous d’étudier et de méditer la parole de Dieu, et de prier sincèrement pour obtenir la sagesse : « Car la sagesse vaut mieux que les perles, elle a plus de valeur que tous les objets de prix » (Proverbe 8 :11). Les bons dirigeants ont besoin de la sagesse, maintenant et dans le futur !