Les tendances prophétiques pour 2015

Commenter cet article

Les prophéties bibliques nous donnent les grandes lignes des événements à venir. Jésus-Christ a dit à Ses disciples de « veiller » sur les signes de la fin des temps (Matthieu 24 :42). Mais quels signes devons-nous surveiller ? Que pouvons-nous apprendre des Écritures ? Nous devons nous préparer pour 2015… et après !


En 2014, le drame de l’histoire humaine n’a pas changé, avec la violence et la guerre. Des forces de coalition ont attaqué les extrémistes de l’État islamique (ÉI). Des avions militaires de plusieurs pays ont bombardé des cibles de l’ÉI en Irak et en Syrie. Des militaires russes ont marché sur la Crimée et l’ont annexée. Le Japon et la Chine se sont affrontés sur la possession de quelques îles. Plus de 4000 missiles ont été envoyés sur Israël, à partir de bases militaires palestiniennes à Gaza, atteignant même Tel Aviv et tuant des dizaines d’Israéliens. En retour, les forces terrestres israéliennes sont entrées dans Gaza pour faire cesser les tirs, en tuant ou blessant des milliers de Palestiniens. Des extrémistes ont décapité des journalistes et agité le spectre d’actions sanguinaires odieuses. En Afrique de l’Ouest, des milliers de gens sont morts dans l’épidémie d’Ébola. Comme beaucoup d’entre vous le savent, Jésus de Nazareth avait prophétisé qu’il y aurait de terribles épidémies à la fin de cette ère, l’époque à laquelle nous vivons ! Il mit en garde : « Il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines […] Tout cela ne sera que le commencement des douleurs » (Luc 21 :11 ; Matthieu 24 :8).

Guerres, conflits et terrorisme

Verrons-nous la fin des conflits, des guerres et de la violence ? Que pouvez-vous faire pour échapper à cette époque difficile à venir ? Jésus donna les grandes lignes des événements prophétiques dans la célèbre prophétie du mont des Oliviers. Vous pouvez la lire en entier dans Matthieu 24, Marc 13 et Luc 21. Le Seigneur a déclaré : « Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres : gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume » (Matthieu 24 :6-7).

La nature humaine a-t-elle changé depuis que le Christ a prononcé ces paroles ? Non ! Le siècle passé nous a apporté deux guerres mondiales, les guerres d’Indochine, du Vietnam, d’Algérie, les deux guerres du Congo, plusieurs guerres au Moyen-Orient, ainsi que des attaques terroristes en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord et ailleurs. Des nations contre des nations, des ethnies contre des ethnies, des sectes contre des sectes – la violence continue et elle empirera à la fin de cette ère.

L’Histoire mondiale montre que les gouvernements et les alliances n’arrivent pas à procurer une paix durable. En citant le prophète Ésaïe, l’apôtre Paul asséna cette vérité troublante : « Ils ne connaissent pas le chemin de la paix ; la crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux » (Romains 3 :17-18).

L’Europe se met en place

Quelles autres grandes tendances se dessineront en 2015 ? Le chapitre 17 du livre de l’Apocalypse nous décrit la résurgence d’une mystérieuse « bête ». Nous lisons : « Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps » (verset 10).

Nos lecteurs réguliers comprennent que cette superpuissance européenne sera une résurgence de l’ancien Empire romain. Dix rois, ou dix gouvernements, formeront une puissante alliance avec la bête. « Et les dix cornes que tu as vues, sont dix rois qui n’ont pas encore reçu l’empire ; mais ils auront la puissance comme rois, avec la bête, pour une heure. Ils ont un même dessein, et donneront leur puissance et leur autorité à la bête. Ils combattront contre l’Agneau, mais l’Agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs, et le Roi des rois ; et ceux qui sont avec lui sont les appelés, les élus et les fidèles » (versets 12-14, Ostervald).

Êtes-vous surpris ? Même la Bible Douay-Rheims, traduite à partir de la Vulgate en latin et utilisée par les catholiques romains, contient une affirmation saisissante à propos de la « bête » d’Apocalypse 17. À propos du verset 11, ce commentaire reconnaît que « la bête mentionnée ici semble être l’Empire romain, comme au chapitre 13. » On y lit encore à propos d’Apocalypse 13 :1 que « l’image de la première bête est basée sur le septième chapitre de Daniel. Cette bête représente les royaumes du monde, des royaumes fondés sur le désir et l’égoïsme, qui furent de tous temps antagonistes au Christ et qui cherchèrent à opprimer les serviteurs de Dieu. La Rome impériale représente cette puissance. »

Les prophéties bibliques révèlent que cette entité politique, une résurgence de l’Empire romain, sera sous le contrôle d’une « femme » – un symbole biblique pour une Église – qui « chevauche » la bête et la dirige : « Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre. Je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement » (Apocalypse 17 :3-6).

Oui, cette bête prophétisée est aussi appelée Babylone la grande. Cette superpuissance ne durera que quelques années. « Après cela, je vis descendre du ciel un autre ange, qui avait une grande autorité ; et la terre fut éclairée de sa gloire. Il cria d’une voix forte, disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande ! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux, parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de sa débauche, que les rois de la terre se sont livrés avec elle à la débauche, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe » (Apocalypse 18 :1-3).

Cette résurgence de l’Empire romain deviendra une superpuissance économique et elle dominera la politique internationale. Elle usera d’une telle force militaire qu’elle combattra même le Christ à son Avènement, comme nous le lisons dans Apocalypse 17 :14. Tout cela aura-t-il lieu en 2015 ? Assurément non. Mais ces événements prophétisés auront lieu avant le retour du Christ. Surveillez l’apparition d’une puissante coalition d’États européens, car elle préparera la voie pour la dernière résurgence de l’Empire romain à la fin des temps.

Des signes célestes ?

Certains d’entre vous avez peut-être entendu les idées bizarres de prédicateurs autoproclamés à propos des soi-disant « lunes de sang » en 2014-2015. De quoi s’agit-il ? Pendant ce phénomène astronomique, qui revient tous les 550 ans environ, quatre éclipses totales de Lune donnent à celle-ci une coloration d’un rouge cuivré. Un communiqué de presse de la NASA décrit la coloration de la Lune comme « un rouge coucher-de-soleil » et chaque éclipse comme « un rougeoiement cuivré transformant la Lune en un grand orbite rouge ». Les deux premières éclipses ont eu lieu le 15 avril et le 8 octobre 2014. Cette année, elles auront lieu le 4 avril et le 28 septembre. Annonceront-elles le retour du Christ ? Non ! Les événements annoncés dans la Bible seront bien plus impressionnants que ces lunes de sang. « Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau ; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang » (Apocalypse 6 :12). Dans certaines Bibles, ces versets sont précédés du sous-titre « Sixième sceau : les bouleversements cosmiques » – et les « lunes de sang » paraîtront bien pâles en comparaison.

Lors de l’accomplissement du « sixième sceau » prophétisé dans les Écritures, il y aura des bouleversements cosmiques sans précédent. Voyez plutôt : « Et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme les figues vertes d’un figuier secoué par un vent violent. Le ciel se retira comme un livre qu’on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places. Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’Agneau ; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ? » (Apocalypse 6 :13-17).

Ces bouleversements cosmiques inaugureront le Jour du Seigneur, le « grand jour de la colère du Christ ». Quelles leçons pouvons-nous tirer de ces signes célestes ? Lorsqu’ils se produiront, ils n’annonceront pas le début de la grande tribulation, mais plutôt la fin de cet événement et le début du Jour du Seigneur – la dernière année de l’histoire humaine avant le second Avènement de Jésus-Christ !

Pendant la grande tribulation, le monde connaîtra la colère de Satan contre les véritables chrétiens et contre les nations occidentales (les descendants de la maison d’Israël). Les Écritures nous disent que cette époque unique dans l’Histoire sera un temps d’angoisse pour Jacob : « Malheur ! car ce jour est grand ; Il n’y en a point eu de semblable. C’est un temps d’angoisse pour Jacob ; mais il en sera délivré » (Jérémie 30 :7). Souvenez-vous que le nom de Jacob fut changé en Israël. Et les dix tribus « perdues » font partie de la maison d’Israël – dont l’Amérique du Nord, les nations du nord-ouest de l’Europe (comme la France, la Belgique et la Suisse), ainsi que les pays de l’ancien Commonwealth britannique.

Dieu a-t-il déjà envoyé des signes célestes ? La réponse est oui ! Des ténèbres tombèrent sur la terre lorsque Jésus fut crucifié – le mercredi 25 avril, en l’an 31 de notre ère. Les habitants de Jérusalem furent plongés dans une obscurité surnaturelle pendant 3 heures (Matthieu 27 :45). Plus tard, pendant la nuit, une éclipse de Lune eut également lieu. Dans son message inspiré de la Pentecôte, l’apôtre Pierre cita le prophète Joël en décrivant les signes célestes à venir : « Je ferai paraître des prodiges en haut dans le ciel et des miracles en bas sur la terre, du sang, du feu, et une vapeur de fumée ; le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant l’arrivée du jour du Seigneur, de ce jour grand et glorieux. Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé » (Actes 2 :19-21).

Surveillez Jérusalem !

La ville de Jérusalem, en particulier le mont du Temple, est une source permanente de conflit entre les juifs et les musulmans, les Israéliens et les Palestiniens. Ces dernières années, de petits groupes de juifs se sont préparés à restaurer les sacrifices d’animaux qui ont été arrêtés en 70 apr. J.-C. avec la destruction du second temple. Les tribunaux israéliens interdisent aux activistes juifs de rétablir ce rituel sur le mont du Temple. 

Le prophète Daniel nous apprend qu’au temps de la fin, les sacrifices d’animaux reprendront, avant d’être à nouveau interdits – comme cela s’était produit sous le dirigeant grec Antiochos Épiphane, qui avait promulgué un décret en 167 av. J.-C. interdisant les sacrifices au temple à Jérusalem. Antiochos profana également le temple. Il y érigea une statue de Jupiter olympien et il ordonna de l’adorer.

De la même manière, le livre de l’Apocalypse nous avertit de l’occupation à venir de Jérusalem par une puissance étrangère. « On me donna un roseau semblable à une verge, en disant : Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, l’autel, et ceux qui y adorent. Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le de côté, et ne le mesure pas ; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois » (Apocalypse 11 :1-2).

Que se passera-t-il ? « Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l’abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours » (Daniel 12 :11). Si le sacrifice quotidien (perpétuel) doit cesser, il faut d’abord qu’il reprenne – et cela n’est pas encore arrivé. Mes amis, lorsque cela arrivera, vous saurez que la fin de cette civilisation mondiale est proche.

Les chrétiens doivent se préparer !

D’un côté, nous pouvons facilement être découragés par toutes les souffrances et les tendances que nous voyons autour de nous. D’un autre côté, il est facile de ne plus faire attention aux instructions du Christ, quand nous comprenons que ces événements n’arriveront que dans quelques années. Quel avertissement notre Sauveur nous donne-t-Il à cet égard ? « Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste ; car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la surface de toute la terre. Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme » (Luc 21 :34-36).

En tant que chrétiens, nous devons rester attentifs aux prophéties données par Jésus. Nous ne devons pas nous endormir spirituellement. L’apôtre Paul nous donna cette exhortation : « Cela importe d’autant plus que vous savez en quel temps nous sommes : c’est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des œuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière » (Romains 13 :11-12).

Chers lecteurs, nous vivons à l’époque exaltante de « la fin des temps ». Les prophéties relatives à cette époque ont été données il y a des milliers d’années et leur accomplissement « s’accélère » comme jamais auparavant. Nous avons les yeux tournés vers le second Avènement du Christ, qui reviendra bientôt établir le Royaume de Dieu sur la planète Terre. Nous devons être prêts. Quelques années s’écouleront encore avant le retour du Christ, mais nous ne devons pas baisser la garde, car chacun d’entre nous peut mourir ce soir. Nous devons nous approcher de Dieu en 2015 et nous devons rester proches de Lui. En faisant ainsi, nous pourrons voir l’accomplissement des événements prophétisés et être encouragés, alors que nous obéissons à l’ordre du Christ de « veiller » en 2015 et après !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +