Des montagnes majestueuses

Commenter cet article

Ayant grandi dans une région de plaines, je n’étais pas familier avec les montagnes. Pendant les 30 premières années de ma vie, je les avais seulement vues en photo, en peinture, dans des livres et dans des films, mais jamais de mes propres yeux. Lorsque je les vis finalement – en traversant les Rocheuses en voiture, dans l’État du Colorado, aux États-Unis – je compris que je ne serais jamais tout à fait le même.


 

Les montagnes ont quelque chose de majestueux. Elles peuvent nous émouvoir, nous inspirer, voire nous intimider. Elles semblent représenter parfaitement la force et la stabilité – la puissance et la constance. Lorsque nous les regardons, les paroles du prophète Amos nous viennent à l’esprit :

« Car voici celui qui a formé les montagnes et créé le vent, et qui fait connaître à l’homme ses pensées, celui qui change l’aurore en ténèbres, et qui marche sur les hauteurs de la terre : son nom est l’Éternel, le Dieu des armées » (Amos 4 :13).

Prenons le temps de méditer au sujet de ces magnifiques sculptures naturelles et considérons ce que l’Artiste à l’origine de leur création pourrait chercher à nous dire à travers Ses œuvres.

 

Des différences

Il est facile de penser que toutes les montagnes se ressemblent, mais il en existe de nombreux types.

Les montagnes formées par plissement sont le type le plus commun. Les géologues pensent qu’elles se sont formées lorsque deux portions de croûte terrestre – qui est toujours en mouvement, à une vitesse de déplacement très faible – convergent en se déformant et en se pliant. C’est le type de montagne que ma famille et moi avons vu dans le Colorado. C’est aussi celui du célèbre massif de l’Himalaya, où se trouve le mont Everest.

Les rifts se forment lorsqu’une faille dans la croûte terrestre fait remonter de larges blocs de pierre qui s’élèvent plus haut que le reste de leur environnement. Au moins une des parois est généralement très abrupte. C’est le cas de la Sierra Nevada en Californie, ou du massif des Vosges et de la Forêt noire entourant la plaine d’Alsace entre la France et l’Allemagne.

Les montagnes et les dômes volcaniques se forment à cause de la pression du magma en fusion depuis l’intérieur de la Terre. Dans le cas des montagnes volcaniques, ce magma atteint la surface sous forme de lave et de cendres. Ces matériaux s’entassent et refroidissent à la surface pour former des sommets comme le mont Pinatubo aux Philippines ou le mont Fuji au Japon. Dans le cas des dômes, le magma en fusion n’atteint jamais la surface, mais la pression provoque une déformation des couches terrestres qui le recouvrent. Avec le temps, le magma refroidit et devient de la roche dure, tandis que l’érosion arrondit la partie surélevée en surface, créant l’apparence d’un dôme.

Enfin, il existe les plateaux montagneux. Ils se forment par l’abaissement des régions environnantes, à cause de l’érosion provoquée par des rivières qui s’enfoncent de plus en plus profondément. Les promontoires rocheux de Monument Valley, dans le plateau du Colorado, en sont un exemple célèbre.

 

Responsables du climat et de l’Histoire

Au-delà de la géologie qui apporte du relief à notre globe, les montagnes participent à la vie du monde, en forgeant des activités et des événements par le simple fait de leur présence.

Les chaînes montagneuses ont une profonde influence sur les phénomènes climatiques. Lorsque l’air rencontre une élévation du terrain, il est obligé de monter, ce qui le refroidit, en générant de la condensation et de la pluie. Si les montagnes sont suffisamment hautes, une immense différence de climat peut apparaître entre les deux versants, provoquant une « ombre pluviométrique ». Dans ce cas, un côté du massif montagneux profite des avantages de la condensation, avec des pluies fréquentes et un sol fertile, tandis que l’autre versant ne reçoit pas de pluie, tout en étant balayé par l’air sec ascendant qui finit par passer au-dessus de la montagne. Ces régions peuvent devenir arides et desséchées. Le désert de Judée et la région de la mer Morte sont le résultat de l’ombre pluviométrique provoquée par les monts de Judée, tout comme le désert de Gobi qui pâtit de l’Himalaya.

En plus du climat, les montagnes sont aussi responsables de la formation des civilisations. En agissant comme des frontières et des passages naturels, leur influence la plus visible est le mouvement des populations, en guidant et en dirigeant les flux migratoires. Par exemple, la chaîne de montagnes du Caucase, en Eurasie, a joué un rôle important dans le mouvement des Israélites lorsqu’ils émigrèrent sur le continent européen.

Lorsque Dieu déclare, en parlant des nations, qu’Il a « déterminé [à l’avance] la durée des temps et les bornes de leur demeure » (Actes 17 :26), les montagnes sont un des moyens qu’Il a utilisés pour accomplir Son plan.

Dans le cas des polis – les cités-États dans la Grèce antique – les montagnes ont eu un impact important sur la culture de cette civilisation. Plus des trois quarts de la Grèce sont constitués de terrains montagneux rendant les mouvements entre les villes très difficiles et forçant les cultures ou les organisations politiques à devenir très localisées et autonomes. Il en résulta des cités-États relativement proches les unes des autres, comme Athènes la philosophe et Sparte la militaire, qui se développèrent dans des directions radicalement différentes. Cet environnement montagneux força aussi les Grecs anciens à établir des colonies le long des côtes méditerranéennes pour subvenir à leurs besoins, mais qui façonna aussi leur propre culture et celle des peuples environnants.

Vu l’impact de la Grèce antique sur la culture occidentale moderne, nous pouvons dire que les montagnes grecques ont eu un grand impact dans le monde !

 

Une image de leur Créateur

Dieu utilise les montagnes, avec leur puissance et leur force naturelle, pour nous diriger vers Lui.

Lorsque nous regardons la magnificence d’une montagne, d’apparence solide et inébranlable, Dieu veut que nous prenions le temps de réfléchir à la puissance de Celui qui a créé ces montagnes ! Lorsque le roi David louait son Créateur, qui est « l’espoir de toutes les extrémités lointaines de la terre », il nota que le Dieu tout-puissant est Celui qui « affermit les montagnes par sa force ; il est ceint de puissance » (Psaume 65 :6-7).

Oui, la vue incroyable du mont Everest ou du mont Blanc peut nous impressionner lorsque nous pensons à leur grandeur et à leur taille. Mais Dieu veut que nous considérions autre chose : si ces montagnes nous impressionnent et nous forcent à reconnaître combien notre vie est petite et fragile en comparaison, cela nous aide à réaliser combien notre Créateur est d’autant plus majestueux et puissant – Celui qui a libéré la puissance nécessaire à la création de ces monuments de pierre et qui les a fait apparaître selon Sa volonté ! Aucune statue sculptée par un homme ne peut nous impressionner autant.

Le plus grand témoignage que les montagnes peuvent donner est peut-être la formidable puissance de leur Créateur car, même dans leur force et leur stabilité, elles tremblent en Sa présence et elles s’aplatiront à Son retour (Apocalypse 6 :14 ; 16 :20) !

Les montagnes sont un merveilleux exemple de la force visible de Dieu dans le monde. Lorsque le roi David avait besoin de se rappeler de la puissance de son Créateur pour l’aider et le sauver, il déclara : « Je lève mes yeux vers les montagnes… » (Psaume 121 :1). Nous devrions tous faire de même.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +