Le trésor des promesses divines

Commenter cet article

Les trésors spirituels mentionnés dans la Bible ont beaucoup plus de valeur que n’importe quelle richesse physique. Cherchez-vous ces trésors ?


Les films, les livres et les programmes télévisés cultivent notre imagination en présentant des histoires de chasse au trésor. Jadis, les pirates amassaient des fortunes en or, en argent et en pierres précieuses. Certaines de ces richesses sont toujours enfouies de nos jours. Mais existe-t-il des trésors ayant beaucoup plus de valeur qu’un coffre rempli de bijoux ou que l’épave d’un bateau de pirates ? Ces trésors se trouvent dans la Bible. Nous les appelons les promesses divines et leur valeur est inestimable !

Il y a plus de 50 ans, David MacDonald écrivit un article intitulé « Une île mystérieuse promettant un puits au trésor » (Reader’s Digest, janvier 1965). Il y racontait comment, en 1795, Daniel McGinnis, alors âgé de 16 ans, partit chasser le gibier sur l’île aux Chênes, au sud d’Halifax, en Nouvelle-Écosse. Il découvrit une cavité de 3,5 mètres, surmontée d’un palan accroché à un arbre. Il revint le lendemain avec deux amis pour commencer à creuser. Ils tombèrent sur une première plateforme en bois 3 mètres plus bas, puis une autre à 6 mètres et une autre à 9 mètres. Ils abandonnèrent les excavations et ils rentrèrent dans leurs fermes, mais ils revinrent neuf ans plus tard pour reprendre les recherches.

Cette fois-ci, ils enfoncèrent une tige métallique dans le sol et celle-ci toucha ce qu’ils pensaient être un coffre au trésor, à 28 mètres de profondeur. Ne pouvant pas atteindre ce trésor, ils revinrent le lendemain pour découvrir que le puits s’était rempli d’eau. La personne ayant enfoui le trésor avait utilisé une technique ingénieuse en construisant des tunnels qui s’inondaient au-dessus du trésor afin de protéger celui-ci de toute tentative de découverte. Selon les estimations, il aurait fallu 200 hommes et deux ans de travail pour construire cet astucieux système de tunnels.

McGinnis et ses amis moururent sans avoir jamais atteint le trésor. Depuis lors, d’autres explorateurs ont dépensé des millions de dollars dans ce « puits au trésor », mais les seules trouvailles se limitent à trois maillons d’une chaîne en or et au fragment d’un ancien parchemin. Cependant, des chasseurs de trésor imaginent toujours que les richesses incroyables d’un pirate pourraient être enterrées ici – peut-être le butin du capitaine Kidd, ou celui de l’infâme Barbe Noire, ou celui du flibustier Henry Morgan. D’autres pensent que cette cache élaborée pourrait receler un trésor inca volé par des explorateurs espagnols, ou bien les bijoux de la couronne française ayant appartenu à Louis XVI et Marie-Antoinette.

Depuis plus de 200 ans, des chercheurs de trésor ont dépensé des fortunes et gaspillé leur vie pour essayer d’exhumer les richesses de l’île aux Chênes et l’un d’entre eux déclara : « J’en ai vu assez pour savoir qu’il y a un trésor là-dessous, mais j’en ai aussi vu assez pour savoir que personne n’arrivera jamais à l’atteindre. »

 

La promesse d’un trésor réel

Il existe une chasse au trésor qui procurera infailliblement d’immenses richesses – si vous êtes prêt à vous dédier à sa recherche. Cette chasse au trésor commence dans la Bible, où nous trouvons les formidables trésors de la vérité et les promesses inestimables de Dieu !

Selon un sondage effectué en 2010 par l’institut Ipsos, 37% des Français possédaient une Bible et 46% des sondés estiment que le principal intérêt de la lecture de la Bible est religieux et spirituel (Les Français et la Bible, Ipsos, janvier 2010). Parmi ceux qui possèdent une Bible, seulement 13% la lisent au moins une fois par semaine et certains – dont beaucoup de lecteurs du Monde de Demain – la lisent quotidiennement. Jésus nous encouragea à prier : « Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien » (Matthieu 6 :11) et nous devons nous nourrir chaque jour de la parole de Dieu.

Si vous ne savez pas quelle Bible acheter, ou que vous ne savez pas laquelle utiliser, nous vous conseillons d’étudier la version Louis Segond, Nouvelle édition de Genève. Bien entendu, d’autres traductions peuvent être utiles pour approfondir votre étude de la Bible (voir l’article à ce sujet paru dans notre revue précédente : “Quelle Bible utiliser en français ?”, janvier-février 2017).

Cependant, le fait de posséder une Bible n’est pas suffisant. Même lorsque les gens possèdent une Bible, ce n’est pas pour autant qu’ils connaissent les Écritures. Aux États-Unis, où 88% de la population possède au moins une Bible, seulement 45% des Américains connaissent le nom des quatre Évangiles et plus d’un quart des sondés pensait que la « règle d’or » faisait partie des Dix Commandements, mais pas le fait de « sanctifier le jour du repos » (Pew Research Center, 2010).

Au Royaume-Uni, un sondage révèle qu’un tiers des Britanniques ne savent pas où ils peuvent lire le récit de la naissance de Jésus et 59% ne savaient pas que l’épisode de David et Goliath, ou celui de Jonas et du grand poisson, se trouvaient dans la Bible. Selon cette étude, 54% des enfants au Royaume-Uni n’ont jamais entendu leurs parents leur lire la Bible et 46% de ces parents ont confondu une intrigue extraite d’Harry Potter avec un récit biblique. « Deux tiers [des enfants britanniques] n’ont jamais lu le récit de la création, trois quarts n’ont jamais entendu parler de Daniel dans la fosse aux lions et plus de neuf sur dix ne connaissaient pas le roi Salomon » (Daily Mail, 6 février 2014).

Comme beaucoup de ces gens, en France, aux États-Unis ou au Royaume-Uni, nous devons revenir à la foi de la Bible ! Nous devons lire la Bible et nous devons l’étudier. Cela nous aidera à ouvrir les yeux sur les grandes vérités divines.

Une de ces grandes vérités est la promesse de Dieu de nous donner la vie éternelle. Dans le livre de Matthieu, un jeune homme demanda à Jésus comment obtenir la vie éternelle et Il lui répondit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels ? lui dit-il. Et Jésus répondit : Tu ne tueras point ; tu ne commettras point d’adultère ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage ; honore ton père et ta mère ; et : Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Matthieu 19 :17-19).

La réponse de Jésus était d’obéir aux Dix Commandements ! Il lista cinq des Dix Commandements – et si vous pensez qu’Il lui donna la permission de briser les autres, Il termina en citant le livre du Lévitique : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Lévitique 19 :18).

Jésus montra ici que les Dix Commandements sont essentiels dans notre vie physique, mais aussi pour recevoir la vie éternelle de la part de Dieu. Les Dix Commandements ne sont pas seulement des interdictions. Le cinquième commandement, qui nous dit d’honorer nos parents, est même « le premier commandement avec une promesse » (Éphésiens 6 :2). Dieu nous dit que ceux qui observent le cinquième commandement recevront des bénédictions !

Malheureusement, ce jeune homme « s’en alla tout triste » (Matthieu 19 :22), en choisissant de ne pas obéir aux paroles du Christ. Il était trop attaché à ses « grands biens » et cela l’empêchait de comprendre qu’il n’avait pas obéi pleinement aux Dix Commandements ni à Jésus-Christ qui avait donné ces commandements.

 

Les promesses du Royaume de Dieu

Les chasseurs de trésor passent parfois leur vie entière à essayer de devenir riches. Beaucoup échouent. Même lorsqu’ils y arrivent, qu’ont-ils vraiment gagné ? Seront-ils comme le jeune homme riche, dans Matthieu 19, qui accordait plus de valeur à sa richesse qu’à Dieu ? En revanche, les disciples de Jésus cherchent un trésor éternel – le Royaume de Dieu. Les véritables chrétiens devraient chercher Dieu avec plus de zèle que les chercheurs de trésor ne le font pour de l’or et des pierres précieuses. Jésus déclara : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6 :33). Ceux qui cherchent des trésors physiques et matériels échouent souvent dans leur quête. Mais si nous cherchons « le royaume et la justice de Dieu », nous trouverons le plus grand de tous les trésors – de plus, Dieu promet de nous donner également tout ce dont nous avons besoin.

Lorsque vous cherchez vraiment la volonté de Dieu, Il répondra à vos prières. « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent » (Matthieu 7 :7-11).

Bien entendu, nous devons aussi faire notre part. Nous devons « chercher » et « frapper ». Cherchez-vous un emploi ? Si c’est le cas, priez à ce sujet. Cependant, Dieu attendra aussi de vous que vous frappiez à plusieurs portes et que vous passiez plusieurs appels téléphoniques. Cherchez la justice divine – et, à l’aide du Saint-Esprit, faites ce qui est juste.

La Bible compare le Royaume de Dieu à une perle précieuse. « Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. Il a trouvé une perle de grand prix ; et il est allé vendre tout ce qu’il avait, et l’a achetée » (Matthieu 13 :45-46). Cette perle de grand prix représente les richesses spirituelles et la vie éternelle. Les êtres humains apprennent la dure leçon qu’aucune richesse matérielle n’apporte un bonheur durable. Nous voyons cela dans les leçons apprises par le roi Salomon. Il possédait tout ce qu’il voulait, mais le thème récurrent du livre de l’Ecclésiaste est : « Vanité des vanités, tout est vanité » (Ecclésiaste 1 :2). Salomon était l’homme le plus riche sur Terre, mais cela ne lui apporta pas le bonheur. Après avoir cherché le contentement de mille et une façons, quelle fut sa conclusion ? « Écoutons la fin du discours : Crains Dieu et observe ses commandements. C’est là ce que doit faire tout homme » (Ecclésiaste 12 :15).

Comme le Christ l’a enseigné, et comme Salomon l’a appris, les véritables richesses sont disponibles pour tout le monde, y compris ceux qui sont pauvres matériellement. Faites-vous partie de ceux qui honorent et qui célèbrent les riches, en négligeant ceux qui ont des difficultés financières ? Négligez-vous ceux que Dieu honore ? « Écoutez, mes frères bien-aimés : Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu’ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment ? » (Jacques 2 :5).

Dieu n’a pas promis Son Royaume à ceux qui possèdent de grandes ressources financières, mais à ceux qui L’aiment. Même s’ils passent pour pauvres aux yeux de ce monde, ceux qui sont riches en foi possèdent la véritable richesse – le véritable trésor. Ils cherchent les voies divines dans leur vie, car celles-ci sont un trésor, comme nous le lisons dans le livre des Proverbes : « Mon fils, si tu reçois mes paroles, et si tu gardes avec toi mes préceptes, si tu rends ton oreille attentive à la sagesse, et si tu inclines ton cœur à l’intelligence ; oui, si tu appelles la sagesse, et si tu élèves ta voix vers l’intelligence, si tu la cherches comme l’argent, si tu la poursuis comme un trésor, alors tu comprendras la crainte de l’Éternel, et tu trouveras la connaissance de Dieu. Car l’Éternel donne la sagesse ; de sa bouche sortent la connaissance et l’intelligence » (Proverbes 2 :1-6).

Ceux qui reçoivent le trésor de la sagesse divine reçoivent de formidables promesses qui peuvent changer leur vie – pour l’éternité. L’apôtre Pierre écrivit : « Que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur ! Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu ; celles-ci nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise » (2 Pierre 1 :2-4).

 

Les promesses divines pour vous et vos enfants

Voulez-vous avoir la nature divine en vous ? En recevant le Saint-Esprit, les véritables chrétiens reçoivent un échantillon de cette nature divine. C’est une des promesses les plus précieuses de la Bible. Le Jour de la Pentecôte, l’apôtre Pierre se tint devant des milliers de gens et il prêcha : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera » (Actes 2 :38-39).

Comme Pierre le déclara, cette promesse divine est « pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera ». Si Dieu vous appelle, vous devez répondre à Son appel. Repentez-vous, calculez le coût de cet engagement (Luc 14 :28), puis demandez à Dieu dans vos prières de vous guider. Peut-être vous sentez-vous prêt pour le baptême. Si vous souhaitez être conseillé à ce sujet, contactez le bureau régional le plus proche de votre domicile (adresses en page 4) et un véritable ministre de Jésus-Christ proposera de vous rencontrer, dans le lieu et à l’horaire qui vous convient, afin de vous conseiller et de vous aider à vous préparer pour le baptême.

Sans l’Esprit de Dieu, nous ne pouvons pas hériter Son Royaume. Comme l’apôtre Paul l’a écrit, cet Esprit est un esprit « de force, d’amour et de sagesse » (2 Timothée 1 :7). À travers l’Esprit de Dieu, votre nature humaine peut être changée, afin que vous commenciez à véritablement suivre Dieu et à Lui obéir. L’apôtre Paul écrivit encore : « Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné » (Romains 5 :5). À travers le Saint-Esprit divin, vous pouvez remplacer votre nature humaine égoïste par la nature généreuse de Dieu.

Les véritables chrétiens reçoivent le Saint-Esprit de Dieu, selon Sa promesse, après s’être repentis et avoir accepté le sang versé du Christ pour le pardon de leurs péchés. Ce don comprend la formidable promesse divine du salut à travers le Christ vivant. « Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. À peine mourrait-on pour un juste ; quelqu’un peut-être mourrait pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. À plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie » (Romains 5 :6-10). Oui, la formidable promesse de Dieu est qu’Il nous sauvera à travers le Christ vivant !

Comme nous l’avons vu, la Bible est un coffre au trésor rempli de promesses divines. Une des plus importantes d’entre elles se trouve dans le livre des Philippiens, mais elle est souvent oubliée. Si vous voulez avoir la paix d’esprit, vous devez agir selon cette promesse. « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ » (Philippiens 4 :6-7).

Comme Salomon s’en est rendu compte, les richesses et les trésors du monde ne peuvent pas acheter la paix d’esprit. Mais Dieu peut vous accorder Sa paix « qui surpasse tout intelligence ». Comment pouvez-vous réclamer cette promesse ? Au moyen de prières ferventes. En lisant la Bible, vous trouverez d’innombrables promesses faites par Dieu. Une fois à genoux, lorsque vous priez, dites à Dieu combien vous désirez – combien vous avez besoin – de Ses promesses. Priez avec assurance. Souvenez-vous du passage suivant : « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins » (Hébreux 4 :16).

Les véritables chrétiens peuvent prier avec assurance, car ils savent qu’ils ont un grand Souverain Sacrificateur qui intercède pour eux. Dieu est amour et Il donne plus que n’importe qui (Jacques 1 :17). Il veut même nous donner la Terre en héritage (Matthieu 5 :5). Finalement, Dieu prévoit de nous offrir quelque chose d’encore plus grand : « Celui qui vaincra, héritera toutes choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils » (Apocalypse 21 :7, Ostervald).

Les promesses de Dieu vous sont destinées. Cherchez-les quotidiennement dans la Bible. Et lorsque vous vous approchez de Dieu, remerciez-Le pour les grands trésors inestimables – y compris la vérité – qu’Il veut vous donner, maintenant et dans le Monde de Demain.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +