Importance de la destruction de Notre-Dame

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

La destruction d’édifices historiques majeurs donne à réfléchir. Cependant, les prophéties bibliques avertissent les nations de souche israélite, y compris la France, que Dieu les châtiera parce qu’elles ont rejeté Dieu et Ses lois (Osée 8 :11-14). Dieu prévient aussi qu’à l’avenir, les « hauts lieux » d’Israël (lieux dédiés à d’autres dieux) seront détruits parce que les nations L’ont rejeté (Lévitique 26 :30). Avant même que l’incendie ne soit circonscrit, le président français Macron avait promis de reconstruire ce monument célèbre. Depuis près de 900 ans, la cathédrale gothique Notre-Dame est connue dans le monde entier pour son architecture et son histoire, possédant un statut véritablement iconique en France et en Europe. M. Macron a déclaré que Notre-Dame est « l’épicentre de notre vie » et « cette histoire c’est la nôtre, alors elle brûle » (Challenges, 16 avril 2019). Même le président américain Donald Trump a déclaré que Notre-Dame est « l’un des grands trésors du monde […] cela fait partie de notre culture » (France Soir, 15 avril 2019). Quelques heures après son incendie, des centaines de millions de dollars ont été promis pour la restauration de la cathédrale. Un observateur a déclaré que l’incendie de Notre-Dame avait frappé la France « au cœur de son identité » (Politico, 16 avril 2019). Un historien français a observé avec émotion : « Ce n’est pas un traumatisme, c’est une amputation à vif de la mémoire nationale et de l’identité de la France […] ce qui est en flammes, c’est le cœur de la nation, c’est ce que nous sommes. Que l’on soit [chrétiens ou non] » (Le Figaro, 16 avril 2019 ; Politico, 16 avril 2019). Notre-Dame n’est pas seulement un symbole du cœur de la France, mais c’est aussi celui de l’Europe !

Cependant, le commentateur et fondateur de l’Université de Prager, Dennis Prager, fait remarquer que l’incendie de Notre-Dame pourrait également être un « présage » annonçant le déclin de la France, de l’Europe et de l’Occident (Dennis Prager.com, 16 avril 2019). Dans son commentaire, Prager souligne les principes de la chrétienté occidentale à travers toute l’Europe qui ont été remplacés par une « laïcité enracinée dans la raison », et que la France fut au cœur du siècle des Lumières laïques. Il termine son commentaire par cette observation : « L’Europe brûle, tout comme Notre-Dame. » Ce sont là de puissants points de vue qui valent la peine d’être relevés. Pour en savoir plus sur l’avenir de la France, lisez notre article intitulé « Des ombres sur l’Europe ».