L’impact des problèmes au Venezuela sur les pays limitrophes

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

Alors que la crise financière perdure au Venezuela, ses ressortissants affamés continuent de migrer vers les nations adjacentes. En cinq ans, plus de deux millions de Vénézuéliens ont quitté leur domicile en quête de nourriture, d’espoir et de travail (The Guardian, 24 décembre 2018 ; Paris Match, 1er octobre 2018). Près de 100.000 personnes se sont réfugiées au Brésil et d’autres prévoient d’en faire autant, incitant le gouvernement brésilien à menacer de quitter le pacte migratoire des Nations unies qui oblige le pays à accepter les réfugiés en provenance du Venezuela. Les niveaux de criminalité et de violence au Venezuela ont atteint des sommets, et l’afflux massif des migrants dans les pays limitrophes apporte les mêmes problèmes dans ces pays. La devise monétaire du Venezuela, nation qui fut autrefois la plus riche d’Amérique latine, ne vaut pratiquement plus rien. Dans les villes frontalières de ces nations limitrophes, des hommes et des femmes vendent leur corps, et des femmes leurs cheveux ainsi que leur lait maternel afin de financer leur exode de leur pays (Fox News, 22 décembre 2018). Une étude récente sur les hôpitaux vénézuéliens révèle que « plus de 95% des IRM et des  tomodensitomètres [sont] inopérants […] 43% des laboratoires sont en panne, 33% de lits sont défectueux, et 51% des hôpitaux sont en rupture grave d’équipements d’urgence ». La résurgence de maladies éradiquées il y a des décennies et l’explosion d’infections intraitables suite à la pénurie des médicaments, forcent des Vénézuéliens désespérés à chercher du travail et à demander la charité dans les pays limitrophes. 

La Bible révèle : « Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c’est la voie de la mort » (Proverbes 14 :12). Malheureusement, les dirigeants du Venezuela ne semblent pas vouloir se tourner vers Dieu et Sa parole pour trouver des solutions à cette crise. Comme la Bible déclare : « Quand les justes se multiplient, le peuple est dans la joie ; quand le méchant domine, le peuple gémit » (Proverbes 29 :2). Le Venezuela n’est qu’un exemple du besoin grandissant de l’humanité pour la justice et l’amour que Jésus-Christ rétablira à Son retour ici-bas. Entre-temps, tous ceux qui sont touchés par les souffrances de cette nation prient de manière fervente : « Que ton règne vienne » (Matthieu 6 :10). Pour en savoir davantage concernant ce monde pacifique à venir, lisez notre article qui s’intitule : « L’utopie mondiale : Un rêve impossible ? ».