Les insectes disparaissent !

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

Dieu a créé les insectes comme faisant partie intégrante des écosystèmes de la Terre. Ils aident à décomposer la matière morte, à polliniser les plantes, à nourrir d’autres créatures et à contrôler certaines populations animales. Une nouvelle étude suggère qu’au cours des prochaines décennies, nous pourrions assister à l’extinction de plus de 40% des espèces d’insectes dans le monde (Le Monde, 11 février 2019). Certaines des causes connues de la disparition des populations d’insectes comprennent les pesticides, la perte d’habitat, la pollution et les maladies. Beaucoup de ces facteurs sont directement liés aux habitudes humaines et aux « progrès » sociétaux. Les scientifiques comprennent la valeur de nombreuses espèces d’insectes, y compris celles qui participent à la pollinisation (abeilles, papillons, guêpes, coccinelles et autres). La pollinisation est essentielle, non seulement pour perpétuer les jolies fleurs, mais aussi les plantes qui nous fournissent de la nourriture, comme les fruits et légumes, le café et même le chocolat (Deutsche Welle, 22 juin 2018). Et les fleurs ont leur importance parce que beaucoup d’espèces animales différentes se nourrissent d’une multitude de plantes. En Chine, en raison de la perte de pollinisateurs, certaines exploitations arboricoles embauchent maintenant du personnel pour polliniser les arbres fruitiers à la main. Ce processus fonctionne, mais il est long, coûteux et fort peu efficace. Au final, si les insectes pollinisateurs déclinent considérablement, les scientifiques et les agriculteurs craignent que nous ne perdions beaucoup de nos récoltes, ce qui aurait des répercussions sur l’approvisionnement alimentaire mondial. De plus, la disparition des espèces d’insectes aurait un impact direct sur les populations d’animaux qui s’en nourrissent directement – lézards, serpents, oiseaux, chauves-souris, poissons et autres (Guardian, 10 février 2019). 

Le déséquilibre de la nature est malheureusement une caractéristique de notre époque. L’apôtre Paul a écrit que « la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement » (Romains 8 :22) et qu’elle « attend [...] avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu » (verset 19). Quand le Christ reviendra ici-bas pour instaurer Son gouvernement parfait et mondial, l’humanité apprendra comment prendre soin de la Terre de telle sorte que les écosystèmes fonctionnent comme Dieu le souhaite. Cela inclura le rôle des insectes au sein de la création selon les desseins divins. Pour en savoir plus sur les changements à venir ici-bas avec le retour du Christ, lisez notre article « Comment la terre sera-t-elle restaurée ? »