« Sans affiliation » en termes de religion

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

De nouvelles données d’une enquête sociale globale analysées par Ryan Burge, membre du corps professoral de l’Université de l’Est de l’Illinois, indiquent que la proportion de la population américaine qui prétend être « sans affiliation » des personnes sans appartenance religieuse continue à augmenter (Religion News, 21 mars 2019). Aujourd’hui, 23,1% des Américains n’en ont pas, soit autant que les groupes religieux les plus répandus tels que les évangéliques (22,5%) ou les catholiques (23%). Selon M. Burge : « Les “sans affiliation” en progression depuis longtemps […] sont en augmentation constante et régulière depuis maintenant 20 ans. Si cette tendance se maintenait, il est possible de prévoir ce qui arriverait. » L’article traite de l’impact puissant et grave que cette proportion croissante des « sans affiliation » jouera dans la politique américaine. Le professeur Burge note également qu’au cours des 20 dernières décennies, ce sont surtout ceux de souche protestante qui ont abandonné leur appartenance religieuse pour devenir des « sans affiliation ». Bien que la majorité de ces derniers croient en Dieu (78%), ils ne ressentent pas le besoin d’être affiliés à une religion structurée. 

L’apôtre Paul a averti que l’un des signes dont nous serons témoins « dans les derniers jours » résiderait dans un nombre croissant de personnes « ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force » (2 Timothée 3 :5). Ces individus font partie d’une société que la Bible décrit comme étant « égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien » (versets 2-3). Au fur et à mesure que nos sociétés deviennent plus laïques, nous voyons de plus en plus de gens s’éloigner de toute structure religieuse pour rechercher des expériences spirituelles de leur choix, tout comme le prévoient les prophéties bibliques. Cette tendance est motivée par l’insignifiance et l’absence de réponses de la part du christianisme moderne traditionnel. Pour mieux comprendre la nature du christianisme moderne et son incidence sur l’essor des « sans affiliation », assurez-vous de lire notre brochure intitulée Le christianisme contrefait de Satan.