Abattre des géants !

Commenter cet article

Les problèmes existent dans presque chaque aspect de la vie : famille, école, argent, carrière et relations. Plus nous vivons longtemps, plus nous devons affronter de problèmes. Apprendre à gérer les problèmes de la vie est essentiel pour notre santé, notre bonheur, notre paix d’esprit et notre bien-être spirituel.


La plupart de nos difficultés sont juste de petits obstacles dans notre routine quotidienne. D’autres sont plus sérieuses et elles peuvent infliger une douleur et une souffrance bien plus intenses. Puis il y a les très grands problèmes – tellement immenses qu’ils nous dominent comme des géants, en menaçant de nous détruire ! Ces soucis sont parfois intimidants, car ils peuvent nous écraser si nous cédons sous leur poids.

Qu’en est-il de vous ? Sentez-vous que vos épreuves prennent le dessus ? Êtes-vous fatigué et lassé de lutter ? Souhaitez-vous échapper à vos problèmes ? Si c’est le cas, ne perdez pas courage ! Il existe une solution pour abattre ces géants !

L’apôtre Paul résuma l’attitude que nous devons avoir afin de vaincre nos pires problèmes. Il fut inspiré à écrire : « Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l’extrémité ; dans la détresse, mais non dans le désespoir ; persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non perdus… » (2 Corinthiens 4 :8-9).

Nous pouvons aborder les géants de deux manières : les affronter ou nous enfuir loin d’eux. Nous pouvons nous échapper, pris par la peur, ou nous pouvons avoir l’approche positive de la foi face à nos problèmes. La Bible nous donne des exemples de personnes qui ont choisi l’une ou l’autre approche, ainsi que les conséquences qui en découlent. La parole de Dieu nous révèle à la fois les clés de l’échec et de la réussite !

 

Un échec garanti

Voyons tout d’abord une méthode qui ne fonctionne jamais pour affronter les problèmes. Dans Nombres 13 et 14, nous avons l’exemple des espions envoyés dans le pays de Canaan. Dieu avait fait sortir les Israélites d’Égypte et ils se trouvaient désormais au seuil de la Terre promise. Dieu ordonna alors à Moïse d’envoyer des espions dans le pays qu’Il allait donner à Israël (Nombres 13 :1-2). Ils revinrent 40 jours plus tard (verset 25) et ils rapportèrent que Canaan correspondait à tout ce que Dieu avait promis – un lieu où coulaient le lait et le miel (versets 23-27). Néanmoins, il y avait un « inconvénient » – ils avaient perdu de vue les promesses divines, en se focalisant sur leurs limites physiques et leur faiblesse humaine. Ils se plaignirent que le peuple qui habitait Canaan était fort, avec de grandes villes fortifiées (verset 28). Plus ils y pensaient, plus le problème leur paraissait immense ! Finalement, ils terminèrent leur sinistre rapport en affirmant : « Le pays que nous avons parcouru, pour l’explorer, est un pays qui dévore ses habitants ; tous ceux que nous y avons vus sont des hommes d’une haute taille ; et nous y avons vu les géants […] nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles » (versets 32-33). La situation leur paraissait sans espoir ! Ils en conclurent que la promesse divine était impossible à obtenir. « Toute l’assemblée éleva la voix et poussa des cris, et le peuple pleura pendant la nuit » (Nombres 14 :1). Sur les douze espions, seuls Caleb et Josué ne prirent pas peur. Ils voyaient l’aspect positif et ils affirmèrent que Dieu leur donnerait la victoire.

Nous ne devons pas commettre l’erreur des Israélites en nous laissant submerger par la pression des problèmes. Même si nous sommes physiquement en position d’infériorité, nous ne devons jamais oublier que c’est Dieu qui nous délivre. Les Israélites limitèrent Dieu en adoptant une approche négative, lâche et incrédule pour affronter leurs « géants ».

Mais il existe une autre façon d’affronter des géants, qui nous conduit à vaincre les plus grands problèmes que nous rencontrons.

 

Faire chuter l’ennemi

Vous avez probablement entendu parler de l’épisode de David et Goliath. Étonnamment, David n’était qu’un adolescent lorsque Dieu l’appela à accomplir ce qui semblait impossible. Dieu l’utilisa pour abattre littéralement un géant ! Quelles étaient les clés de sa réussite et comment pouvons-nous les utiliser afin de vaincre nos « géants » ? Voyons comment David y arriva.

Lorsque nous lisons ce récit, nulle part il n’est écrit que David trembla de peur en présence de son monstrueux ennemi. Humainement parlant, David ne faisait pas le poids face à ce géant. Goliath mesurait près de trois mètres de haut (1 Samuel 17 :4-7). Sa cuirasse en airain pesait environ 55 kg, sa lance était comme le cylindre d’un métier à tisser et son casque d’airain pesait presque 8 kg ! Goliath était une imposante masse de muscles et de haine ! Il était un guerrier depuis sa jeunesse (verset 33). De son côté, David n’était qu’un adolescent et un berger. Si David avait seulement considéré le colossal adversaire physique en face de lui, il n’aurait assurément pas eu la même confiance et la même paix d’esprit.

L’approche affirmée de David pour affronter ce géant est celle que nous devrions avoir face aux grands problèmes. David savait qui était son Libérateur et il rappelle cette vérité dans un de ses psaumes : « L’Éternel est ma lumière et mon salut : de qui aurais-je crainte ? L’Éternel est le soutien de ma vie : de qui aurais-je peur ? » (Psaume 27 :1). Dieu l’avait déjà délivré de la mort (1 Samuel 17 :34-37) et David savait que Dieu interviendrait à nouveau dans cette situation. David savait qu’affronter Goliath était la bonne solution au problème. Le géant devait disparaître. Quelqu’un devait avoir le courage d’affronter ce Philistin qui s’opposait aux armées du Dieu vivant.

Nous pouvons avoir la même confiance et la même paix d’esprit, y compris lorsque nous affrontons les plus grands défis de notre vie (2 Timothée 1 :7). Dieu veut que nous apprenions à placer notre confiance en Lui. Dans les périodes d’épreuves, nous devons apprendre à espérer patiemment et fidèlement en Dieu (Psaume 27 :14).

Une autre clé de la réussite est la préparation. David était prêt pour cette rencontre. Bien qu’il fût expert dans le maniement de la fronde, il choisit malgré tout cinq pierres polies – pas une seule. Que les quatre autres aient été destinées à Goliath ou à d’autres qu’il aurait dû affronter ensuite, il était prêt et les circonstances tournent toujours en faveur de ceux qui sont prêts ! Comment donc nous préparer en vue des batailles spirituelles ? Lisez la description de l’armure spirituelle dont nous devons nous équiper pour aller à la guerre (Éphésiens 6 :10-17).

Il existe encore une clé pour vaincre des géants. David avait fait sa part. Lorsque nous affrontons des épreuves, Dieu nous demande de faire preuve de diligence. David devait accomplir sa part – il a agi avec foi. Jacques 2 :17 nous enseigne que si la foi « n’a pas les œuvres, elle est morte ». Jacques 1 :22 nous dit aussi : « Mettez en pratique la parole et ne vous bornez pas à l’écouter. » David alla réellement au combat ! Il plaça une pierre dans sa fronde, il chargea vers Goliath et il tira de toutes ses forces. La pierre atteignit sa cible et le géant fut abattu (1 Samuel 17 :47-49) ! Sommes-nous des gens d’action ? Affrontons-nous les problèmes en face ? Il est facile de temporiser ou de mettre les choses de côté. Parfois, les gens ignorent les difficultés et ils s’enfuient au plus loin. Cette approche ne fonctionne jamais. La vérité est que nos problèmes ne partiront pas d’eux-mêmes – souvent, ils deviendront même de plus en plus grands, jusqu’à ce que nous les affrontions. Il est important de prendre l’habitude d’abattre les géants qui s’avancent vers nous au lieu de les fuir.

David fut plus fort que le géant car il appliqua ces trois principes de base. Il affronta les problèmes avec courage et foi. Il savait que si Dieu était avec lui, personne ne pourrait le vaincre, pas même un véritable géant. David était également prêt au combat. Il avait passé des années à développer les talents que Dieu lui avait donnés et il se prépara sagement au combat en emportant cinq pierres polies. Finalement, David a agi en faisant ce qui était nécessaire pour mettre fin au problème.

Il n’y a aucun problème – petit ou grand – pour lequel Dieu ne puisse pas nous aider si nous Lui demandons. Il est prêt et désireux de nous délivrer. Que Dieu vous aide à abattre les géants dans votre vie !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +