Les commandements divins : malédiction ou bénédiction ?

Commenter cet article

Si vous êtes à la fin de l’adolescence ou au début de la vie adulte, vous comprenez peut-être que vous avez besoin d’être guidé afin d’éviter les pièges que la vie nous réserve. La Bible peut être ce guide et les commandements divins ont déjà fourni à des milliers de gens la sorte de directives que vous recherchez.


 

Cependant, beaucoup de gens vous mettront en garde contre ces lois ancestrales. Parmi ceux qui se considèrent chrétiens, certains essaient de dire qu’il n’est plus nécessaire d’observer la loi divine car Jésus-Christ l’a observée à notre place. Ils disent que « ces anciens commandements ont été cloués sur la croix ! » Ils utilisent même la Bible pour prétendre que les Dix Commandements et la loi de Dieu sont une malédiction.

Ne vous laissez pas séduire ! Il s’agit d’un des plus grands mensonges jamais proférés et l’idée de déclarer que les lois divines sont une « malédiction » vient de Satan lui-même, le père du mensonge (Jean 8 :44). N’y croyez pas une seule seconde.

Existe-t-il une « malédiction de la loi » ? Si oui, comment le Christ nous en a-t-Il rachetés ?

 

Un passage biblique souvent déformé

Cette question repose sur un passage clé de la Bible dans Galates 3 :13 : « Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous… » Que voulait dire l’apôtre Paul en écrivant cela ?

Premièrement, notez que ce verset ne dit pas que nous ne devons plus observer les lois spirituelles de Dieu. Paul a aussi rédigé l’épître aux Romains où nous lisons que « la loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon » (Romains 7 :12). Paul fut également inspiré à écrire : « Ce ne sont pas […] ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés » (Romains 2 :13). Paul ne se contredit pas, mais beaucoup de gens déforment ce qu’il a écrit (2 Pierre 3 :14-16).

Deuxièmement, Galates 3 ne dit pas que nous serons sous une malédiction si nous cherchons à obéir aux commandements divins. Au contraire, les Écritures expliquent que c’est tout l’inverse – le fait d’observer les lois de Dieu procure des bénédictions (voir Lévitique 26 :1-13 et Deutéronome 28 :1-14) ! L’observance des lois spirituelles de Dieu procure une vie heureuse, intéressante et épanouissante. La transgression des lois de Dieu, ou le fait de ne pas les observer, apporte des malédictions !

 

Les conséquences du non-respect de la loi

Qu’est-ce que la « malédiction de la loi » mentionnée par l’apôtre Paul dans Galates 3 ? En bref, il s’agit de la peine de mort résultant de la désobéissance.

Romains 6 :23 nous dit clairement que « le salaire du péché, c’est la mort ». Jacques a écrit que chacun d’entre nous « est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort » (Jacques 1 :14-15). Le péché est la désobéissance ou la transgression de la loi divine (1 Jean 3 :4). La Bible répète inlassablement de nous repentir du péché – cela signifie de cesser de transgresser les commandements divins et de commencer à les observer. C’est une des premières étapes pour recevoir le pardon et le salut de Dieu (Actes 2 :38). Si nous espérons avoir une relation proche avec Dieu, nous devons Lui obéir. Le fait de transgresser Ses commandements – de pécher – dresse une barrière entre Dieu et nous, en nous empêchant d’avoir une relation avec Lui (Ésaïe 59 :2). Le fait de changer et de nous détourner du péché, pour commencer à obéir aux lois que nous transgressions auparavant, est une étape importante pour chercher la présence et la direction de Dieu dans notre vie.

Les commandements de Dieu définissent le bien et le mal. La raison pour laquelle l’humanité subit la guerre, la violence, la convoitise, la haine et l’injustice est simplement que nous avons décidé de définir par nous-mêmes le bien et le mal. Les gens « appellent le mal bien, et le bien mal » (Ésaïe 5 :20). Vous pouvez éviter de reproduire cette erreur !

Jadis, un roi sage déclara : « Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers » (Proverbes 3 :5-6). Ce même individu rempli de sagesse, Salomon, roi d’Israël, a résumé la vie très simplement : « Écoutons la fin du discours : Crains Dieu et observe ses commandements. C’est là ce que doit faire tout homme » (Ecclésiaste 12 :15).

 

Les bénédictions liées à l’obéissance

La véritable signification de Galates 3 :13 est que le Christ a permis que la malédiction de l’humanité désobéissante retombe sur Lui – et pas sur nous (Ésaïe 53 :6). Cela est également expliqué dans la seconde partie du verset : « Car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois… » (Galates 3 :13). Paul se référait à la déclaration divine dans l’Ancien Testament disant que tous ceux qui étaient exécutés en Israël et pendus au bois étaient « un objet de malédiction auprès de Dieu » (Deutéronome 21 :22-23). En permettant à l’humanité pécheresse de Le crucifier, le Christ qui n’a jamais péché a pris sur Lui la « malédiction de la loi » : c’est-à-dire la peine de mort que nous méritons en désobéissant à Dieu et en transgressant Ses commandements. Il a payé cette amende à notre place ! En parlant du Christ, l’apôtre Pierre a écrit : « Lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice » (1 Pierre 2 :24).

Notre adversaire, le diable, ne veut pas que vous ou votre famille receviez les bénédictions précieuses et abondantes qui découlent de l’obéissance aux commandements divins. Le roi David aimait la loi de Dieu (Psaume 119 :97) et il écrivit : « Les jugements de l’Éternel […] sont plus précieux que l’or […] Pour qui les observe la récompense est grande » (Psaume 19 :10-12). L’obéissance à Dieu apporte non seulement des bénédictions physiques, mais aussi spirituelles. « Tous ceux qui pratiquent ses commandements sont vraiment sages » (Psaume 111 :10, Ostervald). Si vous désirez augmenter votre sagesse, vous devez pratiquer les commandements. De plus, « Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi, et rien ne les fait trébucher » (Psaume 119 :165, Colombe). Celui ou celle qui observe les Dix Commandements a la conscience tranquille et la paix d’esprit.

Dieu place devant nous un choix entre « la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction » et Il nous dit : « Choisis la vie » (Deutéronome 30 :19). Finalement, Dieu accordera la vie éternelle à ceux qui auront démontré leur dévouement à observer Ses commandements et qui auront accepté le sacrifice du Christ pour le paiement de leurs péchés. La vie éternelle est clairement un don de Dieu que vous ne pouvez pas obtenir par vous-même (Romains 6 :23 ; Éphésiens 2 :8-9). Ainsi, aucun pécheur rebelle ne recevra la vie éternelle (1 Jean 3 :4-5). Dieu ne donnera pas l’immortalité à quelqu’un qui persiste à vivre selon la voie de Satan !

 

La loi de Dieu est amour – pas une malédiction !

Si nous lisons honnêtement les Écritures, nous voyons que Jésus-Christ n’est pas venu abolir la loi divine (Matthieu 5 :17-19). Au contraire, Il a observé les commandements divins (Jean 15 :10) et Il a ordonné aux autres d’en faire de même (Matthieu 19 :16-19 ; 28 :19-20). Cela s’adresse à tous ceux d’entre vous qui êtes au début de votre périple pour trouver votre voie dans cette vie !

Jésus montra que les Dix Commandements (Exode 20 :1-17) nous enseignent comment vivre et comment exprimer le véritable amour. « La loi parfaite, la loi de la liberté » (Jacques 1 :25) est véritablement une loi d’amour et elle résume l’essence même de la nature et du caractère de Dieu. « Dieu est amour » (1 Jean 4 :16). Un aspect essentiel pour ressembler davantage à Dieu est notre volonté et nos efforts pour observer Sa loi parfaite.

En tant que jeune personne débutant dans la vie, vous avez l’occasion de commencer cela dès maintenant. La loi spirituelle de Dieu, résumée par les Dix Commandements, est éternelle et immuable. Ne soyez pas séduit(e) en pensant que la loi de Dieu est une malédiction, ou que vous serez maudit(e) en l’observant. Remerciez votre Créateur de vous avoir donné des lois selon lesquelles vivre – des lois qui, si elles sont observées – procurent les plus grandes bénédictions !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +