Êtes-vous trop occupé pour Dieu ?

Commenter cet article

De nos jours, un des principaux dangers pour les chrétiens est d’être tellement occupés qu’ils en perdent de vue leur objectif spirituel. Alors que le rythme de la société s’accélère, cela représente un réel danger pour notre croissance spirituelle !

Jésus-Christ a donné un avertissement adressé à la dernière génération qui vivra juste avant Son second Avènement. Cela vaut la peine d’y prendre garde aujourd’hui : « Écris à l’ange de l’Église de Laodicée : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu : Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! » (Apocalypse 3 :14-15).

Juste avant le retour du Christ, beaucoup de gens – y compris des chrétiens – vivront dans une profonde autosatisfaction. Ils ne seront pas nécessairement « hors du monde » en se rebellant ouvertement contre Jésus, mais dans le même temps, ils manqueront de zèle pour Lui et pour Son Œuvre ! Ils seront tout simplement trop occupés avec d’autres choses. Les soucis du monde affaibliront leur relation avec Dieu.

« Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche… » (Apocalypse 3 :16).

Souvent, nous ne consacrons du temps à Dieu que lorsque nous ressentons profondément que nous avons besoin Lui. Cependant, il arrive parfois que même des chrétiens soient trop occupés, au point de ne plus étudier leur Bible, de ne plus prier et ne plus penser à l’avenir. Certes, nous devons mener notre vie, nous devons aller au travail, nous devons prendre soin de notre famille et de nos besoins, mais ces choses deviennent-elles le principal centre d’intérêt de notre vie ? Ne confondez pas la suractivité avec la croissance personnelle. Qu’en est-il de vous ? Est-ce que vous progressez ? Ou êtes-vous juste trop occupé ?

Dans un article intitulé « Enquête : Les chrétiens dans le monde trop occupés pour Dieu », Audrey Barrick écrit :

« Les chrétiens du monde entier sont tout simplement en train de devenir trop occupés pour Dieu, selon une étude récemment publiée et qui a duré 5 ans. Dans les données recueillies auprès de plus de 20.000 chrétiens âgés de 15 à 88 ans, dans 139 pays, on constate en moyenne que plus de 4 chrétiens sur 10 se disent “souvent” ou ”toujours” occupés à courir d’une tâche à une autre [...] Leur vie bien remplie les détournent de Dieu et cela touche les chrétiens partout dans le monde [...] Environ 6 chrétiens sur 10 disent qu’il est “souvent” ou “toujours” vrai que “l’agitation de la vie influence la façon de développer leur relation avec Dieu”… »

« L’étude ne précise pas pourquoi les chrétiens sont tellement occupés et distraits, mais Zigarelli [l’auteur de l’étude] a décrit le problème parmi les chrétiens comme étant “un cercle vicieux” poussé par la conformité culturelle. “[Cela] peut être dû au fait 1) que les chrétiens assimilent une culture de la suractivité, de l’empressement et la saturation, conduisant 2) à ce que Dieu soit de plus en plus marginalisé dans la vie des chrétiens, conduisant 3) à une détérioration de la relation avec Dieu, conduisant 4) à ce que les chrétiens deviennent encore plus vulnérables en adoptant des idées laïques sur la façon de vivre, conduisant 5) à se conformer davantage à une culture de la suractivité, de l’empressement et la saturation. Puis le cycle recommence » (ChristianPost.com, 30 Juillet 2007).

Nous devons nous battre consciemment contre cette culture de l’hyperactivité. Nous devons garder notre concentration et passer suffisamment de temps à la préparation du Royaume de Dieu. Jésus a averti ses disciples à ce sujet dans la parabole du semeur : « D’autres reçoivent la semence parmi les épines; ce sont ceux qui entendent la parole, mais en qui les soucis du siècle [les “préoccupations de ce monde” ou les “inquiétudes de ce monde” comment cela est parfois traduit], la séduction des richesses et l’invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse » (Marc 4 :18-19).

Allez-vous être une victime de la suractivité ? Rappelez-vous ce qui est le plus important dans votre vie. Si Dieu a ouvert votre esprit à Sa merveilleuse vérité et qu’Il vous a appelé à sortir de ce monde confus et chaotique, soyez-en reconnaissant ! Progressez en conséquence ! Participez à l’Œuvre de Dieu ! Ne laissez jamais la suractivité vous faire dévier dans l’accomplissement de votre ultime destinée !

Lisez en ligne ou commandez dès aujourd’hui notre brochure gratuite Votre ultime destinée.