Ésaïe en 2012 ?

Commenter cet article

Parfois, la Bible peut ressembler à un livre ancien avec des expressions désuètes et des mots oubliés. Elle peut aussi sembler confuse avec les mentions faites à des dragons, à des rêves et à toutes sortes de choses sur lesquelles les « experts en théologie » mènent des discussions sans fin. Mais lorsque nous lisons réellement ce que la Bible déclare, c’est souvent bien plus adapté à la société actuelle que nous l’imaginions

Dans une enquête récente, plus de 10% des Américains pensaient que Jeanne d’Arc était la femme de Noé (ndt : en anglais, Jeanne d’Arc s’écrit “Joan of Arc” et l’arche de Noé “Noah’s Ark”). Lorsqu’on leur demanda le nom des quatre Évangiles, seule la moitié de sondés fut capable de répondre. Concernant le sermon sur la montagne, seulement un tiers des personnes interrogées fut capable de dire qui avait donné ce sermon. Et moins de la moitié fut capable de répondre correctement lorsqu’on leur demanda quel était le premier livre de la Bible.

Mais la Bible est-elle encore d’actualité ? Un des livres de la Bible qui reflète le mieux notre société actuelle est le livre d’Ésaïe. Lorsque nous lisons les écrits inspirés d’Ésaïe appelant l’ancien Israël à se repentir de corruption culturelle, il est simple de voir comment ces paroles s’appliquent à nous aujourd’hui.

Au début de son livre, Ésaïe fut inspiré à condamner les anciens Israélites pour leur péché fondamental qui était d’oublier Dieu. Ils étaient tellement concentrés sur leur prospérité qu’ils oublièrent qui leur avait accordé cette richesse. Au chapitre 5, nous lisons : « Maintenant donc, habitants de Jérusalem et hommes de Juda, soyez juges entre moi et ma vigne ! Qu’y avait-il encore à faire à ma vigne, que je n’aie pas fait pour elle ? Pourquoi, quand j’ai espéré qu’elle produirait de bons raisins, en a-t-elle produit de mauvais ? » (versets 3-4). Dieu utilise la vigne comme un symbole de l’intérêt personnel qu’Il portait au pays d’Israël. Il donna aux gens toutes les bénédictions possibles pour les rendre heureux et prospères. Cependant, cette abondance finit par les mener vers la décadence. « Malheur à ceux qui de bon matin courent après les boissons enivrantes, et qui bien avant dans la nuit sont échauffés par le vin ! La harpe et le luth, le tambourin, la flûte et le vin animent leurs festins ; mais ils ne prennent point garde à l’œuvre de l’Éternel, et ils ne voient point le travail de ses mains » (versets 11-12).

Pour un livre aussi ancien, les paroles d’Ésaïe sont remarquablement appropriées pour notre époque. Nous avons perdu le discernement du Dieu qui nous a donné toutes les bénédictions dont nous profitons. Nous ne Le connaissons pas et nous ne connaissons pas Sa parole.

Longtemps avant que le prophète Ésaïe commence à écrire, Dieu utilisa un autre homme, Moïse, pour avertir Israël. Dieu révéla les bénédictions qu’Il prévoyait de répandre sur eux. Dieu les aurait aimés, Il les aurait bénis avec leur postérité et avec des récoltes abondantes. Ils auraient été bénis en étant en bonne santé et en vivant en paix (Deutéronome 7 :12-13).

Mais il y avait une condition : « Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur » (Deutéronome 6 :5-6).

N’oubliez jamais Dieu. Enseignez à vos enfants ce qui concerne Dieu. N’oubliez jamais le Dieu qui vous a béni aussi abondamment.

Les prophètes de la Bible, de Moïse à Ésaïe et ceux qui suivirent, furent inspirés à écrire un message pour les gens vivant actuellement, en les exhortant à ne pas se détourner de Dieu.

Ils furent inspirés à écrire ces paroles afin que nous puissions les lire aujourd’hui et être averti. Ces paroles ont autant de sens pour nous que pour nos ancêtres. Pour en apprendre davantage sur la personnalité de Dieu et pour connaître Son plan pour l’humanité, lisez notre brochure gratuite Le Dieu réel – Preuves et promesses.