La violence n’est pas la réponse

Commenter cet article

Beaucoup de gens pensent que Dieu aime la guerre qu’Il est un Dieu violent et sanguinaire. Mais ce que ces personnes ne comprennent pas, c’est que le véritable Dieu de la Bible est, en fait, un Dieu de paix.

Dans 1 Thessaloniciens 5 :23, Dieu est appelé « le Dieu de paix ». La Bible nous montre que Dieu rejette la violence, la guerre et la brutalité. Nous passons pourtant une grand partie de notre vie à faire l’expérience de la violence, à entendre parler et à gérer la violence – une plaie que nous ne semblons même pas essayer d’éviter !

Depuis ses débuts, avec le meurtre d’Abel par son frère, Caïn, la violence a causé une destruction et des dégâts incommensurables sur la terre.

Notez le rôle joué par la violence de l’humanité dans la décision de Dieu de noyer la terre : « Alors Dieu dit à Noé : La fin de toute chair est arrêtée devant moi ; car ils ont rempli la terre de violence ; voici, je vais les détruire avec la terre » (Genèse 6 :13).

Quand nous lisons, dans la Bible, les calamités envoyées par Dieu sur les peuples, elles s’inscrivent toujours dans un contexte où seul Dieu est capable de prononcer un juste jugement. Par exemple, même au plus fort des plaies des temps de la fin, que Dieu enverra sur l’humanité non-repentante, les anges proclament : « Oui, Seigneur, Dieu tout-puissant, tes jugements sont véritables et justes » (Apocalypse 16 :7).

De nos jours, la violence est partout autour de nous, elle est constamment sous nos yeux. Les sites Internet et la télévision nous montrent un flux continu de scènes de brutalité, de haine, de crime et de guerre. Les actualités nous rappellent quotidiennement la réalité, elles nous rappellent que nous vivons dans un monde violent.

Malheureusement, la réalité présente dans les actualités n’est pas suffisante. La violence a aussi infiltré nos maisons, nos écoles, nos villes et nos cœurs. Les histoires et les films basés sur la cruauté sont une grande source de revenus. Au-delà de la violence réelle traitée dans les actualités, nous nous amusons aussi d’une violence d’un niveau supérieur. Notre société prend plaisir à la cruauté et à la sauvagerie. De nos jours, nous aimons autant la violence, voire même davantage, que la société romaine à l’époque des gladiateurs ! À présent, les récits fictifs de violence ne sont plus suffisants, la « télé réalité » n’a pas manqué de s’emparer de ce changement de direction en montrant des gens qui sont humiliés, qui souffrent et qui sont parfois même tués. La tendance humaine est d’aller vers un nouveau degré « d’extrême ». Mais ce degré « d’extrême » aujourd’hui deviendra bientôt la norme de demain. Jusqu’où irons-nous ? Que trouverons-nous d’encore plus choquant pour faire de l’argent ?

Tout comme il y a une déferlante de violence fictive et réelle à la télévision, les jeux vidéos les plus vendus se concentrent également sur les thèmes de la guerre et du meurtre. Avec des titres explicites, les jeux vidéo deviennent de plus en plus scandaleux – des titres comme Assassin’s Creed (le code des assassins), S.T.A.L.K.E.R. (acronyme de “Scavenger, Trespasser, Adventurer, Loner, Killer, Explorer and Robber” se traduisant par “nettoyeur, transgresseur, aventurier, solitaire, tueur, explorateur et voleur”, stalker signifiant aussi “harceleur criminel”), Warhammer (marteau d’armes, il s’agit d’une arme médiévale), Left For Dead (laissé pour mort) et dernièrement, le nouveau jeu Dante’s Inferno (l’enfer de Dante) où les « âmes des personnages tués » font office de monnaie d’échange.

Les Écritures révèlent que le véritable Dieu de la Bible est affligé quand Il voit des gens s’adonner à ce genre de cruauté et de violence. « L’Éternel sonde le juste ; il hait le méchant et celui qui se plaît à la violence » (Psaume 11 :5).

Les prophéties bibliques proclament la Bonne Nouvelle annonçant que le Dieu de paix est sur le point d’instaurer une paix véritable et permanente lorsque Jésus-Christ reviendra et établira Son Royaume sur la terre. Ce sera une époque où l’on « entendra plus parler de violence dans ton pays, ni de ravage et de ruine dans ton territoire ; tu donneras à tes murs le nom de salut, et à tes portes celui de gloire » (Ésaïe 60 :18).

Si nous nous efforçons d’obéir au Dieu de paix, alors nous devons faire tous les efforts possibles pour éviter d’être fascinés par les instruments de guerre et pour ne jamais laisser des histoires de vengeance pourrir nos esprits. Nous ne devons jamais souhaiter de mal à personne.

La violence n’est pas la réponse.

Et même si nous sommes entourés par des scènes, des bruits et par les conséquences des combats et des agressions, nous devons rejeter la violence et travailler très dur pour suivre et ressembler au Dieu de paix.

Pour en apprendre davantage au sujet du Royaume de Dieu à venir, comment il affectera votre vie et comment vous pouvez vous y préparer, lisez nos publications suivantes : Votre ultime destinée et La réalité du futur Royaume du Christ.