fbpx Quel automobiliste serait Jésus ? | Le Monde de Demain

Quel automobiliste serait Jésus ?

Commenter cet article

Avez-vous récemment été bloqué dans les embouteillages ? Vous est-il déjà arrivé d’attendre au feu rouge, et qu’une voiture surgisse en vous « grillant » la priorité au moment où le feu passait au vert ? Les voitures derrière vous sont-elles souvent collées à votre pare-choc ? Ou pensez-vous en lisant cela : « Généralement, c’est plutôt moi qui pousse les autres, car les personnes devant moi roulent trop lentement » ?

Nous vivons dans un monde survolté qui dépend de l’automobile. La plupart d’entre nous devons parcourir de longues distances pour nous rendre au travail ou à l’école. Et si vous habitez dans une grande ville, vous parcourez peut-être de courtes distances, mais qui prennent beaucoup de temps. Environ un milliard de voitures circuleraient sur les routes dans le monde. Être au volant d’un véhicule de plus 100 cv pouvant allègrement dépasser les 120 km/h est une grande responsabilité. En prenant cette responsabilité à la légère, une simple erreur au volant peut vous coûter la vie !

Pendant 17 ans, j’ai conduit dans les rues embouteillées de grandes agglomérations et j’ai été impliqué dans quatre accidents de voiture – dont un grave. Avec l’expérience, j’ai appris à adopter une attitude plus prudente. Mais de nos jours, beaucoup de conducteurs, même des conducteurs expérimentés, semblent vouloir montrer à tout prix leur talent de pilote et conduire au-delà des vitesses maximales autorisées, en transgressant le « code de la route » afin d’être à l’heure au prochain rendez-vous, ou pour sentir une montée d’adrénaline liée à leur « besoin de vitesse ».

Si Jésus-Christ vivait sur terre aujourd’hui et qu’Il devait conduire une voiture, ou un 4x4, quelle sorte de conducteur serait-Il ? Comment les chrétiens doivent-ils se comporter sur la route ?

Dieu inspira l’apôtre Pierre à nous encourager à suivre l’exemple du caractère parfait de Jésus-Christ. « Et c’est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, lui qui n’a point commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude » (2 Pierre 2 :21-22).

Jésus-Christ n’a jamais transgressé la loi de Dieu. Il a même mis un point d’honneur à obéir aux lois civiles du gouvernement physique en place, là où Il vivait et où Il enseignait. Et Il nous enseigna à faire de même. La Bible montre clairement que les chrétiens doivent se soumettre aux autorités en place qui nous gouvernent, et elle nous avertit que nous attirons une condamnation sur nous-mêmes si nous ne le faisons pas (Romains 13 :1-3).

J’ai ressenti personnellement cette condamnation quand ma voiture a été détruite à cause d’un moment de distraction au volant (heureusement, sans causer de blessures graves). Si j’avais fait l’effort d’utiliser les fruits de l’esprit comme la patience, la bonté, la douceur et la maîtrise de soi (Galates 5 :22) en conduisant, j’aurais pu éviter cet accident.

Les chrétiens doivent s’efforcer de marcher avec Dieu, quotidiennement – et lorsque nous sommes au volant, nous devons conduire avec Dieu, en craignant Dieu. Cela peut faire une énorme différence sur la route si nous sommes courtois envers les autres conducteurs, et si nous respectons les feux de signalisation qui ont été mis en place pour notre propre sécurité. Lorsque nous démarrons le moteur, souvenons-nous des paroles éternelles du Christ : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Marc 12 :31).

Lisez notre brochure gratuite intitulée Les Dix Commandements. Dans cette brochure, M. Roderick C. Meredith explique, en s’appuyant sur la Bible, comment les lois de Dieu peuvent vivre en nous à travers le Saint-Esprit afin de nous guider spirituellement à aimer notre prochain comme nous-mêmes.