Des animaux affamés “profanent” un cimetière

Commenter cet article

En Russie, les rencontres avec des ours affamés deviennent de plus en plus fréquentes et préoccupantes.

En Russie, la région densément boisée proche du cercle arctique abrite une importante population d’ours. « L’été dernier a battu des records de chaleur en Russie. De nombreux incendies et des sécheresses ont frappé les forêts et les plantations, obligeant les ours à se rapprocher des lieux d’habitations… »

Il y a deux semaines, des ours sont entrés dans le village de Verkhnyaya Chova et ont commencé à manger des corps en décomposition dans un cimetière local. « D’après les autorités, les rencontres avec les ours sont relativement rares dans les zones urbaines, mais elles deviennent de plus en plus fréquentes ». Un fonctionnaire rapporte que les « attaques contre des êtres humains, par quelques-uns des 140.000 ours, deviennent de plus en plus fréquentes. Elles ont majoritairement lieu dans la partie extrême orientale du pays, où le braconnage du poisson oblige les ours à chercher d’autres sources d’alimentation… » (Associated Press, 28 octobre 2010).

Jésus avait annoncé plusieurs événements devant arriver avant Son retour sur terre (Matthieu 24 :3-8). Le livre de l’Apocalypse décrit le célèbre cheval pâle et « celui qui le montait [la mort, et le séjour des morts]. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre » (Apocalypse 6 :8). Alors que les guerres détruisent les pays et que les catastrophes naturelles ravagent les récoltes et les sources d’alimentation, il est prophétisé que même les animaux se révolteront et participeront à la destruction.