L’Allemagne rachète le New-York Stock Exchange

Commenter cet article

Berlin pourait devenir le premier « centre financier » du monde, au détriment de Londres.

En 2007, la bourse américaine de New-York (le New-York Stock Exchange – NYSE) avait racheté la bourse européenne Euronext. Maintenant, la bourse allemande la Deutsche Börse, est engagée dans des « discussions avancées » pour racheter le NYSE. Il ne manque plus que l’accord du gouvernement des États-Unis et de l’Union Européenne.

NYSE-Euronext regroupe les places boursières des États-Unis, de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne [ainsi que le marché à termes britannique LIFFE]. La fusion avec la Deutsche Börse donnera naissance à la première bourse mondiale. Dans un premier temps, ce groupe possèderait deux sièges centraux à New-York et Francfort (www.thelocal.de, 9 février 2011 ; Times, 16 février 2011 ; CNNmoney.com, 15 février 2011). Si l’accord se conclut, Francfort détrônerait Londres au titre de « centre financier » mondial (Times, 9 février 2011) et l’Allemagne contrôlerait les bourses de quatre autres nations européennes et celle des États-Unis.

Il est important de noter que les prophéties bibliques révèlent que le système religieux dominé par la bête (Apocalypse 17 et 18) sera aussi un système économique qui permettra aux nations de s’enrichir pour un temps ! Par l’intermédiaire d’Ézéchiel, Dieu mit en garde les nations de descendance israélite qu’un jour, elles seraient livrées entre les mains des Assyriens/Allemands (Ézéchiel 23 :1-10). Le contrôle allemand sur le New-York Stock Exchange pourrait participer à l’accomplissement de ces prophéties. Pour en savoir davantage à ce sujet, lisez notre brochure gratuite intitulée « La bête de l’Apocalypse ».