La dégradation des réserves mondiales de blé

Commenter cet article

Des États-Unis à la Chine, en passant la Russie et l’Inde, les récoltes de blé en 2011 sont préoccupantes.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation a annoncé que la sécheresse en Chine pourrait mettre en péril les récoltes hivernales de blé. Des spécialistes préviennent que si les récoltes sont trop basses, cela pourrait conduire à des révoltes populaires, comme en Égypte ou en Tunisie (Associated Press, 8 février 2011).

Pour l’instant, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture pense que deux-tiers des récoltes chinoises de blé pourraient être perdues. Aux États-Unis, on craint de plus en plus que l’hiver rigoureux dans les régions du Midwest, le « grenier » du pays, endommage également les récoltes hivernales de blé (www.abcnews.go.com, 2 février 2011).

De nombreuses nations du Moyen-Orient ont déjà commandé du blé aux États-Unis, alors que la Russie et l’Inde refusent de vendre leurs surplus supposés de blé. « Tout cela nous conduit vers une crise de l’alimentation et des prix qui pourrait engendrer un malaise mondial » (The Times of India, 14 février 2011).

Jadis, les prophéties bibliques avaient averti que juste avant la fin de cette ère, la sécheresse et la famine affecteraient fortement les réserves mondiales de nourriture – y compris le blé (Marc 13 :8 ; Apocalypse 6 :6) ! Dans quelle direction les problèmes alimentaires mondiaux vont-ils aller ?