Les réfugiés tunisiens pourraient-ils détruire l’UE ?

Commenter cet article

L’espace Schengen remis en cause, suite à la décision de l’Italie d’accorder plus de 20.000 visas temporaires à des réfugiés tunisiens.

« L’Italie a promis d’accorder à plus de 20.000 réfugiés tunisiens des visas temporaires leur permettant de voyager librement dans les pays de l’espace Schengen, qui couvre l’ensemble des pays de l’Union européenne (EU), à l’exception de la Grande-Bretagne et de l’Irlande. »

Suite à cela, « l’Allemagne a prévenu l’Italie qu’elle n’accepterait pas ces émigrés et que Berlin suspendrait les accords de libre circulation en Europe pour arrêter ces réfugiés. » Une telle action pourrait remettre en question les accords de libre circulation qui sont en vigueur dans l’UE depuis 1995. « La France a également prévenu qu’elle réinstaurerait des contrôles et que ces émigrés seraient renvoyés en Italie. Maria Fekter, ministre de l’Intérieur autrichienne, a déclaré : “Laisser entrer ces gens, c’est ouvrir la voie de la criminalité, et je ne peux pas accepter cela en tant que ministre en charge de la sécurité”. »

En Italie, le président du conseil, Silvio Berlusconi, « a décrit le flux [d’émigrés] comme un “tsunami humain” qui pourrait conduire à l’éclatement de l’Europe, à moins que des pays, comme l’Allemagne, acceptent un quota de réfugiés » (Telegraph, 11 avril 2011). Berlusconi s’est également interrogé si l’adhésion de l’Italie à l’UE était toujours « nécessaire » (EU Observer, 11 avril 2011).

La crise financière et, maintenant, la vague d’émigrés tunisiens, met en relief la fragile structure de l’Union européenne actuelle. Daniel avait prophétisé que les dix derniers pays de la bête « ne seront point unis l’un à l’autre », comme peut l’être un mélange de fer et d’argile (Daniel 2 :41-43).

La plupart des observateurs s’attendent à ce que la configuration de l’UE change ; ce que les éléments externes laissent également à penser. La question est de savoir si la prochaine configuration d’un groupe dirigé par l’Allemagne sera celle mentionnée dans Daniel et dans l’Apocalypse.