Aller chercher l’or

Commenter cet article

Les Jeux Olympiques 2012 ont offert une spectaculaire démonstration de réussite athlétique, de performances, de triomphes, de records du monde et de victoires. Cependant, il y eut aussi de grandes déceptions, des larmes, des drames, des erreurs et des disqualifications. Alors que certains athlètes victorieux explosaient de joie, les perdants étaient gagnés par la tristesse. L’humanité des Jeux Olympiques se trouvait entièrement exposée sous nos yeux, sans aucune censure, alors que le but de la compétition, « aller chercher l’or », résonnait jusqu’au bout de la terre.

Jour après jour, nous entendions parler des incroyables sacrifices réalisés par les athlètes qui avaient réussi à participer aux Jeux Olympiques. Pour ces sportifs, ce sont des années d’entraînement et de travail intensif, de blessures à surmonter et de régimes alimentaires stricts, sans parler de l’éloignement avec leurs familles et de l’absence de vie sociale. On entendit aussi parler de l’implication de la politique, des charges de travail quotidiennes et des entraînements de routine.

Mais tout cela pour quoi ? Pour une médaille. Une médaille d’or, d’argent ou de bronze – une reconnaissance mondiale de réussite. Et ensuite, quoi d’autre ?

Tous les quatre ans, ces sportifs venus du monde entier ont comme objectif, dans leur vie, d’atteindre des sommets de performance et de compétitivité pendant deux semaines. Cependant, malgré tout le temps que cela prend pour y arriver, ce n’est en réalité qu’une vapeur passagère dans le temps. Toute cette célébrité, acquise au prix d’efforts terribles, peut disparaître du jour au lendemain en fonction de l’actualité.

Les chrétiens doivent comprendre cela. Les véritables serviteurs de Jésus-Christ doivent comprendre l’importance de faire des sacrifices, ainsi que les années de travail intense et d’entraînement, mais à l’échelle d’une vie entière. L’apôtre Paul écrivit : « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable » (Romains 12 :1).

Paul écrivit qu’un véritable chrétien devait être comme un athlète, mais en concourant pour une récompense bien différente et beaucoup plus importante. « Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter. Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible ; mais nous [les véritables chrétiens], faisons-le pour une couronne incorruptible » (1 Corinthiens 9 :24-25).

Les athlètes de classe mondiale s’entraînent et s’exercent pour l’événement culminant de leur discipline, les Jeux Olympiques, qui ont lieu une fois tous les quatre ans. Un événement qui passe en un clin d’œil. Mais pour ceux qui veulent obéir à Dieu, la course d’endurance dure la vie entière. Et il n’est pas question de s’en détourner lorsque la récompense à saisir est une couronne impérissable.

Dieu ne dit pas qu’être chrétien (et le mode de vie chrétien) est une promenade de santé. Les chrétiens sont éprouvés en permanence afin que Dieu puisse mesurer leur foi. Alors que les Olympiens s’entraînent pour des médailles d’or, d’argent et de bronze qui peuvent se ternir, les chrétiens s’entraînent pour un héritage incorruptible qui ne disparaîtra jamais.

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne peut ni se corrompre, ni se souiller, ni se flétrir ; il vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! C’est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu’il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra » (1 Pierre 1 :3-7).

Paul écrivit : « Je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ » (Philippiens 3 :14). Même si nous admirons le dévouement de ces sportifs qui ont remporté des titres pendant les Jeux Olympiques de 2012, il est important que nous gardions les yeux fixés sur le véritable but, d’un point de vue chrétien, et que nous fassions les efforts nécessaires pour réussir à obtenir la meilleure des récompenses : une couronne incorruptible. Pour en apprendre davantage, lisez nos articles Parvenir au succès réel et Le cœur d’un champion, ou écoutez l’émission radiophonique Le chemin du succès.