Les élections

Commenter cet article

La campagne électorale, qui bat son plein aux États-Unis depuis plusieurs mois, touche à sa fin aujourd’hui. Tous les candidats à l’investiture essaient de remporter le scrutin. Qu’en est-il de votre élection ? Essayez-vous de la remporter ?

Chaque année, diverses élections ont lieu. Et les candidats essaient tous de remporter leur élection. Ils font campagne en prononçant des discours, en rencontrant les gens, en serrant des mains et en embrassant les bébés des électeurs lors des pique-niques, des rassemblements, des dîners et des événements publics. Pour remporter leur élection, ils travaillent avec diligence, avec acharnement pendant des semaines et des mois.

Mais certains candidats échouent, pour différentes raisons. Pour chaque vainqueur, il y a forcément des perdants.

La Bible parle d’un autre type l’élection – une « élection de grâce », mentionnée par l’apôtre Paul dans Romains 11 :5 : « De même aussi dans le temps présent, il y a un reste selon l’élection de la grâce. » Paul parle de la nation d’Israël, comment elle a perdu ce qu’elle avait, alors qu’elle était la nation choisie. En tant que peuple choisi, l’Israël physique a échoué à vivre selon l’alliance faite avec Dieu. Paul écrit qu’à l’époque actuelle, il n’y a plus qu’un reste ayant reçu l’élection de grâce. Bien entendu, les non-juifs originaires de nombreuses nations ont aussi reçu cette élection.

L’élection de grâce désigne le fait d’avoir été élu par Dieu, comme cela est mentionné dans 1 Thessaloniciens 1 :2-4 : « Nous rendons continuellement grâces à Dieu pour vous tous, faisant mention de vous dans nos prières, nous rappelant sans cesse l’œuvre de votre foi, le travail de votre amour, et la fermeté de votre espérance en notre Seigneur Jésus-Christ, devant Dieu notre Père. Nous savons, frères bien-aimés de Dieu, que vous avez été élus. »

Comme vous pourrez le voir dans un dictionnaire ou un lexique grec, le mot « élection » (référence Strong G1589 – ekloge) mentionné par Paul désigne le fait que Dieu sélectionne, ou choisisse, une personne qui devient Son élue. Contrairement aux élections où les gens votent pour leur candidat, le Dieu Tout-Puissant sélectionne et choisit Ses élus.

L’apôtre Pierre encouragea les chrétiens à être diligents vis-à-vis de cette élection : « C’est pourquoi, frères, appliquez-vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection… » (2 Pierre 1 : 10). Affermir quelque chose signifie rendre solide et stable.

Comment pouvons-nous y parvenir ? Pierre nous donne la réponse. « Que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur ! Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu ; celles-ci nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise. À cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la connaissance, à la connaissance la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la patience, à la patience la piété, à la piété l’amitié fraternelle, à l’amitié fraternelle l’amour. Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ. Mais celui en qui ces choses ne sont point est aveugle, il ne voit pas de loin, et il a mis en oubli la purification de ses anciens péchés. C’est pourquoi, frères, appliquez-vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection ; car, en faisant cela, vous ne broncherez jamais. C’est ainsi, en effet, que l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous sera largement accordée » (2 Pierre 1 :2-11).

Des millions de gens se laissent entraîner dans l’excitation des élections, en espérant un bon résultat. Cependant, en tant que chrétiens, nous devons nous concentrer sur notre propre « élection » – une élection aux conséquences éternelles – et nous préparant maintenant, non pour le monde actuel et ses politiques, mais pour nos rôles de service attribués par notre Dieu dans Son Royaume à venir.

Pour savoir ce que signifie la véritable chrétienté, lisez nos brochures en ligne La restauration du christianisme apostolique et Qu’est-ce qu’un vrai chrétien ?