Mariage ou cohabitation ?

Roger Meyer (rédacteur invité)
Commenter cet article

Lorsque j’étais enfant, dans les années 1950, je me souviens du regard choqué de ma mère quand elle apprit qu’un couple dans le voisinage allait divorcer. Les divorces n’étaient pas chose courante – au moins dans les campagnes du Midwest, aux États-Unis. De même, un homme et une femme ne vivaient pas ensemble avant d’être mariés, et s’ils le faisaient, ils étaient montrés du doigt et les gens les évitaient.

Les temps ont vraiment changé en quelques décennies ! Lorsque j’étais au lycée, une de nos camarades de classe était tombée enceinte, et la nouvelle avait immédiatement fait le tour de l’établissement. Dans une petite ville américaine, ce genre de nouvelles était plutôt inhabituel. La chaise où prenait place notre camarade s’était soudainement retrouvée vide. Plus tard, lorsqu’elle revint en cours, la jeune femme et sa famille étaient honteuses de cette grossesse pré maritale. Parfois, cela voulait aussi dire que le jeune homme, responsable de la grossesse, ne viendrait plus à l’école, s’il prenait la responsabilité de trouver un emploi et de marier à la hâte la mère de son enfant à venir.

Puis, la révolution sexuelle est passée par là et, en une vingtaine d’années, la morale et le mariage sont devenus des « espèces en danger ». Les grossesses chez les adolescentes sont devenues monnaie courante, et les jeunes femmes enceintes au lycée continuent d’assister aux cours comme si de rien n’était. Elles ne ressentent aucune honte, ni aucun embarras, comme dans le passé. Et, trop souvent, les jeunes hommes n’assument pas leurs responsabilités pour les enfants qu’ils ont engendrés.

Le sujet du mariage ou de la cohabitation est devenu l’objet de nombreuses études, menées par des psychologues et des sociologues, dans les universités. Des centaines d’études ont été conduites, certaines s’étalant même sur plusieurs décennies, en suivant le même groupe de personnes. Il est intéressant de voir qu’en général, les résultats de ces études confortent les valeurs morales présentes dans la Bible.

Par exemple, ces études montrent que les couples vivant en concubinage avant le mariage augmentent les risques de divorce. Le mariage a un impact positif sur les finances et il améliore significativement les liens dans le couple et avec leurs enfants. Le taux de criminalité est plus faible chez les couples mariés. Le mariage a un effet positif sur la santé du couple – on enregistre moins de rhumes, de crises cardiaques et de baisses de tension, et le taux de mortalité (par maladie) est plus faible que chez les personnes non-mariées. Il faut aussi remarquer qu’un mariage raté ne produit pas ces effets bénéfiques, au contraire, cela provoque des conséquences néfastes sur la santé.

Récemment, Dr S. Alexandra Burt, professeur de psychologie et de génétique comportementale à l’Université d’État du Michigan, a publié une étude sur les effets du mariage et les comportements asociaux des hommes. En résumé, cette étude arrivait à la conclusion que le mariage avait un impact significatif, et positif, en réduisant les comportements asociaux chez les hommes.

Quand Dieu créa Adam, Il déclara : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul » (Genèse 2 :18) et Il créa la femme. Il déclara également : « L’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair » (verset 24). Et Dieu prescrivit des lois qui encouragent et qui soutiennent le mariage – avec tous les effets bénéfiques qui en découlent, comme le montrent ces études. Quand les lois de Dieu concernant le mariage sont bafouées, cela engendre des résultats négatifs, comme ces mêmes études le montrent. Le Créateur savait toutes ces choses, bien avant que des études soient menées. Il suffit juste à l’humanité de lire et de prêter attention.

Dans l’industrie, les fabricants incluent toujours une notice, ou un mode d’emploi, prévenant de ne pas utiliser l’équipement avant d’avoir lu les instructions. Ils préviennent que si les instructions ne sont pas suivies, le produit ne sera plus couvert par la garantie. Si les êtres humains lisaient le mode d’emploi donné par Dieu, la Sainte Bible, et le mettaient en pratique, ils y trouveraient les instructions pour une bonne santé, pour la joie et pour un mariage réussi. Si vous voulez connaître ces instructions, lisez notre brochure intitulée Le plan divin pour un mariage heureux.