L’inondation du Midwest n’est pas terminée

Le bureau Nouvelles et Prophéties
Commenter cet article

Un récent cyclone « de type bombe » a provoqué des pluies dévastatrices, la fonte des neiges et des inondations dans le Midwest américain – région connue sous le nom de « grenier à blé » des États-Unis. Rien qu’au Nebraska, les autorités estiment à 1,4 milliard de dollars les pertes, principalement en cultures et en bétail (Smithsonian, 21 mars 2019 ; Journal de Montréal, 19 mars 2019). Le gouverneur du Nebraska a noté qu’à la suite d’une inondation beaucoup moins grave en 2011, il avait fallu plus de 100 jours pour que les eaux de crue s’assèchent. De nombreux agriculteurs doutent d’être en mesure de planter leurs cultures à temps pour cette année de récolte, ce qui aura une incidence sur le prix des denrées alimentaires (NBC News, 21 mars 2019 ; Terre-Net, 23 mars 2019). De nombreuses exploitations agricoles pourraient faire faillite. Ce cyclone de type bombe a fait des ravages dans son sillage, mais ce n’est apparemment pas la dernière des inondations. L’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) prévoit du temps violent au printemps (NOAA, 21 mars 2019 ; Météo-Paris, 25 mars 2019). Le rapport indique que « près des deux tiers des 48 États de la région inférieure font face à un risque élevé d’inondation jusqu’en mai, avec la possibilité d’inondations majeures ou modérées dans 25 de ces États […] La pluie printanière et la neige fondante supplémentaires vont prolonger et étendre les inondations, surtout dans le centre et le sud des États-Unis. Comme cet excédent d’eau coule en aval par les bassins hydrographiques, la menace des inondations va s’accroître et gagner du terrain sur un territoire pouvant concerner 200 millions de personnes ».

Les chutes de neige hivernales et les fortes pluies ont mis fin à la sécheresse qui sévissait depuis sept ans en Californie. Mais la Californie, comme une grande partie du reste du pays, semble maintenant à risque pour un excédent d’eau. Les prophéties bibliques des temps de la fin mettent en garde contre l’augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes, y compris les inondations et les sécheresses. Dieu prévient que, dans les nations de souche israélite, la sécheresse consumera certaines villes tandis que la pluie en inondera d’autres (Amos 4:7). Dieu avertit aussi : « Ta corbeille et ta huche seront maudites […] le fruit de ton sol, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront maudites » (Deutéronome 28 :15-19). La Bible indique clairement que ces malédictions viendront du fait que Son peuple se détourne de Lui et viole Ses lois (voir Lévitique 26 ; Deutéronome 28 ; Jérémie 2 :13-19). Pour ceux qui étudient la Bible, ces extrêmes météorologiques ne devraient pas être une surprise, mais ils devraient donner à réfléchir. Pour en savoir plus sur le temps qu’il fera à l’avenir, lisez notre article Qui contrôle le temps ?