fbpx Contamination de l’eau de la baie de Chesapeake | Le Monde de Demain

Contamination de l’eau de la baie de Chesapeake

Commenter cet article

La célèbre baie de Chesapeake est délimitée par les États américains du Maryland et de la Virginie. La baie abrite un grand nombre d’animaux sauvages au-dessus et au-dessous de l’eau. Elle fournit des fruits de mer – y compris des crabes et des huîtres – à des millions de personnes et génère des revenus de plus de 600 millions de dollars par an (The Guardian, 11 août 2021). Cette masse d’eau est également flanquée de plus d’une douzaine d’installations militaires américaines qui contaminent les eaux souterraines alimentant le Chesapeake. « Les eaux souterraines des bases militaires situées le long de la baie de Chesapeake sont contaminées par des PFAS toxiques, des “produits chimiques persistants”, à des niveaux plusieurs fois supérieurs à ceux que certains régulateurs jugent propres à la consommation, et ils se retrouvent probablement dans les crabes bleus, les huîtres et d’autres organismes marins consommés par les humains. » Les chercheurs pensent que ces composés PFAS – des substances artificielles qui ne se dégradent pas dans le corps humain ou dans l’environnement et qui s’accumulent au fil du temps – proviennent de la mousse anti-incendie utilisée lors des exercices d’entraînement militaire. Les niveaux de produits chimiques PFAS dans les eaux souterraines autour de ces bases sont jusqu’à deux millions de fois supérieurs à ce qui est autorisé pour l’eau potable dans certains États. L’article rapporte que « la contamination présente une menace sanitaire “extrêmement troublante” dans le plus grand estuaire du pays ». On sait peu de choses sur les dangers de la consommation d’organismes marins contaminés par des PFAS.

La contamination de l’eau dans la baie de Chesapeake révèle une mauvaise gestion de l’environnement naturel. En outre, la consommation de mollusques et de crustacés tels que les crabes et les huîtres – des organismes marins que Dieu a créés pour filtrer l’eau et non pour être consommés – est un facteur de risque qui pourrait être évité si davantage de personnes respectaient les lois alimentaires bibliques décrites dans Lévitique 11 et Deutéronome 14. Pour plus d’informations sur ce sujet important, n’hésitez pas à lire notre brochure gratuite Des principes bibliques pour la santé.