fbpx La dette contribuera-t-elle à détruire les États-Unis ? | Le Monde de Demain

La dette contribuera-t-elle à détruire les États-Unis ?

Commenter cet article

Écrivant pour le Gatestone Institute les 12 octobre  et 18 octobre, l’investisseur Lawrence Kadish fait quelques observations qui donnent à réfléchir à tous ceux qui s’inquiètent de l’avenir des États-Unis. « On se doute, dit-il, que les historiens et les économistes s’accorderont systématiquement sur un fait irréfutable : les nations qui laissent leur économie tremper dans l’encre rouge sont vouées à l’échec. » Alors qu’il tirait la sonnette d’alarme sur la dette massive et croissante des États-Unis et sur le mépris généralisé des risques associés à cette dette, le Congrès américain a temporairement relevé le plafond de la dette pour éviter un défaut de paiement et permettre davantage de dépenses. Alors que certains économistes pensent que les nations peuvent dépenser pour se sortir de la tourmente financière, nombre de ceux qui étudient l’Histoire ne sont pas d’accord avec cette conclusion. M. Kadish pense que la frénésie de dépenses de l’Amérique conduira finalement à la faillite nationale, et note: « Un tel événement détruirait les fondements mêmes de notre système financier, les économies de chaque famille de la classe moyenne qui travaille dur, et la capacité même de notre pays à défendre la démocratie. » Sa conclusion dans un article fait froid dans le dos : « Nos ennemis ont lu leur histoire. Nous serions bien avisés de faire de même et de reconnaître que le déficit de l’Amérique est plus qu’un chiffre. C’est une arme destructrice pour la nation ».

Entre 1980 et 1990, les États-Unis sont passés du statut de plus grand prêteur du monde à celui de plus grand débiteur du monde. Dieu a averti que lorsque les nations de souche israélite Le rejetteront, Lui et Ses lois, leur statut privilégié parmi les nations prendra fin : « L’étranger qui sera au milieu de toi s’élèvera toujours plus au-dessus de toi, et toi, tu descendras toujours plus bas ; il te prêtera, et tu ne lui prêteras pas ; il sera la tête, et tu seras la queue. » (Deutéronome 28 :43-44). Si l’Amérique et les autres nations qui descendent de l’ancien Israël ne se repentent pas et ne se tournent pas vers Dieu, il est prophétisé qu’elles devront faire face à de graves conséquences. Les finances ne sont qu’une facette de ces conséquences. Pour en savoir plus, lisez « La deuxième bombe de la dette ».