2012 : Le battage médiatique et la vérité

Commenter cet article

Récemment, mon épouse et moi sommes allés au cinéma et notre regard se posa sur une des plus grandes affiches de film jamais vues. Elle représentait une ville côtière en train d’être complètement détruite par un séisme sans précédent – des pans entiers de la ville étaient projetés dans les airs pendant que les quartiers voisins étaient engloutis dans l’océan. C’était une scène de dévastation totale qui avait assurément emporté des centaines de milliers de vies. Cette affiche annonçait la sortie du film 2012 en novembre, un récit de la fin du monde écrit et dirigé par Roland Emmerich.

Avec 2012, M. Emmerich, un habitué de ce genre de films, mise sur la fascination grandissante du public à l’idée que le monde connaîtrait sa fin le 21 décembre 2012.

Il s’agit d’une réelle fascination. La fin de la bande annonce du film invite d’ailleurs les spectateurs à rechercher le terme « 2012 » sur Internet. En testant sous Google, j’ai obtenu un total d’environ 194 millions de résultats.

Pourquoi 2012 ?

Il semble que les Mayas – l’empire mésoaméricain le plus connu et le plus étudié – tenaient à jour plusieurs calendriers ; l’un d’entre eux est connu sous le nom de « compte long » ou « séries initiales ». Ce calendrier s’étale sur une époque de 5100 ans et il s’achèvera – vous l’aurez deviné – le 21 décembre 2012.

Quelle importance attacher à ce battage médiatique ? Devons-nous attendre la fin des temps pour le 21/12/2012, ou peut-être un paradis New Age ?

Les Mayas eux-mêmes restaient très évasifs à propos de cette date, mais certains documents montrent qu’ils ne croyaient apparemment pas à une fin du monde pour cette date. De nos jours, nombre de leurs descendants se plaignent de l’hystérie grandissante autour de l’année 2012, déclarant qu’il s’agit là d’une « invention de gringos ».

Mais cela n’a pas empêché les fantaisistes du New Age, les astrologues et les spécialistes ès sciences occultes de se passionner pour cette date. Certains disent que ce sera la fin du monde, tandis que d’autres annoncent l’arrivée d’une nouvelle ère spirituelle. Ils se focalisent sur des conjonctions astronomiques (contestées) supposées se produire pendant cette journée ainsi que sur des visions et des théories « reçues d’ailleurs » alors qu’ils étaient sous l’empire de drogues psychédéliques et hallucinogènes.

Cependant, la Bible nous met fermement en garde contre les astrologues et les pratiques occultes pour prédire l’avenir (cf. Deutéronome 18 :10-12 ; Jérémie 10 :2) – mais les individus obsédés par l’année 2012 ignorent ces avertissements, ou n’en ont peut-être jamais entendu parler.

De nos jours, vu la situation générale – la détresse économique, le terrorisme, l’instabilité globale, les catastrophes naturelles de plus en plus dévastatrices, etc. – il est compréhensible de s’intéresser à l’avenir et de s’inquiéter de savoir où va ce monde. Mais la réponse ne se trouve pas dans un calendrier antique, dans des conjonctions d’astrologues ou dans les hallucinations de « psychonautes » sous l’empire de drogues.

Par contre, il existe une source fiable pour connaître l’avenir et cette source parle de catastrophes naturelles – et surnaturelles – d’une ampleur et d’une intensité inimaginables. Cette source parle aussi d’une époque à venir de paix et de prospérité sur toute la terre – une époque sans guerre et sans souffrance, où les nations auront appris à vivre en paix les unes avec les autres. Cette source est la Bible. En plus d’avoir prouvé son exactitude dans le passé, elle nous fournit une information supplémentaire – que ne peuvent nous fournir une simple date dans un calendrier antique ou un « alignement de planètes ». Ainsi, la Bible vous donne non seulement des détails abasourdissants sur les choses à venir, mais elle vous enseigne aussi comment vous y préparer !

Si vous souhaitez connaître la puissance prophétique des Écritures, commencez à lire nos publications suivantes : Quelle est l’identité de l’Antéchrist ? et Harmaguédon.

2012 sera vraisemblablement un film très palpitant, mais la formidable vérité concernant l’avenir se trouve probablement sur une étagère de votre bibliothèque, en attendant que vous la découvriez !