Les mères devraient être honorées

Commenter cet article

Nous avons tous une mère qui nous a portés et nourris dans son ventre avant notre naissance. La plupart d’entre nous avons eu une mère qui nous a bercés, nourris, changés et lavés. Elle a embrassé nos genoux écorchés, nous a envoyés à l’école avec des vêtements propres et s’est assurée que nous avions fait nos devoirs. Elle nous a enseigné à différencier le bien du mal et des milliers d’autres leçons. Nos mères devraient être honorées.

La fête des mères et un jour observé à travers le monde. Comme tous les ans, la plupart des pays la célèbrent au mois de mai. Bien que ses traditions varient d’un pays à l’autre, le thème général est partout le même : honorer nos mères.

« Honorer » signifie respecter, tenir en estime, révérer ou vénérer. Nous pouvons honorer nos mères en leur montrant du respect et en leur faisant savoir, par nos paroles et nos actes, que nous les aimons et que nous apprécions leur préoccupation pour nous. Leur donner une carte ou un cadeau une fois par an est juste une des manières dont nous pouvons leur montrer notre respect. Mais il y a encore 364 jours par an pendant lesquels nous devrions aussi montrer du respect à nos mères d’une façon peut-être moins formelle.

De nombreuses personnes sont familières avec les Dix Commandements de Dieu et l’un d’entre eux nous dit d’honorer nos parents. « Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne » (Exode 20 :12). Ce commandement ne souffre aucune exception. Nous devons honorer nos parents.

Les jeunes enfants doivent honorer leur mère en lui obéissant. Mettre ses vêtements sales dans le panier à linge ne représente pas un grand effort, mais c’est un grand signe de respect. Accomplir les tâches assignées est un autre signe de respect. « Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable au Seigneur » (Colossiens 3 :20).

En grandissant, les enfants peuvent montrer du respect en rentrant à l’heure prévue à la maison. Ils peuvent écouter les conseils pour choisir de bons amis et éviter les mauvais comportements qui leur causeront du tort.

En tant qu’adultes, nous pouvons honorer nos parents en restant en contact avec eux – en leur téléphonant si nous habitons loin et en leur donnant de nos nouvelles. Les mères apprécient beaucoup ces petites pensées et ces moments de gratitude.

Lorsque nos mères deviennent âgées, nous avons l’opportunité de leur rendre l’attention qu’elles nous ont porté, en prenant soin d’elles et en nous assurant qu’elles ne manquent de rien. « Écoute ton père, lui qui t’a engendré, et ne méprise pas ta mère, quand elle est devenue vieille » (Proverbe 23 :22). Cela peut aussi impliquer un support financier : « Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle » (1 Timothée 5 :8).

Certaines religions ont tordu l’idée d’honorer notre mère avec le concept de l’adoration de la « déesse mère ». Certaines dénominations soi-disant chrétiennes observent même le « Dimanche des mères »(“Mothering Sunday” – habituellement le quatrième dimanche de Carême), en mettant l’accent sur la mère de Jésus. Certains ne réalisent pas que le « Dimanche des mères » est une tradition qui tire ses origines de l’ancienne fête romaine « Hilaria » qui honorait la « déesse mère » Cybèle. De telles pratiques païennes sont une distorsion du commandement biblique, clair et simple, d’honorer notre mère. Les chrétiens doivent faire attention à ne pas adopter de mauvaises idées lorsqu’ils honorent les mères, mais ils ne doivent pas non plus se retenir d’honorer leur propre mère d’une manière appropriée.

Même si une mère n’a pas rempli correctement son rôle, Dieu nous demande quand même de l’honorer en respectant le rôle que Dieu lui a donné. De nombreuses mères ont dû remplir leur rôle en gérant des événements et des circonstances tragiques sur lesquels elles n’avaient aucun contrôle. D’autres ont dû faire face toute leur vie aux conséquences des mauvaises décisions qu’elles ont prises lorsqu’elles étaient adolescentes ou jeunes adultes, avant d’avoir atteint la maturité. L’enfant d’une mère imparfaite ne doit pas renier la réalité de son enfance difficile. Cependant, même si la mère n’a pas rempli son rôle du mieux qu’elle le pouvait, Dieu nous dit de montrer un respect approprié pour le rôle important qui lui a été donné.

Le rôle des mères est essentiel dans une société équilibrée. Pour en apprendre davantage lisez nos publications Les familles déstabilisées et Le plan divin pour un mariage heureux.