Prendre une pause

Commenter cet article

Quand j’étais à l’école élémentaire, un de mes moments préférés de la journée était la récréation. Quand il faisait beau, nos instituteurs nous amenaient à l’extérieur pour nous oxygéner, pour profiter du soleil et pour faire de l’exercice – une fois le matin et une fois l’après-midi. J’aimais particulièrement jouer au kickball – un jeu à mi-chemin entre la balle aux prisonniers et le baseball. Nous attendions ces pauses avec impatience, alors que nous récitions les tables de multiplications, que nous corrigions des erreurs d’orthographe sur les rédactions et que nous essayions de mémoriser les noms et les dates en cours d’histoire.

Nous vivons dans un monde où le surpoids et l’obésité deviennent un fléau aux États-Unis, au Canada et dans beaucoup de nations occidentales. Nous commençons enfin à prendre conscience que ce problème commence dès le plus jeune âge, alors que les enfants sont de plus en plus sédentaires, à l’école, devant leur ordinateur, en regardant la télévision, en jouant avec leur téléphone portable et en écoutant de la musique sur leur iPod. Cependant, certaines personnes commencent de nouveau à comprendre l’importance de la récréation.

La journaliste Tara Parker-Pope a écrit dans le New York Times :

« Le meilleur moyen d’améliorer les résultats des enfants en classe est de les faire sortir. Des études récentes mentionnent que les jeux et les temps de pause sont aussi importants dans les études scolaires, pour les enfants, que la lecture, les sciences et les mathématiques. Les récréations régulières, l’exercice et le temps passé en plein air ont une influence sur leur comportement, leur concentration et même sur leurs notes » (23 février 2009. C’est nous qui traduisons tout au long de ce commentaire).

Dans un autre article, Tara Parker-Pope rapporte également :

« Des chercheurs, du Collège de médecine Albert Einstein, ont étudié des données portant sur 11.000 élèves de troisième primaire [classe de CE2 en France], ces données ont été collectées en 2002 dans le cadre d’une grande étude, financée par le ministère de l’Education, destinée à comprendre l’influence des facteurs familiaux, scolaires, communautaires et individuels sur les résultats scolaires.

« L’étude, publiée la semaine dernière dans le journal Pediatrics, montre qu’un tiers des enfants ont moins de quinze minutes de récréation par jour, voire pas du tout. Par rapport aux enfants ayant des récréations, ceux qui restent enfermés toute la journée viennent principalement de familles issues la communauté noire, de familles à bas revenus ou peu éduquées et ils vivent dans les grandes villes.

« Cette étude révèle que “les enfants ayant au moins quinze minutes de récréation ont un meilleur comportement que les autres, d’après les enseignants. Dr Romina M. Barros, pédiatre et maître auxiliaire au Collège Albert Einstein, déclare que les données collectées sont très importantes car de nombreuses écoles, nouvellement construites, ne prévoient pas d’emplacements adaptés pour les activités de plein air.

« “Nous devons comprendre que les enfants ont besoin de marquer des pauses” déclare Dr Barros. “Nos cerveaux sont capables de se concentrer et d’être attentifs pendant 45 à 60 minutes, et ce temps [de concentration] est inférieur pour des enfants. Afin d’assimiler toutes les connaissances scolaires que nous voulons leur inculquer, ils ont besoin de faire des pauses, de relâcher leurs énergies, de jouer et d’avoir des rapports sociaux” » (The York Times, 2 février 2009).

Si vous avez des enfants, j’espère que vous les encouragez et que vous vous assurez qu’ils aient des périodes de jeu en extérieur, dans un environnement sûr. Si vos enfants n’ont pas – ou trop peu – de temps de récréation à l’école, prenez contact avec le directeur pour lui faire part (sagement et calmement) de vos préoccupations.

Nos gadgets high-tech sont des outils formidables et destructeurs à la fois. Pour en tirer profit, nous devons les utiliser de façon modérée, afin de conserver un équilibre avec les autres aspects de la vie. De nos jours, avec les problèmes nationaux d’obésité, nos enfants ont particulièrement besoin de faire de l’exercice pour brûler les calories qu’ils avalent. De plus, un nombre croissant d’études révèlent que nous devrions avoir un régime alimentaire plus sain.

Mais qu’en est-il de vous – les parents ? Afin de montrer l’exemple à vos enfants, vous devez suivre les principes bibliques pour une bonne santé décrits dans notre article éponyme. Oui, vous avez besoin de repos. Vous ne vivez pas seulement selon un rythme circadien (ou quotidien), mais aussi selon un rythme biologique hebdomadaire. Saviez-vous que notre Créateur a mis en place un « repos » spirituel hebdomadaire pour vous ? Ce repos s’appelle le sabbat. Mais ce jour n’est pas le dimanche, ni un « jour quelconque dans la semaine ». Il s’agit d’un jour spécifique de la semaine, d’une durée de vingt-quatre heures. Voyez vous-même quel est ce jour en lisant notre brochure intitulée Quel est le jour du sabbat chrétien ? Pourquoi refuser d’être revigoré par ce repos, par cette pause, hebdomadaire nous permettant d’être en contact avec le Créateur de la vie ?