Dieu fait-Il partie de votre mariage ?

Barbie Woolley
Commenter cet article

J’avais 22 ans la première fois que j’ai posé les yeux sur celui qui devint mon mari. Nos yeux se sont juste croisés pendant un court instant, mais la connexion était établie. Nous nous sommes mariés trois ans plus tard. Cet homme de 28 ans, plus âgé et plus sage, a commencé à m’apprendre beaucoup de choses. Très rapidement, j’appris que je pouvais avoir tout ce que je voulais, car mon mari était « généreux ».

Dieu n’était pas réel pour moi à cette époque. Il était juste un Être que j’allais rencontrer plus tard ! Mon époux et moi allions à l’Église le dimanche et payions nos dîmes, mais un jour nous avons reçu un grand choc : notre fille nous a informé qu’elle avait trouvé une grande vérité et qu’elle allait se rendre à l’Église le samedi, qu’elle ne viendrait plus à Noël et qu’elle ne voulait plus recevoir de cadeaux pour son anniversaire !

Dans ma tentative pour essayer de l’éloigner de ces idées farfelues, j’ai commencé à lire la littérature concernant son Église et ses croyances. D’abord, j’ai lu au sujet du sabbat et j’ai réalisé, à ma grande surprise, qu’elle était dans le vrai (Genèse 2 :2-3). En approfondissant de plus en plus, je n’avais plus l’ombre d’un doute sur le fait que nous ne devions plus participer à des célébrations païennes comme Noël, les Pâques, les anniversaires et d’autres fêtes. Aïe ! Il fallait maintenant annoncer cela à mon mari.

Lorsque je me penche sur l’histoire de notre famille, avec cette grande vérité que ma fille a reçue en premier, je peux voir la main de Dieu pendant chacun de ces jours. Notre grand Dieu savait qu’Il devait m’appeler en premier, car j’adorais mon mari et je l’aurais suivi aveuglément dans la véritable Église de Dieu, sans me poser de questions. Dieu m’a obligé à Lui prouver que je répondrais à Son appel et que je Le suivrais – avec ou sans mon mari (Matthieu 16 :24). Sept ans plus tard, Dieu ouvrit les yeux de mon époux à la vérité et maintenant nous sommes tous dans l’Église de Dieu.

Lorsque j’ai reçu le don du Saint-Esprit, Dieu m’a révélé que mon mari méritait d’avoir une femme « généreuse » (Actes 20 :35). Ce don de générosité, le fait de « donner », a apporté de l’unité et de la réussite à nos 36 années de mariage. Nous avons reçu d’autres dons en supplément : la joie, la bienveillance, la douceur et la paix (Galates 5 :22). Lorsque les deux conjoints donnent 100% de leur temps, ils reçoivent aussi 100% du temps de l’autre. Une de mes phrases favorites, prononcées par mon mari, est : « Comme j’aime la nouvelle personne que tu es devenue ! » Si vous voulez savoir comment créer la même unité et la même réussite dans votre vie, je vous recommande de lire la brochure de l’Église intitulée Le plan divin pour un mariage heureux.