Attaques contre la police britannique

Commenter cet article

Une étude récente sur les policiers britanniques a révélé des résultats surprenants : « Huit policiers sur dix ont été agressés physiquement et un tiers ont été blessés l’an dernier » (The Times, 1er juillet 2019). Au cours de la période 2017-2018, le nombre d’agressions contre des agents de police a augmenté de 20%, soit plus de 26.000 au total. Un tiers des policiers interrogés ont déclaré avoir subi des blessures si graves qu’ils ont eu besoin de soins médicaux. L’an dernier, les policiers ont posé plus de 500.000 jours d’arrêt maladie pour des raisons de santé mentale. Un policier britannique est attaqué toutes les 20 minutes. L’anxiété fait depuis longtemps partie du travail des policiers, mais elle atteint aujourd’hui des niveaux épiques, en particulier en Grande-Bretagne, un pays historiquement respectueux des lois où les « bobbies » britanniques n’étaient pas armés. Cependant, les prophéties bibliques offrent une perspective unique pour cette recrudescence des attaques contre les officiers chargés de maintenir la paix et de protéger la société. La Bible dit que « dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles [dangereux, stressants]. Car les hommes seront égoïstes […] hautains […] insensibles […] intempérants, cruels, ennemis des gens de bien » (2 Timothée 3 :1-3). Le prophète Ézéchiel a écrit : « Voici la fin […] L’orgueil s’épanouit ! La violence s’élève, pour servir de verge à la méchanceté » (Ézéchiel 7 :2, 10-11).

Malheureusement, ces comportements violents et agressifs ne se limitent pas à la Grande-Bretagne. En regardant tout autour de nous dans le monde, nous voyons de moins en moins de gens respecter l’autorité. Non seulement beaucoup méprisent ceux qui sont dépositaires de l’autorité, mais ils prennent aussi des mesures violentes à leur encontre. Pour mieux comprendre l’importance de l’époque dans laquelle nous vivons et pour savoir où tout cela nous mène, assurez-vous de lire notre article intitulé « Vivons-nous dans les derniers jours ? »