La Grèce muscle son armée

Commenter cet article

Les tensions s’intensifient entre la Turquie et la Grèce, alimentées en partie par l’énergique exploration pétrolière turque dans les eaux territoriales grecques. En réponse aux actions de la Turquie, la Grèce cherche à accroître son arsenal militaire (Politico, 14 septembre 2020 ; Le Monde, 16 septembre 2020). « Malgré la profonde récession causée par la crise du coronavirus et un déficit budgétaire croissant, Athènes a décidé qu’il était temps d’agir. Avions de chasse, frégates, torpilles et hélicoptères sont tous sur la liste d’achats du Premier ministre Kyriakos Mitsotakis ». Cela augmentera les dépenses militaires grecques d’environ un tiers au cours des dix prochaines années. Même maintenant, des rapports décrivent que des dizaines de flottilles de la marine de chaque nation commencent à s’entasser les unes sur les autres, et « les diplomates craignent qu’une escalade accidentelle ou délibérée puisse déclencher un conflit à part entière ».  La France, proche alliée de la Grèce, sera l’un des principaux contributeurs au renforcement militaire de la nation. La Grèce espère également conclure un accord « d’assistance mutuelle en matière de défense » avec la France. Le soutien français à la position de la Grèce a récemment incité le président turc Erdogan à mettre en garde Paris : « Ne cherchez pas querelle au peuple turc, ne cherchez pas querelle à la Turquie » (Le Monde, 12 septembre 2020).

Le monde entre dans une période où les tensions qui couvent – qu’elles soient nouvelles ou anciennes –commenceront à dégénérer. Alors qu’il y a toujours eu des guerres et des bruits de guerre, la Bible révèle que ces situations inquiétantes vont augmenter en fréquence et en gravité potentielle à mesure que nous approchons des derniers jours (Matthieu 24 :4-8). Pour en savoir plus sur les signes de la fin des temps, lisez ou écoutez Quatorze signes annonçant le retour du Christ.