L’avenir prophétique de l’Allemagne

Commenter cet article

L’Allemagne est incontestablement devenue la nation la plus influente en Europe et une des plus influentes dans le monde. Alors que les ombres de son passé se dissipent, les prophéties bibliques nous annoncent-elles à quoi nous attendre ? Qu’arrivera-t-il à cette grande nation ? Quel rôle jouera-t-elle à la fin des temps ? Les réponses sont importantes !


Que vous évoque le nom « Allemagne » ? Peut-être pensez-vous aux berlines de luxe, telles que les BMW ou les Mercedes, connues dans le monde pour leur finition et leurs qualités mécaniques. Peut-être pensez-vous à l’ouverture des portes du pays aux migrants en 2015. Peut-être pensez-vous à l’équipe nationale de football qui avait gagné la Coupe du Monde 2014, avant d’être battue dès le premier tour cette année. Pour d’autres, l’Allemagne est synonyme d’Oktoberfest, célèbre pour la nourriture, la musique et la bière.

Mes arrière-grands-parents avaient quitté l’Allemagne juste avant la Première Guerre mondiale pour venir s’installer en Amérique. Nous aimions notre arrière-grand-mère et nous avons d’excellents souvenirs de nos visites chez elle, ainsi que chez d’autres membres de la famille. Elle était toujours gentille et affable, sans compter les délicieuses friandises toujours prêtes lorsque nous venions !

Les Allemands sont dignes de louanges à de nombreux égards. Cependant, il existe aussi un côté sombre. Vous avez forcément en tête les images d’Adolf Hitler et de l’Holocauste. Les images des camps de la mort et des croix gammées resteront à jamais comme une tache salissant le 20ème siècle. Certains d’entre vous ont peut-être visité des camps de concentration ou rencontré des survivants qui ont souffert l’inimaginable aux mains des nazis. Peut-être avez-vous connu personnellement cette horreur. Il est stupéfiant de voir que certains nient l’existence de l’Holocauste, malgré les preuves accablantes rapportées par ceux qui ont libéré les camps et les récits de ceux qui ont survécu aux déportations. Des actions horribles entachent assurément le passé de l’Allemagne.

Pourquoi parler de l’Allemagne au 21ème siècle ? Car en dépit des progrès effectués au cours des 70 dernières années et de toutes les libertés personnelles inscrites dans la loi allemande, certains s’inquiètent de l’avenir de l’Allemagne. Non sans raison.

Après la Deuxième Guerre mondiale, l’Allemagne fut divisée entre l’Est et l’Ouest. Les deux parties du pays furent réunifiées le 3 octobre 1990. Cet événement fut plutôt inattendu et tout le monde n’y était pas favorable. Notez ce commentaire écrit en 1992 : « Personne ne s’attendait [à la réunification]. Peu l’avaient anticipée et elle ne fut pas accueillie avec enthousiasme partout dans le monde. En Grande-Bretagne, le Premier ministre de l’époque, Margaret Thatcher, avait émis de grandes réserves. Elle craignait la puissance d’une Allemagne unifiée et elle le fit savoir […] Margaret Thatcher était clairement inquiète et elle convoqua une réunion à Chequers [résidence de campagne des Premiers ministres britanniques] pour parler du caractère national allemand, mais ni elle ni aucun autre dirigeant occidental n’avait le pouvoir de modifier le cours des événements » (The Germans : Who Are They Now ?, Alan Watson, page 11).

Est-il vrai que « personne ne s’attendait » à la réunification de l’Allemagne ? Non ! Dans la première moitié du 20ème siècle, Herbert Armstrong – notre prédécesseur dans cette Œuvre – avait écrit au sujet de l’Allemagne en annonçant qu’elle s’élèverait à nouveau comme une force destructive, unie et puissante. Comment le savait-il ? Cela est révélé dans les prophéties bibliques !

L’ancienne nation de l’Assyrie fut le précurseur de l’Allemagne moderne. Bien que vous ne trouviez nulle part le nom « Allemagne » dans la Bible, vous trouverez de nombreuses prophéties concernant l’Assyrie. Le but de cet article n’est pas de prouver les origines historiques des Allemands, mais si vous souhaitez étudier ce sujet en profondeur, demandez un exemplaire gratuit de notre publication « Le retour de l’Allemagne : un quatrième Reich ? » Dans les pages qui suivent, nous allons examiner quatre prophéties qui seront accomplies par l’Allemagne à la fin des temps.

 

Prophétie n°1 : l’Allemagne dominera l’Europe

En 2011, l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder fit une déclaration remarquable ! « La crise [économique] actuelle montre très clairement que nous ne pouvons pas avoir une monnaie unique sans avoir une même fiscalité, ainsi qu’une politique économique et sociale commune […] Nous devrons abandonner notre souveraineté nationale » (Reuters.com, Brian Rohan, 4 septembre 2011).

Cela commence désormais à se produire. Les nations européennes abandonnent leur souveraineté afin de permettre à l’Union européenne de fonctionner. En 2016, les Britanniques ont décidé de quitter l’Union européenne car de nombreux citoyens n’aimaient pas cet état de fait ! Mais lorsqu’un pays remet sa souveraineté, il y a forcément quelqu’un en charge. Qui remplira ce  rôle ? Notez ce qu’a écrit un journal irlandais en 2011 : « [Puisque l’Allemagne] fournit le filet de sécurité [financier] pour toute la zone euro, personne ne va argumenter avec eux concernant le fait qu’ils dirigent tout… » (Independent.ie, 21 août 2011).

Depuis lors, l’Allemagne a renforcé sa puissance au cœur de l’Union européenne. La chancelière Angela Merkel a été qualifiée de politicienne la plus importante en Europe et de femme la plus puissante du monde. Elle a aussi été décrite comme un génie politique qui « utilise l’Union européenne comme son outil […] pour réussir là où Bismarck, le Kaiser Guillaume II et Hitler ont échoué – transformer un continent entier en un grand Empire germanique » (DailyMail.co.uk, Dominic Sandbrook, 19 avril 2013).

La puissance et le prestige allemands grandissent à travers le monde. Dans un sondage effectué en 2013, l’Allemagne était considérée comme « le pays le plus populaire dans le monde » (BBC, 23 mai 2013). En janvier 2016, dans un sondage analysant 75 critères, l’Allemagne prit à nouveau la première place du classement en étant « le meilleur pays du monde » (sondage U.S. News & World Report, Fortune.com, 20 janvier 2016).

L’Allemagne devient un élément essentiel en Europe et dans le monde. Assistons-nous à l’émergence de la superpuissance mentionnée par l’apôtre Jean dans le livre de l’Apocalypse ? Au chapitre 17, il décrit une période de temps s’étalant du Moyen Âge à notre époque, au cours de laquelle des empires successifs s’élèvent et s’effondrent. « C’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. – Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Ce sont aussi sept rois : cinq sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps » (Apocalypse 17 :9-10). Jean écrivit qu’il y aurait sept royaumes successifs. Qui étaient leurs dirigeants ? Justinien, qui unifia la partie orientale et la partie occidentale de l’Empire romain en 554 apr. J.-C. ; Charlemagne qui fut couronné en l’an 800 ; Otto le Grand, couronné empereur du Saint-Empire en 962 ; Charles Quint en 1530 ; Napoléon dont l’Empire commença en 1804 ; puis l’alliance italo-allemande qui s’acheva avec l’engagement des puissances de l’Axe d’Hitler et de Mussolini dans la Deuxième Guerre mondiale. Ils représentent les six premiers rois. Le septième et dernier roi régnera sur dix autres rois juste avant le retour de Jésus-Christ et il tentera de combattre le Fils de Dieu. « Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête » (Apocalypse 17 :12-13).

Ces dix rois – ou dirigeants politiques – remettront volontairement leur autorité à un puissant leader que la Bible appelle la bête. De nos jours, nous ne voyons assurément pas la puissance de la bête dans sa forme finale, mais assistons-nous à la pose des premiers éléments de sa fondation ?

Certains diront qu’il n’y a aucun mal à ce que l’Allemagne occupe un rôle plus important sur le continent européen. Après tout, l’Allemagne n’est-elle pas un des plus proches alliés des États-Unis ? Effectivement, les Allemands sont les amis des Américains… pour l’instant. Mais n’oublions pas qu’il y a seulement 75 ans, la Grande-Bretagne, la France, les États-Unis, le Canada et beaucoup d’autres nations étaient impliqués dans une guerre féroce et jouaient leur survie contre l’Allemagne et l’Italie. La Bible révèle que cela se produira à nouveau.

 

Prophétie n°2 : l’Allemagne va se réarmer

Depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, l’Allemagne a adopté une posture pacifiste et antimilitariste, comme pour se débarrasser des horreurs du passé. Cependant, la situation est en train de changer. En 2014, le ministre allemand de l’Économie a appelé à « l’établissement d’une industrie d’armement européenne, indépendante des USA et avec un solide socle allemand » (GermanForeignPolicy.com, 8 décembre 2014).

Les États-Unis se réjouissent de la nouvelle volonté allemande de se réarmer et d’employer sa puissance militaire ! Au cours du forum Allianz à Berlin, le secrétaire américain de la Défense, Ashton Carter, salua le fait que l’Allemagne acceptait d’assumer un plus grand rôle de commandement militaire. Il exhorta les Allemands à investir davantage dans la défense, en affirmant que le pays devait « renforcer ses dépenses militaires pour “s’assurer que les investissements de défense allemands soient à la hauteur du rôle dirigeant de l’Allemagne” » (Defense.gov, Sheryl Pellerin, 22 juin 2015).

Pourquoi les Américains refuseraient-ils que les Allemands supportent davantage le coût de leur propre défense ? Les États-Unis ne peuvent pas être la police du monde, surtout pour un pays qui est déjà en mauvaise posture avec sa propre dette. Les Allemands savent qu’ils ne peuvent pas dépendre des Américains sur le long terme et ils commencent à reformer une puissante armée.

Comment cela se traduit-il dans les faits ? Encore une fois, les nations européennes sont en train d’abandonner leur souveraineté nationale et ce manque de gouvernance doit être comblé. Comme l’explique l’article suivant publié en 2017, un nombre croissant de pays européens incorporent certaines de leurs propres unités militaires à l’armée allemande, la Bundeswehr :

« La 81ème brigade motorisée de Roumanie va rejoindre la division de force de réaction rapide de la Bundeswehr, tandis que la 4ème brigade tchèque de déploiement rapide, qui a servi en Afghanistan et au Kosovo et qui est considérée comme le fer de lance de l’armée tchèque, va faire partie intégrante de la 10ème division blindée allemande. Ces pays marchent ainsi dans les pas des deux brigades néerlandaises dont l’une a déjà intégré la division de force de réaction rapide de la Bundeswehr et l’autre a été incorporée à la 1ère division blindée allemande […]

« Selon Carlo Masala, professeur de politique internationale à l’université de la Bundeswehr à Munich, “le gouvernement allemand montre qu’il souhaite aller de l’avant avec l’intégration militaire européenne” – même si d’autres sur le continent sont encore réticents » (ForeignPolicy.com, Elisabeth Shaw, 22 mai 2017).

Dans ces fusions, il faut bien que quelqu’un soit en charge. Devinez qui ? Les Allemands. Voyez-vous ce qu’il se passe ? Tout se déroule lentement, paisiblement et pour promouvoir la paix – en luttant par exemple contre le terrorisme. Mais petit à petit, l’Allemagne commence à dominer l’Europe politiquement et militairement.

Si nous n’avions rien pour nous guider, ni la compréhension des prophéties, nous pourrions éventuellement considérer que le réarmement de l’Allemagne est une bonne chose. Qu’y aurait-il de mieux pour l’Amérique qu’un allié puissant de l’autre côté de l’Atlantique ? Particulièrement s’il s’attache à des principes démocratiques, aux libertés individuelles et à la responsabilisation fiscale. Le problème est que les prophéties parlent de la dernière résurgence d’une ancienne nation européenne qui conduira le monde dans une escalade militaire jamais vue auparavant. Le chapitre 11 de Daniel décrit une prophétie s’étalant sur environ 2500 ans, depuis l’Empire perse jusqu’au retour de Jésus-Christ. Un des principaux thèmes de ce passage est le conflit persistant entre le « roi du Nord » (ou du Septentrion) et le « roi du Sud » (ou du Midi). La superpuissance européenne sera le « roi du Nord ». Voici comment Daniel décrit ce dernier : « Il n’aura égard ni aux dieux de ses pères, ni à la divinité qui est l’objet du désir des femmes ; il n’aura égard à aucun dieu, car il se glorifiera au-dessus de tous. Toutefois il honorera le dieu des forteresses sur son piédestal ; à ce dieu, que ne connaissaient pas ses pères, il rendra des hommages avec de l’or et de l’argent, avec des pierres précieuses et des objets de prix » (Daniel 11 :37-38).

Daniel montra que le roi européen du Nord adorera le « dieu des forteresses » – des « forces armées ». Cet empire cherchera tellement à développer et à posséder les armes les plus puissantes sur la Terre que la Bible le décrit comme adorant sa propre puissance militaire. De qui s’agira-t-il ? Pas des États-Unis et de leur dette démesurée. Il s’agira de la puissance de la bête à venir, conduite par l’Allemagne, qui plongera le monde dans une course aux armements qui laissera loin derrière les États-Unis, la Grande-Bretagne et leurs alliés.

Pourquoi est-ce si important ? Car l’équilibre des forces est en train de changer. Notre monde est en pleine mutation et les normes en application depuis quelques décennies sont en train de disparaître !

 

Prophétie n°3 : l’Allemagne partira en guerre

Comme nous l’avons vu, l’Allemagne se réarmera d’une façon effrayante. Et ces armes seront utilisées lors des terribles guerres à venir : « C’est avec le dieu étranger qu’il agira contre les lieux fortifiés ; et il comblera d’honneurs ceux qui le reconnaîtront, il les fera dominer sur plusieurs, il leur distribuera des terres pour récompense. Au temps de la fin, le roi du midi se heurtera contre lui. Et le roi du septentrion fondra sur lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec de nombreux navires ; il s’avancera dans les terres, se répandra comme un torrent et débordera » (Daniel 11 :39-40).

Daniel expliqua que le roi du Nord – la puissante bête européenne bâtie autour de l’Allemagne – partira en guerre. Il envahira le Moyen-Orient où il écrasera une confédération musulmane – le roi du Sud – et il occupera Jérusalem. Une guerre éclatera. La tension qui monte actuellement entre le Nord et le Sud (entre l’Europe et le monde musulman) finira par exploser.

Que se passera-t-il pour les nations de souche israélite (dont la France, la Belgique, la Suisse, la Grande-Bretagne, les autres pays du nord-ouest de l’Europe, le Canada et les États-Unis) ? Ces pays seront également dominés par ce mastodonte européen. Ésaïe rapporte que Dieu utilisera l’Allemagne – l’Assyrie des temps modernes – pour punir ces nations occidentales de leurs péchés. Dieu déclare dans Ésaïe 10 :5-6 : « Ha ! l’Assyrie, verge de ma colère ! Et le bâton qui est dans leur main, c’est mon indignation ! Je l’enverrai contre une nation profane ; et je lui donnerai un mandat contre le peuple de ma fureur, pour le butiner et le piller, et pour le fouler aux pieds comme la boue des rues » (Darby). L’Assyrie fit cela dans le passé lorsqu’elle s’empara du royaume d’Israël, installé dans le nord, en 721 av. J.-C. et qu’elle emmena toute la nation en captivité.

Mais cette prophétie a une dualité. Les anciennes tribus d’Israël se trouvent aujourd’hui dans le nord-ouest de l’Europe, en Amérique et dans les pays du Commonwealth britannique – des nations présentant des comportements de plus en plus immoraux et impies. Dieu utilisera une terrible nation guerrière pour les corriger, comme Il le fit jadis. L’Allemagne – l’Assyrie moderne – remplira ce rôle. Comment pouvons-nous en être certains ? Voyons ce que dit la prophétie dans Ésaïe 27 :13 : « En ce jour, on sonnera de la grande trompette, et alors reviendront ceux qui étaient exilés au pays d’Assyrie […] et ils adoreront l’Éternel, sur la montagne sainte, à Jérusalem. »

À la fin des temps, un peuple sera réuni au son de la dernière trompette. Ils reviendront d’une captivité au pays d’Assyrie. Ce passage parle clairement du second Avènement de Jésus-Christ. Il ne peut pas s’agir de l’ancien Israël, car ils ne sont jamais rentrés d’Assyrie vers leur territoire. Cette prophétie parle donc d’un événement à venir.

L’Allemagne se réarmera. L’Allemagne dominera l’Europe. Et l’Allemagne partira en guerre. C’est l’avertissement au sujet des Allemands – et l’avertissement pour ceux qu’ils vaincront. Mais une bonne nouvelle attend également ces nations !

 

Prophétie n°4 : repentance et reconstruction

Après que l’Allemagne aura vaincu les nations israélites et islamiques, elle combattra une gigantesque horde venue de l’Orient. Il s’agit de la Troisième Guerre mondiale tant redoutée et cet affrontement militaire provoquera la mort d’un tiers de l’humanité (Apocalypse 9 :12-19) ! Cependant, ces armées finiront par unir leurs forces au cours de la célèbre « bataille d’Harmaguédon ». Elles se rassembleront à Megiddo, au nord de Jérusalem, afin d’affronter une troisième force en présence – Jésus-Christ qui reviendra dans toute Sa gloire. Mais le combat sera joué d’avance. Le Christ les vaincra, Il détruira sèchement leurs armées, puis Il précipitera la bête et le faux prophète dans l’étang de feu (Apocalypse 19 :20).

Ce qui suit représente un espoir considérable pour le peuple allemand ! Après cette terrible bataille – après que l’humanité aura été humiliée et corrigée – il restera malgré tout des survivants. Jésus-Christ les rassemblera depuis le pays d’Assyrie et d’ailleurs. Ils recevront de l’eau et de la nourriture. Ils seront guéris de leurs blessures et de leurs meurtrissures. Jésus-Christ lancera une campagne de reconstruction à travers le globe. Les gens recevront des maisons, des terrains et l’opportunité de prendre un nouveau départ. La différence à cette époque-là est qu’ils connaîtront le véritable Dieu et Sa vérité. Ils auront aussi accès à Son Saint-Esprit. Les choses s’amélioreront.

Notez la prophétie encourageante à la fin d’Ésaïe 19. Elle concerne le début du règne millénaire de Jésus-Christ, après qu’Il sera revenu sur Terre : « Ainsi l’Éternel frappera les Égyptiens, il les frappera, mais il les guérira ; et ils se convertiront à l’Éternel, qui les exaucera et les guérira. En ce même temps, il y aura une route d’Égypte en Assyrie : les Assyriens iront en Égypte, et les Égyptiens en Assyrie, et les Égyptiens avec les Assyriens serviront l’Éternel » (Ésaïe 19 :22-23).

Quelle prophétie remarquable ! Elle annonce une époque de paix après la Troisième Guerre mondiale. La paix régnera entre des nations qui auront combattu entre elles et contre Jésus-Christ à Son retour ! Non seulement la paix régnera, mais les Allemands, les Arabes, les Européens, les Américains et les autres travailleront ensemble pour reconstruire la société. « En ce même temps, Israël sera, lui troisième, uni à l’Égypte et à l’Assyrie, et ces pays seront l’objet d’une bénédiction. L’Éternel des armées les bénira, en disant : Bénis soient l’Égypte, mon peuple, et l’Assyrie, œuvre de mes mains, et Israël, mon héritage ! » (Ésaïe 19 :24-25).

Quel avenir formidable ! Cela aura lieu au début du Millénium, lorsque le Christ aura écrasé toute résistance. Dieu ne hait pas l’Allemagne – au contraire, Il aime le peuple allemand ! La Bible montre qu’Il utilisera leur force et leurs immenses talents pour aider à reconstruire le monde, après qu’ils se seront repentis.

De nos jours, l’avertissement concerne autant les nations modernes d’Israël que le peuple allemand. Ils sont avertis de ne pas se laisser entraîner dans un système qui montrera à nouveau sa face hideuse avec des résultats catastrophiques. Lorsque tout sera fini, le message est aussi que Dieu est un Dieu d’amour et qu’Il ramènera les êtres humains vers Lui. Les nations commenceront à se reconstruire. Cet effort sera dirigé par les nations d’Israël, l’Égypte et l’Allemagne – les ennemis de la fin des temps deviendront les alliés de l’époque suivante.

Les prophéties bibliques convergent vers le formidable but du plan divin. C’est si facile à comprendre lorsque nous laissons Dieu nous l’expliquer, et que nous l’acceptons avec un cœur et un esprit ouverts. Remercions Dieu pour Sa miséricorde, Sa force, Sa puissance et Sa sagesse. Il laissera les grandes nations du monde apprendre des leçons essentielles. Finalement, Il fera preuve de miséricorde envers tous ceux qui accepteront Sa voie et qui Lui obéiront. Nous pouvons donc regarder vers l’avenir, lorsque toutes les nations bénéficieront de la paix prophétisée, y compris l’Allemagne.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +