Le coronavirus va-t-il changer la donne au Moyen-Orient ?

Commenter cet article

Le prix du pétrole est en chute libre, et pour les pays du Moyen-Orient dépendant des revenus du pétrole pour soutenir leur économie, c’est une très mauvaise nouvelle. Le budget de l’Irak pour 2020 a estimé que le prix moyen du pétrole pour l’année serait de 56 dollars américains le baril (Le Point, 19 mars 2020), pourtant le pétrole est tombé à moins de 20 $ le baril (au moment où nous écrivons ces lignes) et continue de montrer des signes de faiblesse. L’immobilisation des compagnies aériennes nationales arabes en raison d’une réduction drastique des voyages et de l’annulation des pèlerinages annuels et autres célébrations va encore diminuer les revenus nationaux. Certains pays de la région, comme l’Iran, ont été lents à réagir à la pandémie, et plusieurs dirigeants importants sont d’ores et déjà décédés du virus. Officiellement, l’Iran a l’un des taux de mortalité suite au Covid-19 les plus élevés au monde – mais des rapports non officiels suggèrent que les taux de mortalité soient bien plus élevés que ce qui a été rapporté. Les malheurs et les craintes d’effondrement s’étendent bien au-delà de l’Irak et de l’Iran. The Spectator brosse un tableau sombre de la région : « Le Yémen est fortement menacé d’effondrement. Le Liban n’a pas honoré sa dette extérieure et se retrouve en faillite fonctionnelle. La Syrie est détruite. La Libye s’est effondrée. Le déplacement démographique produit par le conflit dans ces pays favorise les conditions idéales pour la propagation des virus ; tout comme Gaza, l’un des endroits les plus densément peuplés de la planète » (4 avril 2020). L’Arabie Saoudite et certains pays des Émirats arabes unis pourraient mieux s’en sortir.

Les populations de ces nations souffrent, alors même que leurs dirigeants s’efforcent de gérer cette crise. Une fois la pandémie passée, l’équilibre des pouvoirs pourrait changer à travers le Moyen-Orient. L’Iran, par exemple, se tourne de plus en plus vers la Chine pour obtenir de l’aide (Courrier International, 7 avril 2020). Ce dont beaucoup ne se souviennent pas aujourd’hui, c’est que Dieu guide le cours de l’Histoire (Job 12 :23 ; Daniel 4 :25). La Bible prédit qu’un « roi du Sud » se lèvera au Moyen-Orient à la fin de cette ère (Daniel 11 :5). Un leader fort, capable de diriger toute la région, pourrait-il renaître des cendres laissées par cette pandémie ? Les événements actuels au Moyen-Orient pourraient préparer le terrain pour son arrivée. Pour plus de détails sur ce sujet qui donne à réfléchir, lisez ou écoutez notre brochure Le Moyen-Orient selon la prophétie.