Les réseaux sociaux augmentent l’anxiété et la dépression

Commenter cet article

L’équivalent de la sécurité sociale britannique (le NHS) considère que l’abus de réseaux sociaux peut nuire à la santé ! Il existe une « crise de la santé mentale chez les jeunes alors que la culture du selfie voit l’anxiété augmenter de 42% en 5 ans […] à l’image d’une génération sous pression afin d’être “toujours à la page” sur les réseaux sociaux, en alimentant le harcèlement, l’insécurité et les craintes concernant l’image corporelle […] Les filles ont deux fois plus de risques d’être diagnostiquées avec une condition [d’anxiété] que les garçons » (The Telegraph, 22 janvier 2017).

Les Britanniques ne sont pas les seuls à le déplorer. « Une grande étude menée par l’université de Pittsburgh sur de jeunes adultes montre que les utilisateurs intensifs de réseaux sociaux présentaient trois fois plus de risques d’être dépressifs que les utilisateurs occasionnels […] Au Canada […] les jeunes qui utilisent les réseaux sociaux plus de deux heures par jour sont beaucoup plus sujets à avoir une santé mentale “passable” ou “médiocre” que les utilisateurs occasionnels » (Huffington Post, 14 septembre 2016).

La Bible déclare que « l’inquiétude dans le cœur de l’homme l’abat, mais une bonne parole le réjouit » (Proverbes 12 :25). Malheureusement, de nos jours, la plupart des gens vivent dans des foyers brisés et ils vivent leur vie à toute vitesse sans prendre le temps d’avoir de véritables interactions personnelles. Beaucoup cherchent à être acceptés à travers les réseaux sociaux et les relations en ligne. Le retour de Jésus-Christ marquera le rétablissement des relations familiales fortes (Malachie 4 :6) qui conduiront à la joie durable pour les futures générations d’adultes et d’enfants (Ésaïe 65 :20-25 ; Zacharie 8 :4-5). Pour en apprendre davantage à ce sujet, lisez notre article La guerre de Satan contre les valeurs familiales.