Un médecin licencié pour avoir averti des dangers de l’homosexualité

Commenter cet article

En 2014, le Dr Paul Church, urologue à Boston, avait été licencié à cause de ses commentaires sur les risques sanitaires liés à l’homosexualité.

Le Dr Church aurait écrit : « Il existe des preuves irréfutables que certains comportements habituels au sein de la communauté homosexuelle ne sont pas sains et présentent un risque élevé de conséquences médicales graves, dont les MST, le VIH et le sida, le cancer anal, l’hépatite, les infections parasitaires intestinales et les troubles psychiatriques […] L’espérance de vie est fortement réduite à cause du VIH/sida, des complications liés aux autres problèmes de santé et au suicide. Cela devrait rendre [ces comportements] répréhensibles dans le milieu médical, qui a l’obligation de promouvoir et de présenter des comportements et des modes de vie sains” » (Christianity Today, 27 septembre 2015). L’appel du Dr Church a été rejeté à l’été 2015 (CatholicCulture.org, 16 septembre 2015).

Depuis des milliers d’années, la Bible met en garde contre les dangers des pratiques non-saines en termes de santé. C’est une des raisons pour lesquelles Dieu a promis : « Si tu observes toutes [mes] lois, je ne te frapperai d’aucune des maladies dont j’ai frappé les Égyptiens » (Exode 15 :26). Il est ironique que dans nos sociétés médicalement avancées, il soit « politiquement incorrect » d’avertir au sujet des comportements à risque, comme ce fut le cas lorsque des scientifiques commencèrent à alerter contre les dangers du tabac dans les années 1960 et 1970. Pour en apprendre davantage sur les bénéfices liés à l’observance des lois sanitaires bibliques, lisez notre article L’épidémie d’Ébola était-elle évitable ?