Violence déchaînée au Mexique

Commenter cet article

Selon le ministre de l’Intérieur du Mexique : « Presque 30.000 personnes ont été tuées l’année dernière, la pire année [en homicides] jamais enregistrée au Mexique […] Mais les analystes en matière de sécurité émettent des doutes concernant les chiffres communiqués par le gouvernement, en disant que c’est très probablement pire » (Deutsche Welle, 21 janvier 2018 ; Lesinrocks.com, 23 janvier 2018). Les chiffres du gouvernement se basent sur le nombre des cas de meurtres gérés par les autorités, et non sur le nombre réel de meurtres. Le blâme revient aux cartels de la drogue et au président mexicain qui a échoué en matière de sécurité. Les autorités mexicaines continuent de découvrir des fosses communes de cadavres en rapport avec la drogue – dont certaines ont été probablement creusées à l’aide de bulldozers. « L’État mexicain de Veracruz manque de place pour des centaines de nouveaux cadavres déterrés » et a cessé les fouilles parce qu’il n’y a plus de places pour entreposer les corps en attente de tests médico-légaux (Deutsche Welle et Courrier international,17 mars 2017). Même si 2017 a établi un nouveau record en matière d’homicides, le plus affligeant c’est que les cartels de la drogue, eux, tuent des dizaines de milliers de personnes depuis des années.

La brutalité et le manque de respect à l’égard de la vie humaine démontrés par les cartels de la drogue au Mexique ne sont pas propres à cette nation éprouvée. Aujourd’hui, nous observons une violence accrue et une brutalité en constante augmentation dans les sociétés tout autour du monde. Les prophéties bibliques ont prédit depuis longtemps que « dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent […] irréligieux, insensibles [manquant d’affection naturelle] […] cruels, ennemis des gens de bien » (2 Timothée 3 :1-4). La violence de ces attributs du caractère est de plus en plus en évidence aujourd’hui. Malheureusement, les dirigeants modernes semblent incapables de gouverner leurs nations en assurant la protection des populations. La Bible révèle qu’une époque s’en vient où des enseignants efficaces montreront au monde le chemin de la paix (Ésaïe 2 :2-4 ; 30 :20-21). Ces dirigeants régneront avec fermeté (Apocalypse 19 :15), mais aussi avec droiture, justice et miséricorde (Ésaïe 16 :5). Le carnage à l’échelle mondiale auquel nous assistons aujourd’hui cessera finalement lorsque Jésus-Christ reviendra pour établir Son gouvernement ici-bas (Ésaïe 9 :5-6). Pour de plus amples renseignements concernant cet important sujet, lisez notre article intitulé : « Dieu dirige-t-Il les affaires du monde ? »