Coronavirus, confinement et dépression

Commenter cet article

Nous vivons assurément une époque étrange et particulière. Beaucoup de gens ont peur. J’ai lu récemment que plus de 50% de la population mondiale était confinée. Bien que les conditions de « confinement » ou de « quarantaine » changent d’un pays à l’autre, le résultat est que nous passons beaucoup de plus de temps à l’isolement et que nous sommes bien moins au contact des autres. Et lorsque nous sommes en présence d’autres personnes, nous devons appliquer la « distanciation sociale » (rester à plus de 2 mètres les uns des autres) et porter des masques qui peuvent encore accroître le sentiment d’isolement. Nous ne pouvons même pas voir les expressions faciales derrière ces masques.

Les êtres humains sont des créatures sociables qui ont besoin d’interactions avec leurs semblables pour rester en bonne santé mentale. Même les introvertis ont besoin de passer occasionnellement du temps avec les autres. Selon un article publié le mois dernier, « une étude récente de la revue médicale The Lancet mentionnait que l’impact psychologique de la quarantaine pouvait être élevé, en provoquant tout un éventail de problèmes de santé mentale allant de l’anxiété à la colère, en passant par l’insomnie, la dépression et le trouble de stress post-traumatique (TSPT) ». Les facteurs suivants peuvent encore empirer ces conditions : « La peur d’être infecté, la frustration, l’ennui, les pénuries de denrées, le manque d’information, les pertes financières et la stigmatisation liée au fait de contracter la maladie » (CNBC, 20 mars 2020).

MAIS, le confinement doit­-il forcément se terminer en dépression ? Pouvons-nous contrôler le fait que nous commencions à déprimer ou non pendant une quarantaine ? La bonne nouvelle est que la réponse est OUI ! Et il existe des actions que nous pouvons engager afin de conserver une bonne santé mentale et émotionnelle. Nous pouvons rester heureux et posséder la paix d’esprit pendant cette époque difficile !

En cherchant un peu sur Internet, vous trouverez de nombreux articles mentionnant des actions faciles à mettre en œuvre pendant le confinement. L’article précédemment cité de CNBC énumère une série d’actions que toute personne peut entreprendre afin d’éviter la dépression liée au confinement et garder une attitude positive :  

  • Établissez une routine – Ne restez pas en pyjama, prenez une douche et faites une liste des choses que vous souhaitez effectuer pendant la journée, afin de créer un sentiment de normalité et de productivité.
  • Brisez la monotonie – Trouvez des tâches différentes pour fractionner votre journée. Lorsque cela est possible, changez d’environnement pour effectuer ces différentes activités.
  • Prenez soin de votre corps – Mangez sainement, dormez suffisamment et faites de l’exercice [physique ou mental] quotidiennement. Cela peut être une séance d’entraînement à domicile ou une introspection.
  • Aidez les autres – Si vous n’êtes pas soumis à un confinement strict et que vous êtes en mesure de le faire, trouvez des façons d’aider ceux qui ont besoin d’assistance en fonction de votre santé et des restrictions mises en place par les autorités locales. Vous pourriez par exemple faire les courses pour un voisin ou l’aider à commander en ligne.
  • Restez connecté(e) – Utilisez la technologie à bon escient afin de rester connecté(e) avec vos collègues, vos amis et votre famille par téléphone, par texto, par vidéo conférence ou sur les réseaux sociaux.
  • Limitez votre exposition aux médias – Restez informé(e) de la situation à travers des sources fiables, mais limitez votre exposition aux actualités dans les médias et sur les réseaux sociaux afin de ne pas vous sentir accablé(e).
  • Préparez une réserve de médicaments – Si vous suivez un traitement médical, l’Agence nationale de santé mentale recommande de demander à votre médecin de vous délivrer une ordonnance de longue durée afin d’avoir à domicile les médicaments nécessaires pour la durée de la quarantaine.
  • Luttez contre l’ennui – Visionnez des séries télévisées [instructives], lisez et explorez des sujets que vous aviez laissé de côté afin de lutter contre l’ennui et de rester mentalement actif.
  • Évitez le surmenage – Fixez des limites strictes à votre travail afin de ne pas vous laissez déborder et de prendre le temps de vous relaxer.
  • Focalisez-vous sur les choses positives – Tournez-vous vers les bonnes nouvelles et honorez le personnel soignant et ceux qui travaillent sans relâche pour venir à bout de la situation.
  • Un jour à la fois – Ne vous projetez pas trop loin dans l’avenir. Souvenez-vous que les mesures [de confinement] sont temporaires et que vous n’êtes pas seul(e).

Nous devrions nous focaliser sur deux actions en particulier.

Premièrement, comme l’article le mentionne, nous devons « rester connectés » avec les autres en leur parlant. En raison du confinement et de la distanciation sociale, nous devons faire cela au moyen de la technologie – ancienne ou moderne. Les appels téléphoniques et les conversations vidéo sont des moyens puissants de faire cela. Les emails et les textos peuvent aussi être utilisés. La Bible nous ordonne de « nous inciter à l’amour et aux œuvres bonnes » (Hébreux 10 :24, Colombe), ou comme le traduit la Bible du Semeur, à « nous encourager mutuellement à l’amour et à la pratique du bien ». La Bible nous ordonne aussi de nous aimer les uns les autres (Jean 13 :34-35) et de nous comporter de façon amicale les uns avec les autres (Proverbes 18 :24). Aller vers les autres et communiquer avec eux les encouragera et, en retour, cela nous encouragera également !

Deuxièmement, nous devons nous souvenir que Dieu est notre protecteur (Psaume 33 :20) et que nous ne devons pas nous inquiéter car Il a toujours le contrôle de la situation (Matthieu 6 :25-34) ! Il ne nous abandonnera pas (Hébreux 13 :5). Et si nous faisons confiance à Dieu, que nous L’aimons et que nous aimons Ses lois, Il nous accordera une paix formidable (Psaume 119 :165). Lorsque nous Lui adressons nos prières, nous devons avoir confiance qu’Il les entend et qu’Il prendra soin de nous !

La dépression peut arriver plus facilement lorsque nous sommes en quarantaine, mais nous pouvons l’éviter si nous mettons en œuvre certains principes. Nous pouvons être heureux et avoir la paix d’esprit, même si nous sommes physiquement isolés. Pour découvrir d’autres conseils à ce sujet, assurez-vous de lire notre article « Sept étapes vers le bonheur ».