“Gardez-vous d’être troublés…”

Commenter cet article

Les experts psychiatriques à travers le monde rapportent, avec une inquiétude croissante, que le stress – physique et mental – ne cesse de dégrader la société, provoquant une augmentation des suicides, des abandons familiaux, de la maltraitance des personnes âgées et des fugues d’enfants. Le symptôme en tête de liste de cette crise de santé mondiale est la dépression, définie comme l’incapacité d’un individu à faire face aux circonstances, le menant à un point de rupture et au repli sur soi.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, « la maladie mentale touche le fonctionnement psychosocial et cognitif de l’individu, diminuant ainsi de manière importante son rôle social et sa productivité dans la communauté. En outre, du fait que les maladies mentales sont incapacitantes et se prolongent pendant de nombreuses années, elles prélèvent un tribut énorme sur les ressources émotionnelles et socio-économiques des parents qui s’occupent du patient, notamment si le système de santé est incapable de proposer des traitements et une aide à un stade précoce » (Aide-mémoire 218, OMS, 2001).

Le rapport énumère ensuite « les coûts économiques et sociaux », à l’échelle mondiale, causés par « les pertes de production dues aux décès prématurés par suicide […] les pertes de production du fait de l’incapacité des personnes atteintes de travailler, à court, moyen ou long terme […] le coût des accidents provoqués par des personnes psychologiquement perturbées, ce qui est particulièrement dangereux chez les conducteurs de train, les pilotes d’avions et les ouvriers d’usine […] le chômage, l’aliénation et la criminalité des jeunes dont les problèmes dans l’enfance (dépression, troubles du comportement par exemple) » (ibid.) – la liste semble interminable.

Jésus-Christ avait mis en garde Ses disciples qu’aux temps de la fin, ces problèmes domineraient la scène mondiale. Mais face à cette misère humaine prophétisée, Il leur dit : « Gardez-vous d’être troublés » (Matthieu 24 :6). Jésus était-il insensible aux misères causées aux gens par les catastrophes naturelles, comme les séismes et les ouragans, ou par la guerre et les autres interventions humaines ? Voulait-Il que Ses disciples soient indifférents et insensibles aux souffrances à la fin de cette époque ?

Jésus connaît bien la condition humaine. Une prophétie concernant Son existence humaine sur la terre déclare : « Méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur et habitué à la souffrance, semblable à celui dont on détourne le visage, nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; et nous l’avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » (Ésaïe 53 :3-5).

Non, Il n’était pas insensible à la dévastation vers laquelle se dirige l’humanité et Il ne veut pas que les véritables chrétiens soient indifférents. Il existe un formidable plan de salut pour l’humanité entière, mais elle l’a rejeté depuis le commencement lorsqu’Adam et Ève désobéirent à leur Créateur en mangeant du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Depuis lors, l’humanité n’a jamais cessé de rejeter le mode de vie de Dieu, Ses lois et Son plan pour elle. Nous voulons faire les choses à notre manière, mais cela engendre le mal, la douleur et la misère humaine, à travers les maladies, les guerres et les catastrophes naturelles qui affectent le monde entier. Mais Dieu a compassion de Sa création. Environ 2000 ans plus tôt, Il envoya Son propre Fils, « qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte ; ainsi par la grâce de Dieu, il a souffert la mort pour tous » (Hébreux 2 :9). Cette étape était la clé de voûte du glorieux plan de Dieu pour l’humanité : Dieu traitant avec les hommes – en tant qu’homme – pour emmener l’humanité vers son ultime destinée (versets 6-8).

Jésus veut que Ses véritables disciples ne soient pas découragés ou distraits par les événements des temps de la fin et qu’ils gardent les yeux fixés sur les solutions proposées par Dieu, car les chrétiens sont nécessaires dans l’accomplissement de Son plan – un plan dans lequel ils auront des rôles très importants (Daniel 7 :27 ; Apocalypse 20 :4).

Commandez ou lisez en ligne notre brochure gratuite Votre ultime destinée. Cet ouvrage vous aidera à ne pas être « troublé ».