Après la non-apocalypse

Wallace Smith
Commenter cet article

Voilà, c’est presque derrière nous. En fait, la plupart d’entre vous lirez ces lignes après coup. Bientôt, le 21 décembre 2012 – et toute la folie New Age autour de cette date – ne sera plus qu’un lointain souvenir. Aucune collision avec une « planète X » ou avec « Nibiru ». Aucune inversion des pôles. Pas d’OVNI. Et donc, pas de nouvelle vague de paix et de prospérité dans le monde. Le 22 décembre amènera les mêmes problèmes que le 20 décembre – et le 21 décembre ne sera pas différent, ce sera un jour comme un autre. Que devons-nous faire maintenant ?

Lorsque le 21 décembre sera passé, avec les mêmes problèmes que d’habitude dans le monde – sans « manifestation cosmique » – comment réagiront les gens ? Pour ceux qui auront été le plus impliqué dans cette date, certains seront peut-être tentés de dire que quelque chose de grand s’est produit – mais que nous n’avons rien remarqué car les phénomènes des « énergies cosmiques » invisibles et éphémères se sont « infiltrés dans notre conscience galactique » pour commencer un « grand âge » de paix et de compréhension. Où peut-être, à l’inverse, diront-ils que la fin a commencé en douceur.

Les marchands ayant fait de grands bénéfices sur la crédulité des gens à propos de 2012 trouveront simplement un nouvel événement sensationnel pour faire encore plus d’argent sur le dos de ceux acceptent de dépenser pour cela. Ceux qui ont payé pour acheter des équipements spéciaux de survie, ou pour acheter des parcelles de terres sur les « points d’énergie » soi-disant favorisés par la nouvelle convergence cosmique, apprendront bientôt à leurs dépens qu’ils ont dépensé leur argent pour rien et qu’ils devront continuer à vivre comme avant. Malheureusement, toutes les personnes instables qui se sont suicidées car elles craignaient la fin 2012 n’auront pas cette opportunité.

Pour certains, les effets du 21 décembre se ressentiront surtout le 22 au matin, lorsqu’ils regretteront leurs choix et leurs actes pendant les fêtes nocturnes précédant la « fin du monde ». Cependant, de nombreuses personnes hausseront simplement les épaules, riront et penseront en elles-mêmes : « Bah, une fois de plus ! Encore une “fin du monde” annoncée qui n’est pas arrivée, et le monde est le même qu’avant. Ce n’est pas possible de croire toutes ces sottises ! »

Oui, beaucoup de « sottises » sont dites au nom de la prophétie. Cependant, la Bible nous avertit que cette attitude sera fréquente pendant les jours qui précéderont la véritable fin de cette époque, lorsqu’il « viendra des moqueurs avec leurs railleries, et marchant selon leurs propres convoitises. Ils disent : Où est la promesse de son avènement [c.-à-d. le retour de Jésus-Christ] ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création » (2 Pierre 3 :3-4).

Jésus veut-Il que nous soyons cyniques à propos de Son retour et de la fin de cette époque ? Non ! Il enseigna à Ses disciples de « surveiller » les signes des temps de la fin. Et ces signes commencent à s’intensifier comme jamais auparavant. Les pronostiques ratés du 21 décembre ne sont pas une excuse pour être complaisants – après tout, nous ne sommes que des êtres humains fragiles et notre « fin du monde » personnelle peut arriver n’importe quand. Il est important que les chrétiens ne baissent pas la garde, même lorsque le monde se moque cyniquement de leurs croyances. « Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Je vous le dis en vérité, vous n’aurez pas achevé de parcourir les villes d’Israël que le Fils de l’homme sera venu » (Matthieu 10 :23).

Ceux qui cherchent la vérité dans les anciens calendriers mayas seront déçus. Mais lorsque qu’il n’y a plus rien à dire, après les sympathisants « New Age » et les aficionados de la « deux-mille-douze-mania », il reste encore un guide fiable pour annoncer les événements à venir : la Sainte Bible. Ses prophéties se sont accomplies sans faillir dans le passé et ses prophéties pour notre avenir réclament également toute notre attention. La Bible nous offre une véritable compréhension, disponible nulle part ailleurs, du monde à venir pour chacun d’entre nous. Pour en apprendre davantage, lisez nos publications Dieu dirige-t-Il les affaires du monde ? et Sept raisons pour lesquelles le Christ doit revenir.