Vous êtes-vous enflammé ?

Commenter cet article

Recherchez-vous la justice ou vous brûlez-vous les ailes pour des choses futiles ?


En novembre dernier, L’Embrasement – deuxième film de la série Hunger Games, écrite par Suzanne Collins – a atteint des sommets au box office et six mois plus tard le film était encore projeté dans quelques salles, alors que ses concurrents avaient quitté l’affiche.

De nombreux fans de la série s’envoyaient la phrase « Joyeux Hunger Games » par texto, par tweet ou sur les réseaux sociaux, en allant au cinéma comme en pèlerinage. Des millions de gens attendent maintenant la sortie du troisième opus, La Révolte (partie 1), en novembre 2014. Cette série semble avoir développé un véritable culte.

Certains parents chrétiens vont également voir le film avec leurs enfants. Ils aiment ce mélange d’intrigue et d’action. L’héroïne frôle la mort, elle est belle, puissante et intelligente, elle domine les hommes qui l’entourent et elle est plus résistante qu’eux. Mais les chrétiens devraient-ils se divertir avec de tels films ?

Tournée dans un décor futuriste, la série crée un système à deux castes où la classe dominante, riche et hédoniste, oppresse les masses, en les exploitant pour leur plaisir personnel. Dans le film, les Hunger Games [les jeux de la faim] sont un reality show futuriste basé sur les jeux du cirque romain, avec des gladiateurs. Des garçons et des filles (âgés de 12 à 18 ans) se battent jusqu’à la mort, tandis que les élites sadiques – une caste de fous, d’arrogants et de voyeurs, excités par le sang et la brutalité – regardent chacun de leurs mouvements en retenant leur souffle. L’intrigue, la débauche, la vanité et la brutalité dominent cette série.

L’ironie du sort, triste mais flagrante, est que tout en étant encouragé à mépriser l’élite égoïste et assoiffée de sang, le spectateur se retrouve exactement dans le même rôle répugnant – en s’enthousiasmant à la vue du sang, de la violence et de l’intrigue.

Comment les chrétiens devraient-ils considérer de tels films ? La réponse se trouve dans les pages de la Bible !

Jadis, Dieu ordonna à la nation de Juda de quitter ses voies païennes et violentes, sinon Il serait forcé de la détruire – un avertissement toujours valable pour nous, de nos jours. Dieu déclare à Son peuple : « Celui qui marche dans la justice, et qui parle selon la droiture […] qui ferme l’oreille pour ne pas entendre des propos sanguinaires, et qui se bande les yeux pour ne pas voir le mal » sera béni (Ésaïe 33 :15).

Si nous nous délectons des films violents, empêchons-nous vraiment nos oreilles d’entendre la violence et nos yeux de voir le mal ? Il nous est ordonné de ne pas « regarder » le mal, ni même d’y « penser » (Ézéchiel 20 :7 ; Zacharie 8 :17). Les films (ou les jeux vidéo) nous encourageant à tolérer les massacres et à s’enthousiasmer pour des morts violentes, endommagent notre esprit, notre cœur et notre caractère chrétien.

Satan fait de son mieux pour nous séduire et nous désensibiliser. « Ce n’est pas si mauvais ! » ou « Il y a seulement 2 ou 3 “mauvais” passages ! » Les véritables chrétiens, qui aiment Dieu, ne cherchent pas d’excuses pour tolérer le mal. Au contraire, ils détournent leurs yeux, leurs oreilles et leur esprit (Psaume 97 :10). Ils « aiment le bien » (Amos 5 :15) et ils cherchent à remplir leur vie avec ce qui est vrai, honorable, juste, pur, aimable, vertueux et digne de louange (Philippiens 4 :8). Ceux qui s’efforcent de vivre une vie chrétienne doivent remonter le niveau de la morale et vivre une vie qui ne contredit pas leurs paroles, en devenant « un modèle de bonnes œuvres » (Deutéronome 6 :6-8 ; Tite 2 :7-8).

Alors que notre société s’enflamme pour ces Hunger Games, les chrétiens doivent être « plein d’ardeur » pour les voies de Dieu, en développant Son caractère juste, saint et parfait.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +