Des aveugles conduisent des aveugles

Commenter cet article

Jésus-Christ a décrit les dirigeants religieux de Son époque comme étant « des aveugles, qui conduisent des aveugles » (Matthieu 15 :14). Il a également reproché, aux membres de ces institutions religieuses, de ne pas comprendre les Écritures (Marc 12 :24), et aux « conducteurs aveugles […] insensés […] hypocrites » d’induire le peuple en erreur dans les affaires spirituelles (voir Matthieu 23).


Dans leur aveuglement, ces chefs religieux ne reconnaissaient pas Jésus comme le Messie prophétisé. Et de nombreuses prophéties bibliques montrent que, juste avant le retour du Christ, les dirigeants religieux commettront les mêmes erreurs – ils ne comprendront pas les Écritures, ils induiront en erreur des gens sincères dans les affaires spirituelles, et ils seront aveuglés sur la véritable signification des événements importants, qui se développeront dans le monde où nous vivons !

L’aveuglement prophétisé

Le principe de dualité s’applique à de nombreuses prophéties bibliques. Cela signifie que ces prophéties se sont accomplies, initialement, à l’époque des prophètes, et leur accomplissement final aura lieu aux temps de la fin, juste avant le retour de Jésus-Christ. Remarquez ce que Ésaïe prophétisa, au sujet des chefs religieux israélites, pour son époque et pour la nôtre : « Sacrificateurs et prophètes […] sont égarés […] Ils chancellent en prophétisant, ils vacillent en rendant la justice » (Ésaïe 28 :7). Sur les dirigeants irresponsables d’Israël, il déclare : « Ses gardiens sont tous aveugles, sans intelligence […] Ce sont des bergers qui ne savent rien comprendre » (Ésaïe 56 :10-11). Les enfants d’Israël et leur chefs religieux sont devenus aveugles, parce qu’ils n’ont pas suivi les instructions divines (Deutéronome 28 :15, 28). Ce même comportement se retrouve tout au long de la Bible (Ésaïe 6 :9-10 ; Ézéchiel 12 :2 ; 13 :1-23). L’apôtre Paul expliqua que Satan aveugle l’esprit de ceux qui ne veulent pas croire à la Bible (2 Corinthiens 4 :3-4).

Le prophète Jérémie a prédit une époque à venir, où « les prophètes seront du vent, et la parole [de Dieu] n’est pas en eux » (Jérémie 5 :13, Bible Darby). Il poursuit : « Ils ont prophétisé par Baal, ils ont égaré mon peuple d’Israël […] N’écoutez pas les paroles des prophètes qui vous prophétisent ! Ils vous entraînent à des choses de néant [par de faux espoirs] ; ils disent les visions de leur cœur, et non ce qui vient de la bouche de l’Éternel […] Je n’ai point envoyé ces prophètes […qui] pensent faire oublier mon nom à mon peuple […] J’en veux aux prophètes […] qui égarent mon peuple par leurs mensonges et par leur témérité » (Jérémie 23 :13, 16, 21, 27, 30, 32). Et Jérémie conclut : « Vous le comprendrez dans la suite des temps » (Jérémie 23 :20).

La confusion religieuse

Comment les chefs religieux égarent-ils le peuple, aujourd’hui ? La plupart de ceux qui revendiquent être chrétiens ont appris que Noël, les Pâques et le culte du dimanche sont des observances fondamentales de la religion chrétienne. Mais, lorsque vous étudiez attentivement la Bible et l’Histoire, vous découvrez que les premiers chrétiens ne célébraient pas la naissance du Christ, et qu’ils savaient que Jésus n’est pas né un 25 décembre. Bon nombres de traditions liées à Noël ne viennent pas de la Bible, mais des célébrations païennes des Saturnales romaines. Les premiers disciples du Christ n’ont pas observé les Pâques, mais ils ont suivi l’exemple de Jésus, en célébrant la Pâque (Luc 2 :41 ; 22 :15-16). Si vous cherchez les origines des « Pâques », vous découvrirez qu’elles sont païennes. Les premiers disciples du Christ n’ont pas observé le dimanche ; ils ont suivi l’exemple de Jésus, en observant le sabbat du septième jour (voir Luc 4 :16 ; Actes 17 :2 ; 13 :14, 42-44). L’observance du dimanche a également été empruntée aux païens, et a été étiquetée « chrétienne », par les responsables religieux à l’époque de Constantin. Noël et les Pâques ont été adoptés, des siècles plus tard, par l’Église – bien qu’il n’y ait aucun ordre biblique à les observer ! La Bible nous met en garde : « Lorsque l’Éternel, ton Dieu, aura exterminé les nations que tu vas chasser devant toi, lorsque tu les auras chassées et que tu te seras établi dans leur pays, garde-toi de te laisser prendre au piège en les imitant, après qu’elles auront été détruites devant toi. Garde-toi de t’informer de leurs dieux et de dire : Comment ces nations servaient-elles leurs dieux ? Moi aussi, je veux faire de même » (Deutéronome 12 :29-30). Soit que les dirigeants religieux modernes ignorent, délibérément, ces avertissements bibliques, soit qu’ils n’en ont tout simplement pas connaissance – et la plupart des prétendus chrétiens, aujourd’hui, les suivent aveuglément (voir Jérémie 5 :31).

Le bourbier moral

Les chefs religieux libéraux, et les penseurs laïques qui façonnent l’opinion, conduisent tragiquement la société vers l’immoralité. La Bible proclame : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal » (Ésaïe 5 :20). Dieu déclare catégoriquement : « Tu ne commettras point d’adultère […] Je hais la répudiation [le divorce] » (Exode 20 :14 ; Malachie 2 :16). La Bible enseigne que les chrétiens doivent « fuir la débauche » (1 Corinthiens 6 :18), et elle qualifie les pratiques homosexuelles « d’abominations » (Lévitique 18 :22 ; 20 :13). Mais nos dirigeants actuels n’établissent « aucune culpabilité » dans les lois sur le divorce ; ils distribuent des moyens de contrôle des naissances chez les adolescents, et ils ferment les yeux sur la cohabitation. Ces tolérances ont créé une société qui encourage les pratiques sexuelles, où le nombre d’adolescentes enceintes et les maladies sexuellement transmissibles sont un fléau, et où la moitié des mariages échouent. De nombreux chefs religieux, aujourd’hui, officient à des mariages entre individus du même sexe, et ils encouragent leurs ouailles à accepter l’homosexualité comme moralement bonne – ils accueillent même dans le ministère des individus qui pratiquent ouvertement de tels comportements, en dépit des avertissements divins dans les Écritures ! D’innombrables orateurs populaires enseignent qu’il n’est plus nécessaire d’observer les lois divines. Il n’est pas surprenant que les médias modernes rapportent régulièrement des récits de prêtres, de prédicateurs et de politiciens qui, lorsqu’ils sont pris en flagrant délit de harcèlement sur mineur, d’adultère, de fornication, de mensonge, d’escroquerie et de vol, affirment être « chrétiens » et refusent de quitter leur poste ; ils sont souvent acceptés et soutenus par leurs partisans.

Beaucoup, aujourd’hui, ne réalisent pas qu’en rejetant les directives morales des Écritures, pour suivre aveuglément des « intellectuels libérés » et des « innovateurs sociaux », notre société est tout simplement retournée à la décadence morale, que l’apôtre Paul a connue dans la Rome antique (voir Romains 1 :18-32). C’est pourquoi Dieu nous avertit prophétiquement : « Les dépositaires de la loi [les sacrificateurs] ne m’ont pas connu, les pasteurs m’ont été infidèles […] Ta méchanceté te châtiera [pour avoir] abandonné l’Éternel, ton Dieu » (Jérémie 2 :8, 19).

Un aveuglement prophétique

Jésus a dit à Ses disciples de « veiller » sur toute une série d’événements mondiaux spécifiques, qui indiqueront que Son retour est proche (voir Matthieu 24 ; Marc 13 ; Luc 21). Ces dernières années, ces événements sont devenus encore plus manifestes, et ils le sont encore de plus en plus, aujourd’hui. La plupart des dirigeants religieux minimisent ou ignorent ces prophéties, en proclamant que nous pouvons pas savoir quand le Christ reviendra – voire s’Il reviendra un jour ! Les critiques, aujourd’hui, attaquent les Écritures qu’ils considèrent comme un recueil de fables ; ils affirment que l’idée de Dieu est une désillusion, et que Jésus (s’Il a existé) S’est pitoyablement trompé sur Sa mission et sur Son identité. Ce scepticisme général envers les Écritures, de même que les doutes et l’ignorance des prophéties bibliques, ne sont pas surprenants. L’apôtre Paul a prophétisé « que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs » – des gens qui, délibérément, ignoreront ce que la Bible déclare (2 Pierre 3 :1-9). Du fait que la plupart des gens, aujourd’hui, (y compris bon nombre de chefs religieux) ne connaissent pas ou ne croient pas à la Bible, ils ne réalisent pas que le monde entier est aveuglé et séduit par Satan (2 Corinthiens 4 :3-4 ; Apocalypse 12 :9). C’est pourquoi les dirigeants religieux des nations israélites sont des « conducteurs aveugles », qui conduisent des aveugles ! Jésus a dit que, lorsqu’Il reviendra la majorité des gens seront pris par surprise (Marc 13 :32-37) – parce qu’ils auront été endormis par des dirigeants qui n’ont aucune idée de ce qui va se passer ! Il faut nous réveiller et ouvrir les yeux, car ces prophéties sont vivantes, aujourd’hui !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +