La période des fêtes – Des coutumes sous la malédiction

J. Davy Crockett
Commenter cet article

C’est la saison… de la belle musique, des grandes cérémonies, des fêtes, de l’amusement, de la famille, ainsi que la ruée annuelle vers les centres commerciaux, les magasins spécialisés, les enseignes discounts et maintenant Internet.

Une grande partie du monde se laisse emporter dans ce qu’on appelle « l’esprit des fêtes », mis en évidence par une frénésie d’achats qui pousse souvent les clients à s’endetter, mais qui remplit les coffres des commerçants.

Certaines personnes déplorent l’aspect commercial de Noël. Nous entendons souvent des personnes pieuses dire qu’il « faut remettre le Christ au cœur de Noël ». À l’opposé, certains laïcs protestent maintenant contre les représentations sur l’espace public des scènes associées à ces fêtes, comme la crèche de la nativité, les sapins de Noël illuminés, etc. Cela crée des débats brûlants et ces discussions enlèvent un peu de plaisir dans l’observance des ces fêtes pour de nombreuses personnes.

Mais, en réalité, les traditions de Noël n’ont aucun rapport avec Jésus-Christ, de près ou de loin. Ces coutumes familières existaient bien avant la naissance du Messie. L’arbre vert, le gui, les échanges de cadeaux et les éclairages sont des habitudes qui viennent toutes des anciennes religions païennes mentionnées dans la Bible. L’Église apostate les a simplement recyclées et renommées pour les rattacher au Christ.

En fait, ce genre de choses existait déjà dans l’ancien Israël, à l’époque de Moïse. Dans Deutéronome 12 :30-32, Dieu avait dit à la nation d’Israël : « Garde-toi de t’informer de leurs dieux et de dire : Comment ces nations servaient-elles leurs dieux ? Moi aussi, je veux faire de même. Tu n’agiras pas ainsi à l’égard de l’Éternel, ton Dieu ; car elles servaient leurs dieux en faisant toutes les abominations qui sont odieuses à l’Éternel […] Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne ; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien ». L’avertissement était de ne pas adorer Dieu à la manière idolâtre des peuples qui adoraient de faux dieux.

Plus tard, le prophète Jérémie fut inspiré à écrire : « Ecoutez la parole que l’Éternel vous adresse, maison d’Israël ! Ainsi parle l’Éternel : N’imitez pas la voie des nations, et ne craignez pas les signes du ciel, parce que les nations les craignent. Car les coutumes des peuples ne sont que vanité. On coupe le bois dans la forêt ; la main de l’ouvrier le travaille avec la hache ; on l’embellit avec de l’argent et de l’or, on le fixe avec des clous et des marteaux, pour qu’il ne branle pas. Ces dieux sont comme une colonne massive, et ils ne parlent point ; on les porte, parce qu’ils ne peuvent marcher. Ne les craignez pas, car ils ne sauraient faire aucun mal, et ils sont incapables de faire du bien » (Jérémie 10 :1-5).

Même dans les temps anciens, des gens décoraient des arbres et utilisaient d’autres symboles qu’ils vénéraient dans leurs pratiques païennes. C’était du paganisme et c’est de là que viennent les symboles actuels de Noël.

Ces croyances, et la désobéissance du peuple de Dieu qui refuse d’obéir à Ses commandements, ont amené les malédictions détaillées dans Deutéronome 28. Lisez à partir du verset 15 : « Mais si tu n’obéis point à la voix de l’Éternel, ton Dieu, si tu n’observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd’hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi et qui seront ton partage ».

Il est clair que désobéir aux instructions données par le Dieu tout-puissant amène des malédictions, qui sont l’inverse même des bénédictions.

Qu’en est-il de vous ? Vous laissez-vous emporter dans le tourbillon des achats, qui tire son origine dans les traditions, les icônes, les bruits et les symboles des anciens peuples païens ? Dans l’affirmative, souvenez-vous que de telles célébrations ne plaisent pas à Dieu, et quelles amènent les mêmes punitions qui s’abattirent jadis sur ceux qui observaient ces traditions.

Vous trouverez davantage d’informations à propos de ce sujet essentiel dans notre article parlant de Noël, intitulé Qu’y a-t-il derrière les fêtes de fin d’année ? Vous pouvez aussi lire notre brochure gratuite, Les Jours saints – Le magistral plan divin, pour connaître les célébrations ordonnées par Dieu, des célébrations qui amènent des bénédictions, pas des malédictions. Prenez le temps de les étudier, cela en vaut la peine.